Renault veut ressusciter Alpine

 |   |  404  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : Renault 2011)
Carlos Tavares, directeur général délégué du constructeur, songe à créer plusieurs modèles reprenant sa marque célèbre dans les années 1970. Avec un positionnement "luxe et sport".

Renault veut lancer un label de luxe. « Il faut se développer dans le haut de gamme. Nous réfléchissons à l'utilisation de la marque Alpine, typée luxe et sport, avec plusieurs modèles », a affirmé mardi Carlos Tavares, nouveau directeur général délégué du constructeur. La firme au losange souhaite ainsi relancer un nom, qui eut son heure de gloire en remportant le championnat du monde des rallyes au début des années 70 avec la célèbre berlinette.

" Phase exploratoire"

Sacrifié deux décennies plus tard après avoir échoué à devenir le Porsche français, le nom pourrait donc ressusciter, acollé à celui de Renault. « On est en phase exploratoire », indique le dirigeant. Il reste aussi à déterminer s'il s'agira d'une ligne de produits complètement distincte ou de simples variantes de modèles de la gamme courante.

L'ex-Régie semble impressionnée par le succès du label distinctif DS chez Citroën. Elle avait elle-même créé à la fin des années 80 et début 90 des versions chic de ses R5 et R25, baptisées Baccara. Aujourd'hui, il reste encore des Twingo et Clio Initiale au catalogue, avec du cuir et quelques raffinements, mais insuffisants pour les distinguer du reste de la gamme.

"Elégance à la française"

Dans le haut de gamme, « la démonstration n'a pas été concluante par le passé », reconnaît Carlos Tavares. Un euphémisme ! « Mais on va revenir. Nous renforcerons notre stratégie sur ce créneau. Nous ferons des voitures qui auront de l'élégance à la française ». Histoire d'améliorer l'image et donc de tirer le prix de vente moyen vers le haut. « Il faut produire moins cher mais vendre plus cher », précise Carlos Tavares, afin d'être moins soumis aux effets de conjoncture. Notre marge opérationnelle est trop faible ». Le dirigeant déplore ainsi que le prix d'une Renault « soit significativement plus bas que celui d'une Volkswagen, sans que la qualité ou le contenu ne le justifient ».

Pour améliorer l'image de Renault, cet ancien patron de Nissan Amériques veut aussi « mieux articuler et clarifier la différenciation entre Dacia (la marque à bas coûts) et Renault ». Hors d'Europe, on a également le problème d'un « prix de vente moyen trop bas ». Renault doit donc « alterner l'introduction sur ces marchés de petits modèles et de véhicules plus gros ». Une gageure.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 24/02/2012 à 12:44 :
Je me suis éclaté pendant 5 ans avec 2 berlinettes, qui m'ont couté la peau des fesses (plus qu'un bras) tellement la qualité de construction était lamentable, je n'aime pas les Porsches, mais coté qualité, c'est un autre monde...
De toute façon, le refrain de Renault depuis des années, "cette année, i n'y aura plus de problèmes avec nos voitures...
a écrit le 15/09/2011 à 17:41 :
j'ai vu des photos extraordinaires d'une future Alpine est ce vrai ou simple dessin de propagande !!!!
a écrit le 05/09/2011 à 7:52 :
Depuis des années des personnels de Renault et des "afficionados" demandaient que la marque Alpine renaisse, mais depuis des années, le top management de Renault considérait que ce n'était pas pertinent ! Il n'y a que les imbéciles qui ne changent pas d'avis !
a écrit le 02/09/2011 à 16:33 :
J'avoue n'avoir toujours pas compris pourquoi Renault ne rachète pas la marque SAAB ??! Mondialement connue (pas comme Alpine), avec une vraie histoire technologique, et un vrai design intérieur et extérieur. Alpine est très franco-français, et toute l'image de marque est à construire !
Réponse de le 05/09/2011 à 7:53 :
Et aussi de vrais problèmes pour Saab ! Reanault a certainement d'autres chats à fouetter !
a écrit le 02/09/2011 à 10:25 :
que renault le fasse et le fasse bien et je serais parmi leur premier client!
a écrit le 01/09/2011 à 10:49 :
Rouler en Alpine n?est pas un luxe ? Je suis loin d?être d?accord avec cela. La sportivité est loin d?être la seule et unique caractéristique d?une Alpine. Car à l?époque, les Berlinette n?étaient pas vraiment « bon marché » si on compare leur prix de vente à leurs prestations en matière d?équipement ou de finition plutôt « simpliste ». Comment ne peut-on pas considérer comme un luxe le fait de dépenser plusieurs fois le prix d?une Renault 5 pour seulement deux places et une utilisation quotidienne difficilement envisageable ? Certes la Berlinette ne revêt pas la même image du luxe qu?une Jaguar ou une Rolls mais elle n?en demeure pas moins une belle illustration. Il en va de même dans tous les domaines. Pourquoi habiter 200 m2 quand la moitié vous suffisent ? Pourquoi rouler en Laguna quand une Mégane répond parfaitement à vos besoins ? Toujours pas convaincu ? L?A310, voulue par Jean Rédélé lui-même pour aller chasser sur les terres de Porsche, franchissait une étape supplémentaire vers le confort? et le luxe ! Quant à son prix de vente, même s?il était en deçà de celui d?une Porsche, n?en demeurait pas moins élevé, et pas à la portée de tous les portefeuilles. D?ailleurs, à tous ceux pour qui Alpine, c?est la Berlinette et rien d?autre, je me permets de rappeler que l?Alpine la plus vendue de l?histoire est, de loin, l?A310, qui ne fut pas vraiment une sportive radicale. Après une transition avec la GTA, qui a fait encore évoluer le concept d?un coupé plus grand tourisme que purement sportif, l?A610 présentée en 1991 représentait l?aboutissement de la volonté initiée plus de vingt ans plus tôt par Jean Rédélé. Richement -luxueusement- équipée, l?A610 s?échangeait alors contre 395000 Francs de l?époque, soit 81900 euros d?aujourd?hui. Une somme qui plus que jamais faisait d?une Alpine un produit de luxe. Aujourd?hui, l?idée de Carlos Tavares ne me paraît pas du tout à côté de la plaque, bien au contraire. À qui pensez-vous vendre une sportive spartiate dans l?esprit de la Berlinette ? Qui serait aujourd?hui prêt à se passer d?une ouverture centralisée, de vitres électriques, d?une climatisation ou même d?un autoradio ? J?espère simplement que Carlos Tavares, et ceux qui se chargeront de décider de l?avenir d?Alpine, ne se tromperont pas de cible et ne galvauderont pas la marque comme ils l?ont fait avec le label Gordini. Mais je suis confiant. La renaissance d?Alpine, on en entend parler depuis des lustres. Il y a eu au début des années 90 la W71 qui aurait dû être l?A710, puis la Z11 en 2000, restée au stade de concept car jamais dévoilé. A chaque fois, on peut être déçu (surtout pour la W71) que les projets n?aient pas abouti, mais c?est peut-être aussi la preuve que chez Renault, on sait ce que représente Alpine et qu?on n?a pas le droit à l?erreur. Il y a un autre élément qui depuis quelques années est tout à fait positif : Alpine n?est plus un sujet tabou chez Renault comme ça a été le cas pendant de nombreuses années. Les esprits s?assouplissent, on ose enfin (re)parler de la marque au « A » fléché, et pas pour l?enterrer mais au contraire pour en faire quelque chose. Alors attendons, je pense et j?espère sincèrement que le meilleur est à venir.

P.S. Je précise que je suis un passionné de la marque, je roule en Alpine depuis l?âge de 19 ans et je possède aujourd?hui une A310 V6 et une A610 dont il est hors de question que je me sépare. Alors la renaissance de la marque ne peut être pour moi qu?une nouvelle enthousiasmante et excitante !
Réponse de le 01/09/2011 à 19:00 :
Vous mettez le doigts sur le problème :
"l'A610 s'échangeait alors contre 395000 Francs de l?époque, soit 81900 euros d'aujourd'hui"
La question est : Renault est il capable aujourd'hui de faire une voiture capable de lutter avec les voitures de ce segment ?
Bon, ok, ils vont rebadger une Nissan GTR en "Alpine", et roule ma poule....super.
a écrit le 01/09/2011 à 10:14 :
A lire bien des commentaires ici, vous omettez l'excellente gamme Renault Sport qui ne vous en déplaisent possèdent un rapport prix / performance le meilleur de sa catégorie. Les trains roulants, les chassis et les motorisation de cette gamme surpassent bien des concurrents européens de Renault. Quant au SAV, il est reconnu que celui de l'ex Regie est un des meilleurs. Arrêtez les idées préconçues des années 80.
Réponse de le 01/09/2011 à 10:57 :
Un le SAV un des meilleurs!!! Des nuls et des escrots (je pèse mes mots)... et j'y suis passé, donc je sais de quoi je parle et je n'y remettrai plus jamais les pieds.
La gamme renault sport ressemble à du mauvais tuning, à des années lumières de ce qui se fait outre-rhin.
Si on ajoute à cela leur politique de crédit plus proches des méthodes d'un cetelem que d'une banque et qui prend les clients qui s'y sont laissés prendre pour des vaches à lait, pour ma part, plus jamais.
signé d'un ancien client passé définitivement aux voitures allemandes.
Réponse de le 01/09/2011 à 12:37 :
Mais LOL faux arreter un peu, la majorite des concessions sont des Franchises, donc avoir affaire a un garage Renault n'a rien a voir avec le SAV de la marque......

Question Fiabilité les Allemandes souffre tout autant de vices (Audi R8, BM, Mercedes....) Tous simplement parce que la majorite des pieces viennent des meme sous traitant: Bosch, Valeo.... D'ailleurs contrairment a ce que beaucoup croient la majorite des brevets est detenues par les equipementier et pas les fabricant de voiture qui ne sont plus que des assembleurs.....

D'ailleur ce fait etait enonce dans un article de ce meme journal il y a quelques mois.... mais bon bcp ont la memoire courtes
Réponse de le 01/09/2011 à 13:47 :
Chris, tu peux toujours être LOL, quand un client pousse la porte d'un garage avec un logo Renault, le dernier de ses soucis est de savoir si il est chez un franchisé ou non. Il est chez Renault. Je ne suis pas de ceux qui crachent par principe sur ce qui est francais, lis mes autres commentaires. Si j'en suis arrivé à ce point de rejet, c'est justifié, et je ne suis visiblement pas le seul.
Réponse de le 02/09/2011 à 9:46 :
@JB bah ecoute tout est question de perception actuellement je roule en megane 3 coupe 1,9 DCI et j ai aucun soucis, avant ca j ai eu une 206CC 1,6 HDI que j ai mene a plus de 100 000 KM sans aucun probleme ni mecanique ni electronique.

Par contre avant ca une audi A3: en 2 ans prob de boite, pb d embrayage, pb d ESP.... donc la fiabilite allemande merci j ai goute je n en ai cure..

Encore avant jeune conducteur une petite Fiat Punto hormis un probleme de batterie rien....

Alors c est certain ma prochaine ne sera certainement pas Allemande, d autant que vu la ligne des nouvelles Mercedes c est tres moche...

Alors ce seras soit un DS3 ou 4 ou alors une japonnaise mais les allemandes merci mais non merci
Réponse de le 02/09/2011 à 13:04 :
Chris
Sur le succès des DS chez citroen, on se rejoint.
Maintenant, étant client Renault depuis presque vingt ans, depuis mon permis, fidèle, et pocedant une A310, Je vais te dire comment on te traite dans un garage Renault.
Pour une révision d'espace 3, achettée en 2001 plus de 30000euros, on te présente une facture de plus de 1500 euros. Tu demandes des explications et on t'amène le directeur du garage qui te prend de haut et te lance "votre voiture n'est pas une renault, c'est une matra, on doit leur racheter les pièces, et elle sont chères". J'en suis resté couac. On ne se fait pas prendre souvent pour un c.. à ce point. La seul chose qu'il m'ont proposés, c'est un paiement en 3 fois sans frais. Maintenant, je me retrouve avec une procedure contre DIAC, le service crédit de Renault, qui me rackette pire qu'un cofinoga et dont je ne peux me débarrasser. Alors comment les gens de chez Renault qui on organisé leurs rapports avec leur clientèle de cette manière peuvent imaginer que même les plus fidèles puisse revenir? Je suis à l'est. Pas dupe de la supériorité des gamme allemande, mais vas pousser la porte d'une concession volkswagen ou audi, tu verras ce que le mot client signifie en Allemagne.
J'espère que des responsable séreux de chez Renault lisent ce forum, ça peut leur être utile.
Réponse de le 24/02/2012 à 12:49 :
Si vous connaissez une agence qui sait comment régler le problème de la Clio de ma belle mère, elle s'arrète sans prévenir, de préférence dans un carrefour ou.. et ne veut plus repartir... Son concessionnaire trouve tout "normal"..
a écrit le 01/09/2011 à 10:10 :
XX

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :