Bisbilles entre General Motors et un investisseur important

Investisseur activiste et ancien membre de l'administration d'Obama, Harry Wilson, demande à GM de redistribuer quelque 8 milliards de dollars aux actionnaires. Il critique le niveau des retours sur investissement et la performance financière de General Motors.
GM, qui a récemment augmenté de 20% son dividende après de gros profits, avait aussitôt réagi disant qu'il allait évaluer différents moyens de faire profiter les actionnaires de retours sur capital dès la seconde moitié de l'année.
GM, qui a récemment augmenté de 20% son dividende après de gros profits, avait aussitôt réagi disant qu'il allait évaluer différents moyens de faire profiter les actionnaires de retours sur capital dès la seconde moitié de l'année. (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2013)

La stratégie de GM suscite le doute chez certains investisseurs. General Motors (GM) est en discussions avancées avec un investisseur activiste, Harry Wilson, qui lui demande de redistribuer quelque 8 milliards de dollars (7,36 milliards d'euros) aux actionnaires, rapporte dimanche le Wall Street Journal (WSJ).

Il n'est pas certain que les négociations entre les deux parties aboutissent à un accord, prévient le journal citant des sources anonymes. Contacté par l'AFP, GM n'a pas souhaité faire de commentaire.

Critiques sur la performance financière de GM

Harry Wilson est un spécialiste des restructurations d'entreprises qui avait notamment travaillé au sein de l'administration Obama. Il critique le niveau des retours sur investissement et la performance financière de GM, qui a rappelé environ 30 millions de véhicules l'an dernier pour différents problèmes mécaniques.

    Lire aussi >> Les profits de General Motors plombés par les 30 millions de rappels

L'investisseur a fait part début février de sa volonté d'intégrer le conseil d'administration du premier groupe automobile américain et affirmait représenter des actionnaires détenant au total 2,1% du capital de GM.

Harry Wilson souhaite également demander aux actionnaires, lors de l'assemblée générale de GM en juin prochain, de voter en faveur d'un plan de rachat d'actions de 8 milliards de dollars.

Le groupe promet de faire profiter les actionnaires de retours sur capital

Le groupe, qui a récemment augmenté de 20% son dividende après de gros profits, avait aussitôt réagi disant qu'il allait évaluer différents moyens de faire profiter les actionnaires de retours sur capital dès la seconde moitié de l'année.

Le gouvernement américain avait investi environ 50 milliards de dollars pour renflouer GM après la crise de 2008.GM était sorti du régime de protection de la loi sur les faillites en juillet 2009 et était revenu en Bourse en 2010.

En direct - Transition Forum 2022

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 1
à écrit le 09/03/2015 à 14:34
Signaler
une bonne leçon pour nos politiques Nationaliser pour sauver un fleuron puis le remettre au marché une fois les affaires reparties.

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.