Les ventes de voitures "vertes" ne décollent pas en Chine, malgré la pollution

A peine 7.748 véhicules "verts" (hybrides, hybrides rechargeables, électriques) ont été immatriculés au premier trimestre en Chine. Soit 0,17% du marché. Dérisoire!
BYD e6 électrique Copyright BYD
BYD e6 électrique Copyright BYD

La Chine n'est pas encore verte! 3.715 véhicules "écologiques"  à peine ont été vendus sur toute la Chine au premier trimestre, dont 2.874 électriques et 301 hybrides rechargeables (motorisation essence-électrique), selon l'Association des constructeurs chinois CAAM. On peut ajouter 4.033 véhicules hybrides non rechargeables. Soit 7.748 véhicules peu ou non polluants en tout,  pour les trois premiers mois de l'année. Sur 4.423.100 voitures neuves immatriculées durant la période, ça ne fait pas grand chose: 0,17% du marché total. Une part très nettement inférieure à celle de la France, où véhicules électriques, hybrides, hybrides rechargeables, s'arrogeaient 1,8% des immatriculations l'an dernier. Les concepts de véhicules électriques et hybrides rechargeables qui vont fleurir dès la fin de la semaine au prochain salon de Shanghai ont encore de la marge pour séduire vraiment les Chinois.

Primes gouvernementales

Les acheteurs de véhicules électriques et hybrides rechargeables peuvent pourtant respectivement bénéficier dans l'ex-Empire du milieu d'une prime de 60.000 yuans (7.420 euros) et de 50.000 yuans (6.200 euros). En revanche, les automobilistes achetant un simple modèle hybride ne sont éligibles qu'à une aide de 3.000 yuans (370 euros), explique le site spécialisé Automotive News China.

taxis électriques

Dans ce contexte, l'accord qui prévoit la fourniture par le constructeur local BYD de 45 taxis électriques à Hong Kong, dans le cadre d'une initiative visant à réduire les émissions dues au trafic routier, fait figure d'anecdote. Tout comme les livraisons prévues par la co-entreprise locale de Nissan avec le groupe Dongfeng de 1.000 voitures électriques à la ville de Dalian d'ici à la fin de 2014, en particulier pour ses taxis. Pourtant, Carlos Ghosn, PDG de Nissan et Renault, se disait persuadé, au dernier salon de Genève début mars, que "la véritable percée de la voiture électrique se fera en Chine". Il y a encore de la marge...

Deux fois le marché auto américain

Pourtant, il y a urgence à promouvoir les véhicules "propres" dans un pays où les immatriculations annuelles de véhicules pourraient atteindre le niveau incroyable de 30 à 35 millions d'unités (deux fois l'actuel marché américain) d'ici à 2025, selon Hu Maoyan, président du grand groupe automobile chinois SAIC. Les autorités chinoises sont conscientes des épouvantables problèmes de pollution dans les grandes villes. La province de Guangdong a ainsi annoncé récemment qu'elle comptait produire 50.000 véhicules "verts" par an d'ici à 2015. La Commission de la Réforme et du développement de la province a indiqué que l'équivalent de sept milliards d'euros seraient investis dans 66 nouveaux projets liés à des véhicules "écologiques" entre 2015 et 2020. Mais, on n'y est pas encore, vu les derniers chiffres dérisoires d'immatriculations.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 6
à écrit le 17/04/2013 à 11:09
Signaler
Oui certainement... seulement si on se limite à leurs périmètres immédiats. Mais globalement, non, car l'adaptation des infrastructures, l'installation de bornes de recharges, la fabrication du stock pharamineux des batteries de rechange, la construc...

le 17/04/2013 à 13:25
Signaler
Le bilan global du thermique sur toute la chaîne de la production fossile, de son exploitation, des transports, stockage etc des multiples aspects géopolitiques et conséquences diverses dont militaires et guerrières, en passant par la pollution, l'im...

à écrit le 17/04/2013 à 10:43
Signaler
Les véhicules électriques sont-ils si "verts" que ça ? L'électricité en Chine est largement produite à partir d'un charbon très polluant et de barrages qui ont un impact dévastateur sur l'environnement.

à écrit le 16/04/2013 à 22:19
Signaler
Les véhicules électriques notamment décolleront avec l'arrivée des batteries Na-ion et Na-air comme celles d'Aquion. Prix en nette baisse et matière première disponible. Cà concerne aussi le stockage d'énergie dans l'habitat individuel. C'est à prior...

à écrit le 16/04/2013 à 20:07
Signaler
Pourquoi stigmatiser la Chine ? Ici, en France, nous avons peu ou prou le même ratio, alors même que l'un de nos constructeurs nationaux a lancé une gamme complète de véhicules électriques flambants neufs. Nous sommes mal placés pour des leçons ...

le 17/04/2013 à 10:31
Signaler
Zoé vient juste de sortir, la nouvelle Nissan Leaf aussi. Attendons un peu.

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.