Ipsen cède sa part de PregLem à Gedeon Richter

 |   |  307  mots
(Crédits : © 2009 Thomson Reuters)
Le groupe pharmaceutique Ipsen a annoncé, ce lundi, avoir vendu sa part dans la biotech suisse PregLem à Gedeon Richter pour un montant pouvant atteindre près de 23 millions d'euros.

Ipsen a annoncé, ce lundi, avoir vendu ses actions dans la biotech PregLem à Gedeon Richter pour un montant initial de six millions de francs suisses (4,5 millions d'euros) et des paiements additionnels progressifs pouvant atteindre 25 millions de francs suisses (18,62 millions d'euros) au total. Ipsen avait souscrit en 2007 des actions PregLem représentant une participation minoritaire d'environ 15%.

Les paiements futurs dépendront surtout du développement d'Esmya, un traitement en phase III pour certaines tumeurs de l'utérus, qui est le produit le plus avancé de PregLem, a expliqué Ipsen dans un communiqué. "Cette transaction s'inscrit dans notre stratégie de cibler nos quatre domaines thérapeutiques (oncologie, endocrinologie, neurologie et hématologie), tout en valorisant notre portefeuille de recherche et développement par la cession de molécules prometteuses hors du champ de notre stratégie", a commenté Christophe Thurieau, vice-président affaires scientifiques d'Ipsen.

Le groupe pharmaceutique avait indiqué fin août dernier viser pour 2010 sur une croissance de ses ventes de médecine de spécialité. Ces dernières regroupent les médicaments développés dans l'oncologie, l'endocrinologie et la neurologie, avoisinant les 10% tandis que ses ventes de médecine générale devraient reculer de 5% à 7%.

L'action Ipsen a clôturé vendredi à 24,99 euros. Elle cède 35,5% depuis le début de l'année, pour une capitalisation boursière représentant environ 2,1 milliards d'euros.

Gedeon Richter est une société pharmaceutique basée à Budapest est engagée dans la recherche, le développement, la production et la commercialisation de produits pharmaceutiques. La société se concentre principalement sur la santé des femmes. Il développe également des produits pour les domaines cardio-vasculaire, gastro-intestinal et le système nerveux central. La production est réalisée dans deux sites en Hongrie, à Budapest et Dorog, ainsi que dans des installations en Russie, l'Inde, la Pologne et la Roumanie.

 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :