Le marché auto rebondit au Japon avec un boom des mini-véhicules

 |   |  303  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2011. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
Le segment typique des mini-véhicules a crû de 30% en 2012 au Japon. Il représente 40% du marché total.

Les immatriculations de véhicules neufs au Japon (hors mini-modèles fiscalement favorisés) ont augmenté de 26,1% en 2012 par rapport à 2011. Une belle progression, mais en trompe l'oeil. Car l'année de référence 2011 avait été affaiblie par le séisme, le tsunami et l'accident nucléaire du 11 mars, annonce ce lundi l'association des concessionnaires d'automobiles. Grâce à ce rebond mécanique et à des aides gouvernementales aux véhicules dits écologiques jusqu'à la fin de l'été, 3,39 millions de véhicules (voitures, cars, bus, camions), ont été achetés dans l'archipel l'an passé, malgré un petit repli de 3,4% au mois de décembre.

Progession des mini-véhicules

En ce qui concerne les seules voitures particulières, il s'est immatriculé dans l'archipel quelque 3,01 millions d'unités, soit une progression de 26,3%. Les mini-véhicules, une catégorie typique de voitures urbaines au Japon appelées "midgets" et dotées d'une petite motorisation de moins de 660 centimètres-cubes, ont pour leur part crû de 30% à 1,98 million. Ces modèles, par lesquels a démarré la motorisation du Japon après la guerre, représentent désormais 40% du marché des voitures particulières! Daihatsu (Toyota), Suzuki, Mitsubishi règnent en maîtres sur ce segment de véhicules quasiment réservés au marché de l'archipel.

Chute en Europe

Les immatriculations de voitures neuves se portent donc mieux au Japon qu'en Europe. Les immatriculations de voitures neuves ont fléchi de 2,9% l'an dernier outre-Rhin à 3,08 millions de véhicules. Le premier marché du Vieux continent est touché, mais il s'en tire quand même bien mieux que l'Espagne (-13,4%), la France (-13,9%), la Belgique (-14,9%), l'Italie (-19,9%), le Portugal (-37,9%)  Les immatriculations totales de voitures neuves dans l'Union européenne ont chuté de leur côté de 7,6% en moyenne (sur onze mois 2012). Aux Etats-Unis, le marché a progressé de 13,4%.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :