Coup dur pour AstraZeneca en Chine : Hong Kong suspend sa commande de vaccins

 |  | 480 mots
Lecture 3 min.
Photo d'illustration: le 22 mars 2021, Sophia Chan, la secrétaire à l'Alimentation et à la Santé de Hong Kong montre son certificat de vaccination après avoir reçu sa deuxième dose de CoronaVac, le vaccin chinois de Sinovac, lors d'une journée de vaccination des responsables du gouvernement de Hong Kong.
Photo d'illustration: le 22 mars 2021, Sophia Chan, la secrétaire à l'Alimentation et à la Santé de Hong Kong montre son certificat de vaccination après avoir reçu sa deuxième dose de CoronaVac, le vaccin chinois de Sinovac, lors d'une journée de vaccination des responsables du gouvernement de Hong Kong. (Crédits : Reuters)
La ministre hongkongaise de la Santé a demandé à AstraZeneca de ne pas livrer les doses de vaccins qui devaient arriver cette année. Le riche centre financier a sécurisé la livraison de vaccins en signant des contrats avec l'alliance américano-allemande Pfizer/BioNTech BioNTech/Pfizer et le laboratoire chinois Sinovac, qui ont tous deux commencé à les livrer.

Hong Kong a confirmé vendredi avoir demandé à AstraZeneca de suspendre sa  commande de vaccins contre le Covid-19 par craintes d'effets secondaires et d'inquiétudes quant à son efficacité contre les nouveaux variants du coronavirus.

Mercredi, le régulateur européen a reconnu que les caillots sanguins devaient être répertoriés comme un effet secondaire "très rare" du vaccin AstraZeneca, conduisant de nombreux pays à suspendre la vaccination avec ce sérum aux personnes n'ayant atteint un certain âge.

Le gouvernement britannique s'est efforcé jeudi de rassurer la population sur la sûreté des vaccins, estimant que le risque de tomber gravement malade à cause du Covid-19 était bien plus grand.

Motif du refus: "éviter tout gaspillage"

Vendredi, la ministre hongkongaise de la Santé, Sophia Chan, a dit avoir demandé à AstraZeneca de ne pas livrer les doses de vaccins qui devaient arriver cette année.

"Nous pensons qu'il n'est pas nécessaire qu'AstraZeneca livre les vaccins à la ville dans le courant de l'année", a-t-elle déclaré, ajoutant que Hong Kong voulait "éviter tout gaspillage en raison de leur rareté à travers la planète".

Le riche centre financier a sécurisé la livraison de vaccins pour ses 7,5 millions d'habitants.

Il a signé des contrats portant sur 7,5 millions de doses chacun avec l'alliance américano-allemande Pfizer/BioNTech BioNTech/Pfizer et le laboratoire chinois Sinovac, qui ont tous deux commencé à les livrer.

Mme Chan a cependant précisé que Hong Kong souhaite également étudier la possibilité de se procurer d'autres vaccins ayant une meilleure efficacité sur les variants du coronavirus.

Un peu plus tôt cette semaine, David Hui, un expert en santé publique et conseiller du gouvernement, a demandé à Hong Kong de remplacer AstraZeneca par le vaccin à dose unique fabriqué par Johnson et Johnson.

Très peu de contaminations dans ce territoire très peuplé

Très densément peuplé, Hong Kong, qui compte près de 7,5 millions d'habitants, affiche très peu de contaminations grâce notamment à de sévères restrictions et un port du masque très respecté.

Depuis le début de la pandémie, la ville a enregistré plus de 11.000 cas et 205 décès ont été imputés au Covid-19.

Méfiance des Hongkongais, vaccination Pfizer/BioNTech suspendue...

Bien que Hong Kong dispose d'un approvisionnement régulier et suffisant en vaccins, les habitants semblent peu enclins à se faire vacciner notamment dans un contexte de méfiance à l'égard du gouvernement pro-Pékin.

Jusqu'à présent, seules quelque 529. 000 personnes ont reçu une première dose.

La confiance du public a également été entamée par certaines décisions de l'exécutif qui a notamment approuvé en urgence le vaccin de Sinovac en dépit de faibles résultats en termes d'efficacité.

Par ailleurs, il a suspendu pendant dix jours sa campagne de vaccination avec le sérum Pfizer/BioNTech car des flacons avaient un emballage défectueux.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 10/04/2021 à 14:33 :
À Baotou, plus grand site chinois de production, les effluents toxiques sont stockés dans un lac artificiel de 10 km3 dont les trop-pleins sont rejetés dans le fleuve Jaune[51].

À cette pollution s'ajoute la radioactivité. Mesurée dans les villages de Mongolie-Intérieure proches de Baotou, elle y est de 32 fois la normale (à Tchernobyl, elle est de 14 fois la normale). Des travaux menés en 2006 par les autorités locales ont montré que les niveaux de thorium dans le sol à Dalahai étaient 36 fois plus élevés que dans d'autres endroits à Baotou[52].

En conséquence, le bétail autour des sites d'extraction meurt, les récoltes chutent et la population est atteinte de cancers[51]. D'après la carte des « villages du cancer » en Chine, la mortalité par cancer y est de 70 %[53]. Il s'agit de cancers du pancréas, du poumon et de leucémies[51]. Soixante-six villageois de Dalahai ont succombé à un cancer entre 1993 et 2005[52].

Ces pollutions ont été dénoncées en 2011 dans un rapport de Jamie Choi, alors responsable de Greenpeace Chine[52].
a écrit le 10/04/2021 à 11:00 :
Conseil de lecture : ne manquez pas de lire "Terres rares" de Jean Tuan chez C.L.C. Editions. Un néo-polar épicurien et érudit qui dévoile certaines menaces que la Chine fait peser sur le monde. Lecture édifiante et jubilatoire ! Disponible en librairie et via les principaux sites d'internet.
a écrit le 09/04/2021 à 16:09 :
Vraiment dommage de gâcher l’application du zéro gaspillage des vaccins AntiCovid en France .
Le plus important est l’investissement numérique.
Mettez des masques et des œillères et la pilule ou la piqûre passera comme un mail sur un réso en fibre ultra- rapide.
a écrit le 09/04/2021 à 13:47 :
nous finirons par être les seuls avec les anglais à administrer ce vaccin.
a écrit le 09/04/2021 à 12:21 :
Si même les chinois ne veulent pas d' Astra Zeneca ! Heureusement qu'il y a l' europe pour vivre ce laboratoire. Après, ils nous referont le coup du " a l'insu de mon plein grès".

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :