Aux Etats-Unis l'industrie automobile débute l'année 2013 en fanfare

 |   |  308  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : Bloomberg)
Les constructeurs automobiles américains ont bien entamé 2013 avec des ventes en nette hausse le mois dernier. D'après les analystes du secteur, le vieillissement de la flotte des véhicules et la reprise du secteur immobilier devraient booster le marché cette année.

En pleine crise en 2008, cinq ans plus tard l'industrie automobile américaine se porte bien. Ford et Chrysler ont établi des records pour janvier en atteignant des ventes qu?ils n?avaient plus réalisées depuis 5 et 7 ans. Les ventes du secteur ont augmenté de 14% à 1,04 million de véhicules le mois dernier comparé à janvier 2012, d'après les chiffres du cabinet spécialisé Autodata. Le leader du marché américain, General Motors (GM) a annoncé des ventes en progression de 16% à 194.699 unités pour janvier, avec notamment un bond de 47% pour sa marque de luxe Cadillac. Ford a enregistré un bond de 22% de ses ventes aux Etats-Unis à 166.501 unités avec des ventes en hausse pour la berline Fusion et pour son SUV Escape. "Notre investissement dans les véhicules nouveaux et économes en carburant, notamment équipés de nos moteurs EcoBoost ou hybrides, continue à porter ses fruits", a analysé Ken Czubay, directeur des ventes du constructeur de Dearborn. Le japonais Toyota, le numéro trois du marché américain, n?a pas été en reste. Les ventes ont poursuivi leur envolée de l'an dernier pour le constructeur Nippon, +27% à 157.725 unités en janvier. Chrysler, filiale de l'italien Fiat, a pour sa part annoncé une progression des ventes de 16% sur un an à 117.731 unités. Le troisième constructeur américain bénéficie de la forte croissance de la marque Dodge (+37%) et de la petite Fiat 500 (+31% avec 2.503 unités). En revanche Jeep a vu ses ventes reculer de 4% le mois dernier. Lors d'une conférence d'analystes, Jenny Lin, principale économiste de Ford, a estimé que l'un des principaux facteurs de la demande cette année serait le vieillissement de la flotte des véhicules en circulation aux Etats-Unis, qui allait pousser de nombreux conducteurs à remplacer leur véhicules d'autant que les plus récents sont beaucoup plus économes. (Source : AFP)
 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 02/02/2013 à 12:29 :
Sous le titre " THE FRENCH DREAM FACED WITH THE AMERICAN DREAM", la webradio indépendante AWI s'arrête dans sa dernière chronique audio sur la stratégie de relocalisation d'un certain nombre d'industries aux Etats-Unis. Et l'automobile est l'un des secteurs concernés par cette politique de reconquête qui vise à renforcer la compétitivité, les exportations et l'emploi Outre-Atlantique. L'intérêt des études menées à ce sujet se trouve renforcé à l'heure ou Arnaud de Montebourg , ministre du Redressement productif, vient de confier aux experts pour mission de faire des propositions afin de relancer la marque France.
a écrit le 02/02/2013 à 2:40 :
Vous avez vu les financements et le channel-stuffing?
On en reparle.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :