Vaccins : l'UE ne renouvellera pas l'an prochain ses contrats avec AstraZeneca et Johnson & Johnson

 |  | 307 mots
Lecture 2 min.
Arrivée en Italie hier mardi 13 avril, une cargaison de vaccins Johnson & Johnson, en cours de déchargement à l'aéroport militaire Mario-De-Berardi, près de Rome.
Arrivée en Italie hier mardi 13 avril, une cargaison de vaccins Johnson & Johnson, en cours de déchargement à l'aéroport militaire Mario-De-Berardi, près de Rome. (Crédits : Reuters)
S'appuyant sur une source au ministère italien de la Santé, le quotidien italien "La Stampa" écrit que l'exécutif européen, "en accord avec les dirigeants de nombreux pays européens, a décidé que les contrats avec les groupes qui produisent des vaccins (à vecteurs viraux) qui sont valables cette année ne seront pas renouvelés à leur expiration".

La Commission européenne ne renouvellera pas l'année prochaine ses contrats d'approvisionnement en vaccins contre le COVID-19 avec AstraZeneca et Johnson & Johnson, rapporte mercredi La Stampa ("La Presse").

S'appuyant sur une source au ministère italien de la Santé, le quotidien italien écrit que l'exécutif européen, "en accord avec les dirigeants de nombreux pays européens, a décidé que les contrats avec les groupes qui produisent des vaccins (à vecteurs viraux) qui sont valables cette année ne seront pas renouvelés à leur expiration".

Lire aussi : Après AstraZeneca, le régulateur européen étudie les caillots sanguins du Johnson & Johnson

Priorité aux vaccins à ARN messager (Pfizer, Moderna)

Selon "La Stampa", Bruxelles veut privilégier les vaccins utilisant la technologie de l'ARN messager, comme ceux de Pfizer et Moderna.

AstraZeneca est vivement critiqué par les autorités européennes qui dénoncent un non-respect des volumes d'approvisionnement promis par le groupe anglo-suédois. Mardi, son concurrent américain Johnson & Johnson a annoncé la suspension du déploiement de son propre vaccin mettant à son tour en péril le calendrier de livraisons anticipé par l'Union.

Examen des cas d'apparition de caillots sanguins

Les autorités sanitaires américaines ont proposé mardi la suspension pendant quelques jours au moins, pour davantage de sûreté, du vaccin contre le COVID-19 de Johnson & Johnson, le temps d'analyser en détail six cas de survenue de caillots sanguins atypiques et sévères chez des personnes ayant reçu ce vaccin.

L'apparition de cas sévères de thrombose chez des sujets ayant reçu une dose du vaccin AstraZeneca a conduit les autorités européennes et françaises à restreindre son administration à certaines catégories d'âge.

Lire aussi : Un responsable de l'EMA dit qu'"un lien clair" existe entre thromboses et vaccin AstraZeneca

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 15/04/2021 à 8:59 :
Si Astrazeneca produit ses vaccins sur le sol de l'Union Européenne, c'est une façon de continuer le jeu de destruction de l'industrie européenne ? Donc les usines Astrazeneca , si elles demeurent dans l'Union, livreront des pays étrangers à la zone européenne et l'UE aura cette fois du mal à bloquer les exportations vers ces pays tiers ? Et l'approvisionnement sera tellement plus sur quand les vaccins seront importés de Chine, comme les masques, sans doute ? Bel exercice de prise des pieds dans le tapis, tellement européiste : une gestion digne d'un syndicat de copropriétaires.
a écrit le 14/04/2021 à 17:01 :
Le Danemark a annoncé mercredi qu'il allait définitivement arrêter d'administrer le vaccin contre le COVID-19 développé par AstraZeneca en raison d'un lien possible avec de rares cas de thrombose, une décision sans précédent dans le monde.
a écrit le 14/04/2021 à 11:17 :
"S'appuyant sur une source au ministère italien de la Santé"

Et que les complotistes de toutes sortes ne fassent aucun lien svp avec le fait que Draghi ai travaillé chez Goldman Sachs tandis que les états unis sont en train de rejetter, les premiers, se vaccin.

L'esprit d'équipe néolibéral à savoir un seul esprit à se partager entre des millions d'individus !

Merci Coluche et merci Audiard également.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :