Toyota : le nouveau patron prévoit deux années difficiles

Akio Toyoda, le nouveau patron du constructeur japonais, estime avoir encore deux années bien difficiles à passer.
(Crédits : © 2009 Thomson Reuters)

Le tout nouveau PDG du géant automobile japonais Toyota, Akio Toyoda, a affirmé jeudi lors de sa première conférence de presse qu'il ferait "de son mieux" pour éviter au groupe, victime de l'effondrement de ses marchés, de subir trois années de pertes consécutives. Toyota a subi lors de l'exercice 2008-2009, clos fin mars, une perte nette sans précédent de 436,9 milliards de yen (3,3 milliards d'euros) pour cause de ventes en chute libre. Il prévoit de rester dans le rouge en 2009-2010.

"L'industrie automobile mondiale a éprouvé des difficultés extrêmes depuis la fin de l'an dernier. Nous, la nouvelle équipe dirigeante, nous nous sentons comme si nous hissions les voiles au milieu d'une tempête", a déclaré AkioToyoda, 54 ans, élu au poste de PDG le 23 juin par les actionnaires du groupe. "Nous voulons revenir aux bénéfices le plus vite possible. Je voudrais éviter de subir des pertes pendant trois exercices consécutifs, et je ferai de mon mieux pour parvenir à ce but", a-t-il ajouté.

Le nouveau PDG prévoit de développer des activités plus autonomes en Amérique du Nord et de produire des véhicules spécifiques aux divers marchés, plutôt que de proposer la même gamme de voitures dans le monde entier. Pour l'Europe, Akio Toyoda prévoit de se concentrer sur le développement de véhicules hybrides. La dernière version de la Prius, lancée le mois dernier, est l'une des rares sources de réconfort pour le constructeur, qui en a enregistré plus de 180.000 commandes au Japon. La production de ce véhicule hybride à faible consommation se limite à ce jour à deux usines et les livraisons souffrent de goulots d'étranglement. 

Akio Toyoda, 54 ans, est le premier membre de la famille fondatrice de Toyota à prendre les commandes du groupe depuis 14 ans. Il est le fils du mythique PDG Shoichiro Toyoda qui régna sur l'entreprise de 1982 à 1992 et en est toujours, à 84 ans, le président honoraire. Il est aussi le petit-fils de Kiichiro Toyoda qui, en 1937, fonda Toyota en transformant la fabrique familiale de métiers à tisser en usine automobile.

Pressenti depuis de nombreuses années pour devenir le patron de Toyota, Akio Toyoda a vu son ascension accélérée par les difficultés du groupe. Sa nomination, annoncée par surprise en janvier, est largement perçue comme un moyen de souder l'entreprise autour d'une figure forte face à l'adversité. "Compte tenu de l'époque que nous vivons, peu importe qui est PDG: le travail va être extrêmement dur", a-t-il commenté. 

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.