Renault : le DG veut accélérer, le PDG freine

 |  | 719 mots
Lecture 4 min.
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2011. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
Les deux Carlos à la tête de Renault ne sont pas sur la même longueur d'onde. Carlos Tavares, le directeur général délégué, veut créer de nouvelles marques, l'une dédiée au haut de gamme, l'autre au sport. Mais Carlos Ghosn, le PDG du groupe, reste beaucoup plus circonspect,

L'un pousse fort, l'autre freine. Les deux Carlos à la tête de Renault ne sont pas sur la même longueur d'onde. Carlos Tavares, le directeur général délégué et numéro deux de Renault,  veut créer de nouvelles marques, l'une dédiée au haut de gamme, une autre au sport. Mais, Carlos Ghosn, le PDG du groupe au losange - et de son partenaire Nissan -  reste beaucoup plus circonspect, selon nos informations. Carlos Ghosn estime en effet que, avant d'évoquer la création de nouvelles marques, il faut clairement définir une politique produits, élaborer une gamme avec plusieurs modèles - et non un seul -,  créer une identité spécifique au niveau design. Un travail qui est loin d'avoir été fait chez Renault à ce stade. Le PDG juge également qu'il faut, avant toute annonce, élaborer une stratégie commerciale complète: qui diffusera ces marques spécialisées? Faut-il écouler les modèles à travers un réseau séparé, un espace dédié dans les concessions Renault? Bref, avec autant d'inconnues, Carlos Ghosn trouve que Carlos Tavares va un peu vite en besogne. 

"Premium" et sport

Enthousiaste, ce dernier a confirmé jeudi sa volonté de compléter l'offre actuelle du groupe par deux nouvelles marques, une dédiée aux véhicules "premium" et l'autre aux voitures sportives. "Nous y travaillons", a indiqué Carlos Tavares en ce qui concerne le label "premium" lors d'un congrès automobile à Monaco. Le nom d'"Initiale Paris" est évoqué. Ce label, timidement utilisé aujourd'hui sur des versions "huppées" de modèles de grande consommation (Twingo, Clio, Latitude...), deviendrait, s'il était retenu, une marque à part entière, comme Infiniti pour le japonais Nissan.

Une berlinette à l'horizon

"Avec un peu de chance, nous aurons une marque sportive qui manifestement sera basée sur la marque Alpine", a précisé par ailleurs ce passionné de sport automobile. Carlos Tavares avait indiqué en mai dernier qu'une décision sur la relance de la marque Alpine serait prise "avant la fin de l'année", avec "un seul modèle pour commencer" . Pour célébrer les 50 ans de la célèbre berlinette vainqueur en championnat du monde des rallyes au début des années 70, Renault a dévoilé le mois dernier un "concept" baptisé Renault Alpine A110-50. Ce véhicule de salon arbore une carrosserie très agressive et originale en carbone de couleur bleue, qui réinterprète le fameux « bleu Alpine ». Fruit du savoir-faire de Renault Sport Technologies, le "concept" Renault Alpine A110-50 "s'imprègne de la compétition", affirme le constructeur au losange. La voiture dispose d'un moteur puisé chez l'allié nippon Nissan, un V6 3,5 litres en position centrale arrière, qui développe 400 chevaux. Officiellement, il ne s'agit que d'un exercice de style.

Pas pour tout de suite

De toute façon, en dépit de ces annonces répétées, la création de ces marques par Renault ne serait pas... pour tout de suite. La commercialisation d'un véhicule du label sportif interviendrait  d'ici "trois à cinq ans", avait récemment précisé Carlos Tavares. Et aucun délai n'a été donné publiquement pour le label haut de gamme. La future voiture de luxe, prévue sur udes modules Mercedes et qui pourrait recevoir ce logo, arrivera dans la deuxième partie du plan de Renault, c'est-à-dire entre 2014 et 2016.  Pas avant. 

Rude gageure

Le très, très lent démarrage d'Infiniti, marque de luxe de Nissan, en Europe ( 12.500 unités l'an passé à peine), montre toutes les difficultés qu'il y a à imposer un label nouveau, inconnu et donc a priori  peu crédible, sur un créneau où règnent en maîtres  les constructeurs allemands dont la réputation n'est plus à faire. Pourtant implanté depuis 1990 en Europe, Lexus, le label haut de gamme de Toyota, n'a écoulé pour sa part que 43.600 unités en 2011 (3.000 seulement  en France) à travers un réseau spécifique (une  trentaine de points de points de vente dans l'Hexagone). Et ce, malgré sa très forte spécificité technologique, à savoir les motorisations hybrides. Bref, c'est une rude gageure. Et n'oublions pas qu'Infiniti et Lexus font le gros de leurs volumes... aux Etats-Unis où le groupe Renault n'est pas implanté!

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 01/10/2012 à 13:45 :
DEUX carlos : 1/Directeur général 2/ Directeur général aux opérations .....
GHOSN ; TAUARES : prêts à exterminer RENAULT;
L a France a besoin de Français aux commandes , pas d'arnaqueurs "étrangers" prêts a tout pour se faire du fric aux dépends de tous les travailleurs français. Le gouvernement ; qu'il soit de quelque bord est en train de préparer une révolution.
a écrit le 26/06/2012 à 11:23 :
C'est un bel article, tres complet qui montre bien que créer un marque Premium n'est pas chose aisée, que les japonais qui s'y sont essayé depuis les années 90 n'ont toujours pas percé en Europe et réussissent que gràce à leur ventes aux USA.

Renault ne devrait donc pas s'enflammer. Meme si le Premium peut permettre de "marger" fort, lancer une marque bouffera les ressources de Renault pendant des années sans garanties de succes. On connait tous le destin de Velsatys ou de la C6 de PSA.

Moi je ne comprend pas pourquoi Renault n'achete pas 50% d'Infiniti à son partenaire, histoire de developper la marque Inifiniti plus rapidement que si Nissan tout seul.

Alpine, ca peut etre une réussite mais il faudra aller chercher Porsche, parce que si Alpine a la finition d'une Megane RS sur un moteur de 300 cv, ca ne va pas le faire. Alpine va devoir avoir sa propre plateforme, propre finition interieure et technologie propre.
a écrit le 25/06/2012 à 10:06 :
Le titre est trompeur, il serait plutôt "le DG plane, le PDG roule."
AUDI a fait des efforts pendant 20 ans pour devenir une marque premium, et lancé des innovations majeures comme le 4x4 pour les berlines. Faire revivre Alpine est sans doute plus aisé, mais c'est un petit marché pas facile à saisir pour une grosse boîte.
a écrit le 23/06/2012 à 13:35 :
L'Alpine version compétition sera disponible théoriquement pour le salon de Paris et livrable sur le premier trimeste de l'année suivante. Le modèle de série sport suivra dans les 18 mois. Un modèle Alpine plus urbain dit "confort" voire luxe ou "Initiale" si l'on veut sortira à la suite. Renault Alliance est présent aux USA, une réflexion est posée sur l'achat du distributeur Penske qui dirigerait des sites dédiés regroupant toute la gamme haute et sport et adapterait ces véhicules aux normes américainesvia des partenarits domestiques. A côté du développement spécifique de l'électrique en location pour les collectivités locales et les grands groupes, Renault Alliance monte en gamme avec assurance. Jaguar reste une cible de moyen terme. Des accords évoluent avec Volvo.
Réponse de le 23/06/2012 à 14:01 :
Renault aux USA, c'est simplement suicidaire. La seule image que les ricains ont gardé de Renault est "The Car", la R5 Renault ... Quand on voit la peine des contructeurs comme Fiat pour lancer le modele 500 aux USA, Renault ferait bien de faire tres attention.
Réponse de le 23/06/2012 à 15:01 :
Vous avez raison @Nawak mais c'était une autre époque, les années 80, et un autre Renault.
Réponse de le 23/06/2012 à 17:07 :
les voitures américaines sont peu chère et s'usent assez vite. C'est pour cela que dans les années 80 et 90 les constructeurs japonnais ont pu s'implanter. Même les marques prémium comme lexus et infiniti ont une image excellente au ETATS UNIS parce qu'elles proposent un haut de gamme soignée et durable. En Europe ces marques se cassent les dents sur les hauts de gamme ALLEMANDS car elles proposent des modèles équivalent au même prix.
Réponse de le 23/06/2012 à 20:31 :
Les marques americaines se sont nettement ameliorees ces 5 dernieres annees notamment Ford avec maintenant son concept de vehicules globaux (Fiesta, Focus, Ranger ...). Les coreens sont les constructeurs qui connaissent les hausses les plus fortes sur le marche US, devant les japonais et americains. Quant aux allemands, dans le haut de gamme aux US, ils sont tout simplement intouchables. Fiat se positionne avec des vehicules atypiques : 500 et bientot d'autres modeles Alfa et Fiat qui seront americanises. Le marche US est tres difficile pour les constructeurs europeens hors haut de gamme.
Réponse de le 24/06/2012 à 10:41 :
"Corso" est complètement dépassé par les évênements .. Il nous raconte une histoire de 10 ans "as been" ... Jaguar est propriété de Tata et dégage des profits, Renault n'a aucune chance. L'histoire Volvo car n'est plus possible non plus, c'est fini depuis Geely a acheté Volvo. Les dirigeants de Renault de Schweitzer à Ghosn Pelatta et Tavarez ont toujours laissé passé les trains, ensuite ils se rabattent sur le verrues sans lustre qu'ils ramassent ...
Réponse de le 24/06/2012 à 16:08 :
D'abord on dit "Has been". Je suis d'accord avec "Corso". Les américains sont des grands amateurs de voiture. On compte là-bas 4 voitures par habitants en moyenne. A moins que Renault restyle completement ses gammes comme le font Mercedes ou Audi, je n'imagine pas un américain avec 4 twingos dans son garage. En revanche l'Alliance entre Volvo et Renault Trucks est astucieuse. Renault est le #1 des ventes de camions en Europe et en Chine !!! Qu'on leur vende nos camions et pas nos poubelles.
Réponse de le 25/06/2012 à 14:29 :
15 voitures par habitant au USA même ...
Réponse de le 25/06/2012 à 15:16 :
Renault n'est plus rien dans le poids lourd, VOLVO est majoritaire dans VOLVO TRUCKS. il reste Dacia-Renault-Lada-Nissan dans l'automobile, peu ragoutant ca en déclin comme groupe.
a écrit le 23/06/2012 à 12:47 :
Pour RNO, ce n'est pas gagné !!!!!!!!!!!!!!!! quand on voit Twizy :-(
a écrit le 23/06/2012 à 11:53 :
tout à fait d'accord, Renault Sport (RS) est une référence. J'ai piloté sur circuit une Mégane coupé RS (250cv) châssis cup et une Porsche Caïman. Et j'ai préféré....la Mégane RS, plus agile, plus joueuse, boite de vitesse plus rapide/précise et incroyablement scotchée au bitume. Cerise sur le gâteau, un vrai coffre pour partir en famille avec 2 gosses (la Porsche peut emmener un couple...sans bagages!
Réponse de le 23/06/2012 à 13:04 :
C'est très ridicule de comparer un tombereau Mégane coupé RS avec un pur sang Porsche Caiman.
Réponse de le 23/06/2012 à 14:48 :
Voilà, c'est ça qui est formidable avec internet. Même les ânes peuvent s'exprimer librement, surtout quand ils n'ont rien à dire... Le premier commentaire est étayé, donne des références et des arguments. Le second, en 1 ligne et demie, ne dit rien, sinon pour parler de "Pur Sang" et de "Tombereau". Sans internet, cet observateur avisé et ses commentaires incroyablement pertinents ne seraient jamais sorti du néant d'où il vient...
Réponse de le 23/06/2012 à 17:08 :
navrant: vous avez tout a fait raison.
Réponse de le 24/06/2012 à 10:52 :
Soyons lucide, dans une Dacia-Renault Mégane RS tout vibre comme dans une caisse en tôle dépouillée pour allègement et compensé les maigres performances moteurs et boites ancestrales ALORS que dans un Porsche Caiman, vous avez une voiture luxueuse, avec un vrai moteur 6 cylindres "flat six" et une boite de vitesse double embrayage ... bref une caisse Dacia-Renault Mégane RS c'est pour parader dans les banlieues à Marseille et à Toulon, une Porsche caiman c'est pour Nice Monaco ... RIEN à COMPARER.
a écrit le 23/06/2012 à 9:11 :
le haut de gamme renault n'a pas forcement d'avenir, vu leurs derniers echecs cuisants... sport ca peut le faire, apres ca depend a quel prix...
a écrit le 23/06/2012 à 9:08 :
Pour construire une usine ou installer un établissement à l'étranger, on y nomme un Président qui a la nationalité locale pour "faire passer" le projet. Mais en France, a-t-on besoin que les n° 1 et 2 de Renault aient des noms à consonance étrangère ? Au vu de leurs résultats, des "Martin" et "Dubois" feraient largement aussi mal.
a écrit le 23/06/2012 à 5:25 :
Goshn a tres souvent raison
Réponse de le 23/06/2012 à 10:14 :
Fluence, Koleos, Latitude (Haut de gamme francais qui est en fait un milieu de gamme Coreen lamentablement rebadgé ...), autant de "succès" à la sauce Carlos ... Je ne parle meme pas de la nouvelle Twingo qui a perdu son âme et ses ventes ...
Réponse de le 23/06/2012 à 20:17 :
Bien d'accord, Goshn se plante souvent. Plus exactement, c'est un financier pur jus, qui a fait ses armes en tant que cost-killer. Mais en terme de stratégie, c'est du n'importe quoi. Oui, le low-cost est profitable, mais à qui? Aux français? J'ai comme un doute. Le haut de gamme? Cela fait longtemps que Renault a baissé pavillon. Rien est impossible à qui veut entreprendre, mais le chemin sera long! Et le retard qui s'est accumulé ne plaide pas en sa faveur. Si c'est pour nous rebadger des Infinity en Initiale Paris (un nom de parfum, encore du n'importe quoi), comme il le fait avec des Samsung en Renault, c'est perdu d'avance. Le seul créneau où il reste de la crédibilité, c'est les sportives, grâce à la F1. Enfin, c'est quoi cette moumoute ridicule? Du Goshn rebadgé en jeune premier?
Réponse de le 24/06/2012 à 15:20 :
"Spip" explique très bien l'inculture automobile de "Goshn se plante souvent. Plus exactement, c'est un financier pur jus, qui a fait ses armes en tant que cost-killer."
Plus que cost-killer, Goshn est avant tout un "Subcontractors KILLER" ... et après avoir acquis uner éputation de tueur de fournisseur, Dacia-Renault-Lada-Nissan N'ONT PLUS accès aux meilleurs fournisseurs, et in finé la TRèS faible valeur ajoutée des Dacia-Renault-Nissan-Lada est le résultat du tueur de fournisseurs.
a écrit le 22/06/2012 à 21:35 :
Nissan vient d'annoncer que C.Ghosn quittera son role de CEO de Nissan en 2017 à la fin de la mise en place du plan interne Power88. Restera t il PDG de Renault par la suite ?
a écrit le 22/06/2012 à 20:59 :
stupidité la notion de sport ailleurs que sur les circuits .
Réponse de le 22/06/2012 à 21:48 :
Entièrement d'accord avec "en colère", le sport sur la route se termine au mieux dans un platane et plus souvent dans le camion ou voiture d'en face! la preuve les constructeurs de voiture de sport les rendent neutre voire sous-vireuse et avec l'ESP parce que 85% des acheteurs ne savent pas ce qu'est une voiture sur-vireuse ou sous-vireuse, juste de la frime...le reste, cela s'apprend et se côtoie sur circuit et là, c'est du sport!
Réponse de le 23/06/2012 à 9:03 :
"stupidité la notion de sport ailleurs que sur les circuits " tout a fait d'accord mais faire une sportive pour "route" sert avant tout à faire de la pub pour sa marque; ex: les audi RS ne vont jamais sur circuit et leur proprio ne roulent pas à 200km/h non plus mais cela cré une image forte pour audi qui lui sert a vendre des modeles moins puissants.
Réponse de le 23/06/2012 à 9:03 :
"stupidité la notion de sport ailleurs que sur les circuits " tout a fait d'accord mais faire une sportive pour "route" sert avant tout à faire de la pub pour sa marque; ex: les audi RS ne vont jamais sur circuit et leur proprio ne roulent pas à 200km/h non plus mais cela cré une image forte pour audi qui lui sert a vendre des modeles moins puissants.
Réponse de le 23/06/2012 à 9:03 :
"stupidité la notion de sport ailleurs que sur les circuits " tout a fait d'accord mais faire une sportive pour "route" sert avant tout à faire de la pub pour sa marque; ex: les audi RS ne vont jamais sur circuit et leur proprio ne roulent pas à 200km/h non plus mais cela cré une image forte pour audi qui lui sert a vendre des modeles moins puissants.
Réponse de le 24/06/2012 à 16:19 :
Icietla : Et l'Audi R8 c'est pour quoi exactement ? Pour se balader dans Paris ?
a écrit le 22/06/2012 à 18:57 :
Infinity représente à peine 1 % du Prémium, une production ridicule de mois de 250 000 voitures par an, alors que chaque Allemand approche ou dépasse 1 300 000 véhicules chacun, auquel il faut ajouter les anglais, les italiens, les suédois, etc sans saveur, au look peu ragoutant, bref c'est un échec de plus à mettre au crédit de Ghosn toujours aussi ridicule comédien bon à rien et mauvais à tout.
a écrit le 22/06/2012 à 18:53 :
Ferait mieux de se concentrer sur la marque actuelle, de se payer un ergonome et un designer de talent plutôt que 3000 qui tournent en rond à pondre des horreurs et faire des erreurs d'ergo, sans oublier de faire participer des mécanos de terrain au développement des modèles...tout le monde y gagnerait...et la réputation de Renault se suffirait à elle même sans faire appel à des idées marketing farfelues...Dacia est largement suffisant pour le low-cost, le rôle de Renault est d'assurer une réputation fondée sur de réelles qualité vite perçue par les utilisateurs si bien réelles.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :