Covid-19 : Pfizer annonce que son candidat vaccin est "efficace à 90%", les marchés s'envolent

 |  | 733 mots
Lecture 4 min.
Photo d'illustration. Sur la base de projections, les entreprises ont déclaré qu'elles prévoyaient de fournir jusqu'à 50 millions de doses de vaccins dans le monde en 2020 et jusqu'à 1,3 milliard de doses en 2021.
Photo d'illustration. Sur la base de projections, les entreprises ont déclaré qu'elles prévoyaient de fournir jusqu'à 50 millions de doses de vaccins dans le monde en 2020 et jusqu'à 1,3 milliard de doses en 2021. (Crédits : Dado Ruvic)
À la suite de l'annonce faite par l'alliance germano-américaine Pfizer/BioNTech à propos d'un vaccin "efficace" à 90% pour prévenir les infections au Covid-19, les Bourses européennes ont bondi, de même que les prix du pétrole ont accéléré, cette annonce suscitant l'espoir de voir la demande d'or noir repartir.

Un vaccin développé par Pfizer (États-Unis) et BioNTech (Allemagne) est "efficace" à 90% pour prévenir les infections au Covid-19 selon l'essai à grande échelle de phase 3 en cours, dernière étape avant une demande d'homologation, ont annoncé conjointement ces sociétés.

La protection des patients a été obtenue sept jours après la deuxième des deux doses et 28 jours après la première, selon les résultats préliminaires.

"Plus de huit mois après le début de la pire pandémie en plus d'un siècle, nous pensons que cette étape représente un pas en avant significatif pour le monde dans notre bataille contre le Covid-19", a déclaré le président-directeur général de Pfizer, Albert Bourla, dans un communiqué.

"Le premier ensemble de résultats de notre essai de vaccin Covid-19 de phase 3 fournit la preuve initiale de la capacité de notre vaccin à prévenir le Covid-19", ajoute-t-il.

Lire aussi : Vaccins anti-Covid: les 5 questions qui se posent

Trump salue une "grande nouvelle"

De son côté, le président sortant Donald Trump a salué ce lundi "une grande nouvelle".

"La Bourse est en forte hausse, un vaccin arrive bientôt. Efficacité de 90%. Quelle excellente nouvelle!", a-t-il tweeté.

Les marchés s'envolent

Vers 11H00 GMT, peu après l'annonce par les laboratoires Pfizer/Biontech, les marchés européens étaient propulsés en forte hausse. La Bourse de Paris prenait 5,46%, Francfort 5,56%, Londres 5,05% et Milan 5,48% peu après 13H10.

Dans leur ensemble, les places européennes connaissaient leur meilleure performance sur une séance depuis six mois.

Aux États-Unis, les contrats à termes, qui permettent de connaître la tendance avant le début des échanges, suivaient la même pente exponentielle, le Dow Jones progressant ainsi de 5,30%. En revanche, le Nasdaq, dont les valeurs ont été les grandes gagnantes des effets de la pandémie, restait mesuré en hausse de 0,77%.

Sur le marché du pétrole, déjà en hausse en début de séance européenne, les deux cours de référence du brut ont soudain accéléré après l'annonce, qui porte en elle l'espoir d'un retour solide de la demande d'or noir.

Vers 12H10 GMT (13H10 à Paris), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en janvier bondissait de 7,58% par rapport à la clôture de vendredi, à 42,44 dollars. À New York, le baril américain de WTI pour décembre gagnait de son côté de 8,78% à 40,40 dollars.

Parmi les valeurs, Société générale bondissait de plus de 15% à Paris, UniCredit de +11,2%, à Milan. La compagnie aérienne IAG bondissait de 35%, Lufthansa atteignait +30,45%.

50 millions de doses fournies dès 2020

Sur la base de projections, les entreprises ont déclaré qu'elles prévoyaient de fournir jusqu'à 50 millions de doses de vaccins dans le monde en 2020 et jusqu'à 1,3 milliard de doses en 2021.

Dans une grande partie du monde, les taux d'infections au Covid-19 atteignent des niveaux records, les unités de soins intensifs des hôpitaux se remplissent et le nombre de morts ne cesse d'augmenter.

Des vaccinations de "volontaires" en Allemagne

Jens Spahn, le ministre de la santé s'est dit "très encouragé" par les résultats de l'alliance germano-américaine. Mais "au début il n'y aura de toute façon pas assez de vaccins pour tout le monde", a-t-il rappelé.

Dans la foulée, l'Allemagne va cibler "en priorité" certaines populations à risque dans ses futures campagnes de vaccination contre le Covid-19, qui se feront sur une base "volontaire", a-t-il annoncé lors d'une conférence de presse.

"Il est important que nous protégions en priorité ceux qui ont le plus haut niveau de risque", a affirmé le ministre.

La vaccination se fera toutefois "sur la base du volontariat", a précisé M. Spahn qui table sur la disponibilité des premiers vaccins au "premier semestre 2021". Les critères de sélection devront toutefois être "fortement débattus", pour bénéficier d'une "large acceptation" au sein de la société, a prévenu le ministre.

Pour distribuer le vaccin, le gouvernement prévoit la mise en place d'une soixantaine de "centres de vaccination" dans tout le pays, qui seront complétés par des équipes mobiles.

Lire aussi : Covid-19: l'OMS s'inquiète de l'"explosion" des cas en Europe, appelle à garder les écoles ouvertes

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 15/11/2020 à 10:22 :
J'aimerais juste comprendre comment on peut nous annoncer une efficacité (qu'elle soit de 0% à 100% peu importe); dans les média on nous harcèle en précisant que ce vaccin efficace à 90% a été injecté à environ 48000 personnes qui après sont rentrés chez elles faire leur vie. Aucune d'entre elle n'a été volontairement mises en contact avec le virus et on peut nous annoncé efficace à 90% ??? Pour s'en assuré n'aurait il pas été logique de prendre un panel de vacciné et plasebo vacciné et de eux les tester en vis a vis de contaminée pour voir si justement ceux plasebo sont plus malades que les autres?
Après ce type de "bonnes nouvelles" vous espérez que les français se fassent massivement vaccinés? Bon courage !
a écrit le 09/11/2020 à 15:55 :
Pourquoi est-ce que vous nous gonflez avec IAG et Lufthansa, alors que Air France a aussi pris plus de 30 % ? Vous faites du copier/coller ?
Réponse de le 09/11/2020 à 17:27 :
le pays le plus touché en EUROPE est la France ! les responsables sont en marche un échec !
Réponse de le 09/11/2020 à 17:40 :
Une nouvelle nuit des longs couteaux ? La censure et la propagande se sont hyper radicalisées ces derniers jours...

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :