Automobile : le marché de l'occasion se porte bien

La seconde main est revenue à un plus haut depuis 2007. La demande de voitures de moins de cinq ans est très forte, tandis que l'offre est plus étroite, ce qui a conduit à une hausse des prix sur ce segment.
Il se vend désormais 3 voitures d'occasion pour une voiture neuve achetée en France.
Il se vend désormais 3 voitures d'occasion pour une voiture neuve achetée en France. (Crédits : reuters.com)

Le marché automobile est reparti en 2014... Plus précisément, celui de l'occasion! D'après le site Auto-scout 24, il s'est vendu 5,447 millions de voitures d'occasion en France sur l'année qui vient de s'achever, soit une progression de 2,4% (le marché du neuf a fait du surplace avec +0,5%). Avec ce volume de vente, 2014 est le meilleur exercice depuis 2007 lorsque le volume frôlait les 5,6 millions de ventes.

"Désormais en France, il se vend 3,03 voitures d'occasion pour une voiture neuve", a noté Autoscout24. Et l'âge moyen d'une voiture d'occasion vendue en 2014 était de 8,54 ans. Le site observe néanmoins un attrait plus marqué des consommateurs pour les véhicules jeunes, puisque le segment des voitures de moins de 5 ans a le plus progressé. La part des ventes de ce segment est passée de 27% en 2013 à 31,1% en 2014.

Les prix augmentent

Sur la corrélation entre l'évolution des marchés du neuf et celui de l'occasion, il faut noter que la chute des ventes du premier ces dernières années a eu tendance à assécher l'offre sur le second. En conséquence, le prix de vente des voitures d'occasion a augmenté d'après un indice mis en place par AutoScout24. Ainsi, entre 2012 et 2014, une voiture immatriculée 5 ans est passée de 11.448 euros à 12.090 euros, soit une progression de 5,6%. En Allemagne, les prix n'ont progressé que de 1,2% sur cette période.

Le diesel se tasse

La corrélation décalée entre les marchés neuf et occasion semble également se réaliser sur le choix des motorisations. Alors que sur le neuf, le diesel est passé de 72% du marché en 2012 à 64% en 2014, sur l'occasion, il s'est tassé pour la première fois après plusieurs années consécutives de progression. Il s'agit néanmoins d'une très légère baisse mais Autoscout24 prévoit une pérennisation du phénomène.

"Après une hausse continue ces dernières années, la part des motorisations Diesel s'est stabilisée en 2014 ce qui annonce probablement une inversion de tendance pour les années à venir", explique Vincent Hancart, PDG de Autoscout24 France, dans un communiqué.

Les hybrides émergent très doucement

D'après lui, cette légère baisse ne s'est pas réalisée au profit des motorisations essences, mais plutôt en faveur des motorisations hybrides qui restent néanmoins extrêmement minoritaires (de 0,37% à 0,46%).

Pour l'année 2015, Autoscout24 s'attend à une progression comprise entre 1 et 1,5%. Le site estime que les marques françaises pourraient gagner du terrain avec l'arrivée de nouveaux modèles sur ce marché.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 6
à écrit le 21/11/2015 à 7:31
Signaler
Votre commentaire salut je sur un 'importateur au ( guinea-equotorial ) et congo ( brazaville ) et le ( benin ) je sur beninois 100%.je veut etre en partenariat avec vous.

à écrit le 06/01/2015 à 7:15
Signaler
Effectivement cela montre la paupérisation galopante du pays. On se dirige vers le même modèle qu en Asie du sud est, qui est devenu le bassin de vente des véhicules d occasion du japon. Dans 10ans la France sera le marché d écoulement des véhicules...

à écrit le 05/01/2015 à 17:28
Signaler
Le problème c'est qu'il faut du neuf pour avoir de l'occasion ... le jour ou il ne se vendra quasi plus de neuf , on fera comment ? Quoiqu'il en soit c'est une très mauvaise nouvelle : un signe de plus de la paupérisation galopante du pays !

à écrit le 05/01/2015 à 15:52
Signaler
C'est une très bonne nouvelle après les désastreuses années de l'époque Sarkozy, le marché de l'occase impacte évidement celui du neuf, c'est enfin la fin des subventions idiotes justes bonnes à introduire les Coréennes et les Allemandes et mettre c...

le 05/01/2015 à 17:34
Signaler
SI UNE AIDE POUR LES VOITURES ELECTRIQUES EST CREES CA PEUT FAVORISSE LA LUTTE CONTRE LA POLLUTION???

le 05/01/2015 à 19:38
Signaler
Pas avec la vision actuelle de ces voitures. Si on paye en location les batteries, elles deviennent trop cher, au vu de leur autonomie et surtout du temps de recharge... C'est pire encore. Tant qu'on ne pourra pas avoir des voitures électrique d'une ...

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.