Les levées de fonds des Cleantech atteignent un niveau record en 2018

 |  | 484 mots
Lecture 3 min.
Les énergies renouvelables concentrent la moitié du montant levé.
Les énergies renouvelables concentrent la moitié du montant levé. (Crédits : Pixabay / CC)
L'année dernière, les entreprises de la transition écologique ont levé globalement 1,5 milliard d'euros, révèle une étude. Cela représente 60% de plus qu'en 2017.

1,5 milliard d'euros. C'est le niveau atteint en 2018 par le financement en fonds propres des Cleantech, à savoir les entreprises protagonistes de la transition écologique, selon le "Panorama 2019" réalisé par le magazine GreenUnivers et le cabinet d'audit EY. Un record depuis le début du recensement en 2014, mais aussi une augmentation de 60% par rapport à 2017, alors même que le nombre d'opérations est resté stable à 114.

« Cette augmentation des montants investis par opération traduit une plus grande confiance des investisseurs dans le secteur, qui arrive à un premier jalon de maturité », analyse Lionel Cormier, directeur associé de Demeter, société leader du capital investissement dans les éco-entreprises, qui ajoute : « L'accélération des investissements est notamment portée par le compétitivité des technologies ».

450 millions d'euros levés par Neoen

Si le montant globalement levé intègre toutes les sources de financement (y compris les business angels, les industriels, les plateformes de crowdfunding, la Bourse), 80% de la somme totale - 1,2 milliard collecté dans 92 opérations - vient du capital investissement, souligne l'étude. Et en termes de secteurs, les trois premiers, ayant réalisé le plus de levées de fonds, restent les mêmes que les années précédentes, observe Patricia Laurent, rédactrice en chef de GreenUnivers À savoir les énergies renouvelables, l'écomobilité et l'efficacité énergétique.

En 2018 toutefois, le premier a représenté la moitié des sommes globalement levées, 769 millions d'euros. Une performance liée en grande partie aux 450 millions d'euros d'actions nouvelles levés par le producteur indépendant d'électricité solaire et éolienne Neoen lors de son introduction en Bourse en fin d'année, mais à laquelle ont également largement contribué les 150 millions levés par GreenYellow, filiale de Casino, ainsi que les 65 millions levés par le producteur de charbon de bois Carbonex. Ces trois opérations figurent d'ailleurs parmi les cinq principales levées de fonds de l'année, respectivement à la première, deuxième et quatrième place, selon le Panorama.

Huit opérations dans les AgTech

Si l'écomobilité se distingue encore une fois grâce à une nouvelle levée de fonds de plus de 100 millions d'euros de BlaBlaCar (troisième opération de l'année), l'efficacité énergétique est désormais talonnée par un autre secteur : l'économie circulaire. Ce sont surtout deux sociétés de reconditionnement de smartphones, Recommerce et Back Market, à le porter. En 2018, elles ont respectivement levé 50 millions (cinquième opération de l'année) et 41 millions.

Lire aussi : Élevage d'insectes : la Française InnovaFeed lève 40 millions d'euros

Huit opérations ont en outre permis à un autre secteur d'émerger : celui des AgTech, qui a collecté 93 millions d'euros. « Celui-ci s'annonce dynamique aussi en 2019 », note Patricia Laurent, en rappelant les 125 millions de dollars levés en février par le Français Ynsect.

Lire aussi : Octopus Robots, la première AgTech à faire son entrée à la Bourse de Paris

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :