Le marché auto américain, avec ses 4x4 et pick-ups, s'approche des années record

 |   |  387  mots
Usine de la nouvelle Chrysler 200
Usine de la nouvelle Chrysler 200 (Crédits : Reuters)
Le marché américain se rapproche du record de 2005 (17 millions de ventes). Les ventes de véhicules neufs ont crû de 5% environ au premier semestre.

GM doit rappeler 29 millions de voitures. Mais le marché auto américain se porte bien, même si sa capitale, Detroit, est aujourd'hui en faillite. Le premier semestre a été porteur aux Etats-Unis. Englué depuis février dans un scandale de rappels tardifs de véhicules, GM progresse encore outre-Atlantique de 1% à 267.461 immatriculations de voitures et "light trucks" (4x4, pick-ups, monospaces) en juin.

Le mois dernier a  compté toutefois deux jours ouvrés de moins qu'en 2013. Ce sont néanmoins les meilleures ventes mensuelles de GM pour un mois de juin depuis 2007. Le premier groupe auto américain a crû de 3% sur le premier semestre à 1.455. 868 exemplaires.

Chrysler toujours en plein boom

Ford, qui intronise ce mardi son nouveau patron Mark Fields, a certes reculé de 6% en juin à 222.064 véhicules. Il a fléchi de 2% sur le semestre à 1.265.357 unités. Chrysler (groupe Fiat Chrysler) a, lui, annoncé en revanche une forte hausse de 9% de ses ventes à 171.086 véhicules en juin et de 12% à 1.020.123 sur le semestre. C'est le 51e mois consécutif d'augmentation des ventes pour  la firme d'Auburn Hills, rachetée par l'italien Fiat. Ce sont surtout les marques de 4x4 Jeep et de gros pick-ups Ram qui progressent.

Chez les étrangers, Toyota a crû de 11,9% à 201.714 véhicules le mois dernier, Nissan de 5% à 109.643 en juin et de 13% à 704.477 sur six mois. Le groupe Volkswagen continue, lui, de reculer, de 8% à 50.070 unités en juin, de 5% à 288.073 sur six mois.

Tous constructeurs confondus, le marché, toujours porté par les 4x4 et pick-ups,  a crû de 1% environ en juin, selon Automotive News Data Center, et de 5% sur le semestre. Ils s'agit toutefois de chiffres provisoires, tous les constructeurs n'ayant pas encore donné leurs chiffres. Il n'y a pas aux Etats-Unis d'organisme centralisé publiant les immatriculations comme en Europe.

Le marché se rapproche du record de 2005

La plupart des experts tablent sur un marché de 16 millions d'unités cette année, pour la première fois depuis 2007. Les ventes de véhicules neufs avaient progressé de 7,6% à 15,6 millions d'unités en 2013 aux Etats-Unis. Le marché se rapproche des 17 millions de 2005, qui constituent un record historique. Loin des 10,3 millions de l'année noire 2009.

Le marché est soutenu par de forts rabais. Selon le consultant JD Power, la remise moyenne par véhicule est ressortie à 2.897 dollars, Ford se montrant le plus généreux à 3.699 dollars, suivi de GM à 3.640 dollars..

 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 16/07/2014 à 11:53 :
Bonne nouvelle pour tous ces constructeurs qui ont d'autre part quelques difficultés de rappels... Nous espérons que cette tendance va perdurer!

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :