La Poste : le montant de la prime aux postiers dévoilé, un syndicat décerne la "médaille du mépris" à son PDG

 |   |  321  mots
Interrogée par l'AFP, la direction de La Poste n'a pas souhaité s'exprimer sur les méthodes du 3e syndicat représentatif.
Interrogée par l'AFP, la direction de La Poste n'a pas souhaité s'exprimer "sur les méthodes" du "3e syndicat représentatif". (Crédits : Reuters)
Jusqu'à 300 euros : c'est ce que toucheront les postiers mobilisés durant la crise sanitaire. Une prime jugée "scandaleuse" par SUD-PDD qui a octroyé une "médaille du mépris" au PDG de La Poste, Philippe Wahl.

La direction de La Poste a annoncé ce jeudi l'octroi d'une prime allant jusqu'à 300 euros aux postiers mobilisés pendant la crise sanitaire, jugée "scandaleuse" par SUD-PTT qui a de son côté octroyé une "médaille du mépris" à Philippe Wahl, son PDG, a-t-on appris de sources concordantes.

Lors d'une manifestation, qui a réuni entre dix et vingt personnes, une "médaille d'or" géante et symbolique "du mépris" à l'effigie de M. Wahl a été déposée devant le bâtiment du siège, a constaté un journaliste de l'AFP.

Une prime octroyée aux "120.000 postiers mobilisés"

Interrogée par l'AFP, la direction de La Poste n'a pas souhaité s'exprimer "sur les méthodes" du "3e syndicat représentatif".

Elle a en revanche annoncé qu'une "prime allant jusqu'à 300 euros" serait "octroyée aux 120.000 postiers mobilisés sur le terrain pendant la crise sanitaire".

"Tous les postiers mobilisés sur le terrain du 16 mars au 31 mai 2020" qu'ils soient "CDI, fonctionnaires, CDD, contractuels de droit public ou alternants" en bénéficieront "dans les mêmes conditions", a-t-elle assuré.

SUD-PTT estime que le groupe "a profité" de la crise du coronavirus pour tester une organisation en effectif réduit dans la branche courrier et "un rythme très tendu" afin de la pérenniser.

Selon Eddy Talbot (SUD-PTT), la prime va "de zéro à 300 euros" et ne sera pas versée aux CDD dont le contrat n'a pas été renouvelé après le confinement ou encore aux agents ayant été absents pendant cette période "pour maladie chronique, garde d'enfants ou pour cause de Covid".

Pendant le confinement, le groupe public a nettement réduit ses services avant de reprendre l'activité progressivement. Nombre de droits de retrait ont été exercés par les postiers, selon les syndicats. La Poste a également été contrainte par voie de justice d'établir une évaluation détaillée des risques sanitaires.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 20/06/2020 à 20:42 :
Bravo La Poste pour votre gestion dans cette crise.
Vous êtes continuellement en train de vous plaindre que vous distribuez de moins en moins de courrier...
Et vous vous demandez pourquoi ?
Quand, on se soucie peu de sa clientèle, cette dernière fini par aller voir ailleurs, chose qui est juste logique.
En ce moment, je dois maintenant 36 heures à mon patron et ce, juste car je dois m'absenter pour récupérer des colis ou du courrier qui ne me sont pas distribués correctement.
Et, malgré avoir travaillé pendant tout le temps de la Covid, je n'aurai pas de prime moi
Alors, s'il vous plaît, à tous ce que vous êtes de fainéants protégés par l'État, arrêtez de vous plaindre la bouche pleine....
Réponse de le 21/06/2020 à 14:02 :
La Poste a été de loin un des services les plus affectés par le covid. Et ça semble devoir durer.
Privée ou pas, cette société a une mission de SERVICE PUBLIC qui n'a pas été respectée. Une enquête s'impose, au lieu de distribuer des primes pour un "service" réduit à 80%.
Quant à la stratégie visant à compléter les services du courrier par des aides à la personne, tout le monde a pu voir ce qu'on pouvait attendre de la Poste en matière de participation à la vie des personnes isolées. Encore une idée déconnectée des réalités et une société brontosaure dont même l'informatique semble à l'abandon.

Au lieu de primes il fallait des excuses publiques aux millions de personnes prises en otage par la Poste, et asservies au lieu d'être servies.
a écrit le 20/06/2020 à 4:46 :
Ça va 300 € nous où je travaille ont a eu des chocolats de Pâques.... Vive les patrons 😂😂
Réponse de le 21/06/2020 à 9:40 :
Et moi rien du tout...
a écrit le 19/06/2020 à 19:11 :
Honteux !! Y a-t-il une prime pour les soignants en hôpital ? Qui tienne compte de leurs horaires déments et des risques sanitaires ? Dans mon village la poste n'a fonctionne que 2 matinées/ semaine soit 6h et il faudrait leur donner une prime ? C'est nous qui les payons. Ils ne produisent aucun bien et savent se mettre en grève a la moindre occasion. Et les autres personnels qui ont été mis sur la touche sans salaire ? C'est une honte. Les fonctionnaires d' aujourd'hui sont devenus des... suce-sang y compris et surtout le ''haut du panier'' !!!!
Réponse de le 19/06/2020 à 19:25 :
Il y a longtemps qu'il n'y a plus beaucoup de fonctionnaires à la Poste et qu'elle n'est plus une entreprise publique (Etat minoritaire). Il faudrait arrêter de tout mélanger, même si je suis d'accord sur le fond.
Réponse de le 19/06/2020 à 20:35 :
Il faudrait déjà que vous soyez au courant que ce n'est pas l'état qui nous paye mais le groupe la poste avec nos produits !! Donc ce n'est pas vous !! Depuis au moins 20 ans !! Il faut vous tenir au courant et arrêter d'être primaire ! Il faut évoluer aussi ! Et puis pour votre information je commence à 5 heures du matin ! Quand vous dormez ! Il y en à qui ont de la chance de faire la grasse matinée comme vous !
A bon entendeur !
Réponse de le 19/06/2020 à 22:33 :
Quand on y connait rien, il vaut mieux se taire chere josy.
Dans ce pays, les gens critique tout, donne leur avis sur tout et n'y connaissent rien. Ce n'est absolument pas vous qui payer le salaire des postiers. La poste est une S.A. Moi je suis factrice et je peux vous dire qu'on bosse comme des dingues depuis le covid et que ce n'est pas fini. Je suis outrée de voir un tel commentaire. Moi je ne me permettrais jamais de juger le travail de quelqu'un sans l'avoir déjà fait. Et comme vous avez l'air assez sous cultivé au sujet de la poste, je vais vous apprendre qu'il n'y a presque plus de fonctionnaire à la poste, moi j'y travaille depuis 24 ans et je suis en CDI.
Réponse de le 20/06/2020 à 1:18 :
Pourquoi discuter car ce n'est pas normal de donner une prime à des gens qui n'ont assuré que 2 jours sur 7
Réponse de le 20/06/2020 à 6:30 :
Josy la France se résume pas à votre village il y en a ils ont bossé dépuis le début et que je sache ça sort pas de votre poche et quand vous dites c est nous qui il les payent j espère que vous pensez pas au fonctionnaires car on est plus de salariés que de fonctionnaires et la poste et privatisée depuis un moment.
Réponse de le 20/06/2020 à 12:33 :
Josy n'a pas tout-à-fait tort. Même si la Poste a été privatisée elle bénéficie d'un avantage dû au moniopole de l'ancienne poste, comme EDF ou la SNCF. Il y reste aussi beaucoup de fonctionnaires, aux postes de "responsabilité" …
Ce qui m'a choqué le plus de la part de la Poste, outre ses horaires réduits scandaleux et persistents (alors qu'il suffit de porte gants et masques), c'est l'absence d'information et la déroute des "services en ligne". Impossible de suivre un colissimo ni de demander qu'on représente un colis prétendument présenté (sans sonner à la porte et en laissant un avis de passage illisible !).
Fonctionnaire ou pas le problème de la Poste est le manque de responsables et d'autorité, en particulier dans les services informatiques. Ce n'est pas nouveau, le covid a juste rendu la chose INTOLERABLE ! On observe le même désastre des services informatiques chez Air France.
Réponse de le 20/06/2020 à 14:46 :
Désolée de vous décevoir, mais la poste n'est pas payé par vos impôts. C'est une société anonyme depuis des années, s'autofinance, verse des dividendes aux actionnaires. Elle est gérée comme une entreprise privée (ce qu'elle est) et les bureaux non rentables sont ou seront sous peu fermés
Réponse de le 21/06/2020 à 9:43 :
Renseignez vous beaucoup de soignants qui ont bossé en première ligne n'ont droit a rien du tout.
Vu l'efficacité du gouvernement, je me demande pourquoi les rues sont pas toutes envahi de manifestants, privé et publique. Les entreprises ont besoin qu'on reprenne le travail aujourd'hui, c'est donc aujourd'hui qu'il faut faire renégocier les droits des travailleurs à la hausse, mais bon encore une fois on voit l'inutilité des syndicats, comme toujours absents quand ils sont censé nous défendre et obtenir des droits facilement.
a écrit le 19/06/2020 à 16:04 :
Quel honte la poste autorisée à recevoir une prime alors qu’il nous faut 2 mois pour recevoir un colis et 45 jours pour une malheureuse lettre et à voir la désorganisation volontaire dans les bureaux de poste
Je crie honte à ces agents
Réponse de le 19/06/2020 à 17:58 :
La honte c'est surtout de juger des agents de La Poste sans savoir le pourquoi du comment.
a écrit le 19/06/2020 à 15:33 :
Mètres une lettre dans la boîte ont n’as trappe pas le virus chinois avec un masque 😷 ils sont dans la rue pas dans un hôpital 🏥 après l économique vas mâle c est trop ?
a écrit le 19/06/2020 à 12:34 :
Collissimo de la Poste est la pire société de livraison qui existe. J’ai systématiquement un problème (livraison chez le voisin, ne fait pas l’effort de sonner et je dois me rendre au bureau de Poste etc.). Ras le bol. Alors désolé mais je n’arrive pas à compatir... même si ici il s’agit des postiers et pas forcément des livreurs...
Réponse de le 19/06/2020 à 13:14 :
En effet, Colissimo est en passe de détroner Chronopost sur le podium du mauvais service. La gestion en ligne est particulièrement honteuse alors même qu'il s'agit uniquement d'informatique.
Réponse de le 19/06/2020 à 18:02 :
Le problème existait déjà bien avant le COVID. Aucun rapport avec le sujet. Désolé de ne pas compatir avec vos soucis de réception.
a écrit le 19/06/2020 à 12:17 :
La Poste a été la honte du service public durant la période de confinement. Bureaux fermés. Courrier non distribué. Horaires fantaisistes depuis la fin du confinement. Je suis sidéré que l'on parle de primes !!!
Réponse de le 19/06/2020 à 13:10 :
Vous avez raison, c'est une honte. Hélas, elle reflète une constante de notre pays : on récompense les mauvais et on pénalise les bons. On appelle ça la lutte contre les inégalités, la solidarité et ça repose sur la lacheté des chefs, au plus haut niveau.
Réponse de le 19/06/2020 à 13:14 :
Flico je trouve votre commentaire démesuré. Les postiers, qu’ils soient facteurs ou aux guichets ont été présents certes, moins nombreux en fonction des situations personnelles à prendre en compte mais présents pour acheminer courrier, colis ou réaliser des opérations aux guichets. Ces dizaines de milliers de personnes sont restées sur le pont pour préserver le minimum de services qu’ils devaient à nos concitoyens. Je ne sais pas si vous même, vous auriez rencontré ces millions de personnes dans les tournées des facteurs ou toucher les différents documents remis par des clients... c’est un peu facile de critiquer alors qu’on reste observateur.... un peu de civisme alors et de tolérance
Réponse de le 19/06/2020 à 16:54 :
Réponse à Bernard :
"Le minimum" vous l'avez bien dit. Hélas, les usagers étant captifs, la Poste semble résolue à tester un minimum encore plus bas. On peut douter que la Poste se remette sérieusement au travail, après tout ce qu'elle a pu faire subir à ses utilisateurs.
Il reste sans doute des gens intègres à la Poste mais ils sont débordés, intimidés ou dégoutés. Avec EDF, Orange, la SNCF ou La Poste on vérifie chaque jour un peu plus que la privatisation n'a été qu'une démission et une incitation à l'irresponsabilité.
Réponse de le 20/06/2020 à 16:14 :
Il faut savoir que les agent qui travaillent à la poste sont toujours les derniers informés des décisions prises par leur direction, les postiers présents pendant cette crise sanitaire on du faire le boulot de 2 ou 3 personnes, en s'adaptant à des rythmes de travail aléatoires expérimentés par les dirigeant, un peu facil de critiquer les gens qui ont bossé dans des conditions sanitaire négligées, pendant que les dirigeant préféraient faire appel à des sous traitant payés au colis livré pour quelques centimes ou autres intérimaires embauchés en catastrophe dans des conditions précaires... Et pour info, le service de distribution d'objet et ce que vous appelez le guichet, donc la banque postale, sont deux entités bien distinctes, appartenant au même groupe mais pas au même service.
a écrit le 19/06/2020 à 11:01 :
La poste a été lamentable dans mon secteur. Aujourd'hui encore elle ne marche même pas à moitié (Week-end prolongé à 4 jours et bureau ouvert 3 heures par jour au lieu des 8 antérieurs). Tous les services en ligne concernant la distribution sont inopérants (pis : fallacieux) avec des messages sybillins invoquant "la crise sanitaire".
Le plus choquant est qu'on oblige les gens à se déplacer massivement et à faire de longues queues sous la pluie soit disant parce qu'on se préoccupe de leur santé.
Jamais, l'égoisme d'un groupe social et son mépris d'autrui n'ont été aussi scandaleusement et durablement affichés.
A l'évidence, la situation est faite pour durer jusqu'à ce que la libre entreprise trouve un moyen de contourner cet abcès.
Réponse de le 19/06/2020 à 11:57 :
Non seulement le service ne s'améliore pas mais on peut craindre qu'Amazon "bénéficie" d'un traitement défavorable. La crise déclenchée par Sud, au moment où les services d'Amazon auraient été les plus utiles aux confinés, se prolonge.
Dans l'intérêt de millions de français, il me semble qu'Amazon finira par être obligé d'offrir aux consommateurs une option évitant la Poste.
a écrit le 19/06/2020 à 9:12 :
En parlant de prime :


Comme promis, une prime exceptionnelle sera versée au personnel soignant au mois de juin, pour les remercier de leur engagement pendant cette crise sanitaire. Mais au CHU de Toulouse, des voix s'élèvent contre le versement de cette prime à des cadres dirigeants, alors que des employés ont été laissés pour compte, rapporte La Dépêche. Selon la CGT, le DRH, la DRH adjointe, et le directeur des soins devraient toucher 1.500 euros, soit la prime maximale, "alors que certains soignants ayant pris en charge des patients COVID, tels que les manipulateurs radio qui ont effectué les scanners de diagnostic pendant la période, n'auront que 500 euros. C'est un véritable scandale", s'offusque Julien Terrié, représentant CGT Santé 31.

Cette prime pour ces cadres dirigeants passe très mal auprès des salariés du CHU. "C'est vraiment mal venu, d'autant que les directeurs d'hôpitaux ont des salaires très confortables et des primes très importantes chaque année, et que des médecins ont renoncé à leur prime de 1.500 euros pour les redistribuer aux agents qui en avaient le plus besoin", poursuit le représentant syndical, relayé par le quotidien régional.Le syndicat ne comprend pas pourquoi ces dirigeants, qui n'étaient pas forcément engagés dans la lutte contre la Covid-19 puissent en bénéficier. La CGT reproche à la direction de ne pas vouloir lui fournir les critères d'attribution. "Au final, on voit qu'ils se servent de tout ça pour faire du management en donnant des primes à leurs fidèles", s'indigne Julien Terrié. Le syndicat réclame désormais "la démission de la direction du CHU de Toulouse et la gestion provisoire de l'hôpital par les représentants du personnel".
a écrit le 19/06/2020 à 4:24 :
La poste, ca c'est du service. Pas un seul courrier en provenance de France de nos clients depuis presque 3 mois. Yes ! Des USA, d'Angleterre, d'Italie, aucun pb de France wahlou.
a écrit le 18/06/2020 à 23:41 :
pour ces gens qui n'ont rien fait durant la crise, c'est déjà un beau cadeau !!!
a écrit le 18/06/2020 à 23:39 :
Les employé(e)s des guichets et ceux qui ont distribué des plis et paquets en main propre ont probablement pris des risques supplémentaires pendant la crise.
Mais ce n'est pas la majorité du personnel et les mesures de sécurité ont permis de minimiser les risques .

Il n'y a aucune raison de distribuer des primes aux autres personnes. Et puis carton rouge aux dirigeants de la Poste qui ont imposé des fermetures, des dégradations de service incroyables et à mes yeux injustifiables.

Même si le contexte (fermeture des écoles et des moyens de transport publics, manque de masques...) explique en partie, la distribution du courrier aurait du être considérée comme un service prioritaire.
a écrit le 18/06/2020 à 22:32 :
le courrier à été distribué en pointillé , 3 fois par semaine . La première mesure fut de fermer mon bureau de poste et de me diriger sur un bureau à mi temps à 5km .
Mais les meilleurs restent les profs qui feront leur rentrée le lundi 22 juin pour organiser le pot de départ en vacances dès vendredi .
a écrit le 18/06/2020 à 20:47 :
Je suis allé travailler 3 semaines après le début du confinement. Je n'ai pas eu de prime et je me plaints pas, j'ai du travail, je suis dans le privé.
a écrit le 18/06/2020 à 18:23 :
il y a encore près de cent mille agents fonctionnaires à la Poste , le travail de distribution du courrier est fait pour l'essentiel par des agents non fonctionnaires , et en particuliers des CDD régulièrement remplacés pour ne pas les titulariser . pendant ce temps , les fonctionnaires fonctionnent ....à leur rythme , celui du timbre vert .
cette entreprise a donné une très mauvaise réponse de service public pendant la crise , et il est probable qu'elle se maintiendra dans la médiocrité tant que sa structure de personnels comptera autant d'effectifs sous statut protégé .
Réponse de le 19/06/2020 à 15:44 :
Personnellement, à chaque fois que j'ai constaté des anomalies c'était le fait de personnel non titulaire. La vieil distinction "fonctionnaire/pas fonctionnaire" ne marche plus, en tout cas pas à la gloire des seconds.

Comme on le constate avec la technique des départs à la retraite anticipée, on est en train de remplacer un peu partout ceux qui avaient encore de l'expérience et une éthique de service par des gens sous-payés et bien convaincus de le rester.
Réponse de le 20/06/2020 à 16:29 :
Votre commentaire est à moitié vrai, sur l'illusion que l'entreprise donne au grand public, on veut nous faire croire que la poste créer de l'emploi alors qu'elle passe son temps à jouer aux chaises musicales avec ses agents, et pour info, il ne reste plus beaucoup de fonctionnaires à la poste donc désolé de vous choquer mais depuis près de 18 ans la poste est devenue une entreprise privée donc depuis cette époque les personnes recrutés n'ont absolument plus le statut de fonctionnaire mais sont contractuels de droit privé. Et je finirai en ajoutant même que les grandes têtes pensantes de la poste sortent de grandes écoles de commerce ou autre marketing et viennent en majorité du privé, bienvenu au 21ème siècle.
a écrit le 18/06/2020 à 18:10 :
Croustillant ! Les syndicats de postiers se plaignent que la prime octroyée du fait de la covid ne soit versée qu'aux employés ayant vraiment travaillés durant la période de la pandémie. Il n'y a vraiment rien à attendre de Sud ! Pendant toute la période ils ont enchainés les droits de refus et se sont débrouillés pour ne surtout pas travailler, et voudraient désormais avoir la même prime que leurs collegues qui ont offert le service à la population à leur place. Médaille d'or du mépris envers les français !
Réponse de le 19/06/2020 à 9:44 :
Avant de dénigrer, c'est bien de s'informer correctement.
déjà la Poste ment ( comme souvent) : la prime ne sera pas octroyé à tous les postiers qui ont bossé durant le confinemment.
Beaucoup de CDD et intérimaires qui ont comblé le manque d'effectif durant cette période mais qui n'ont pas vu leur contrat renouvelé après le déconfinement ( plusieurs milliers), n'auront rien du tout, car cette prime ne concernera que ceux qui sont toujours dans l'entreprise au moment de l'octroi de cette prime en août...
c'est en autre cela que dénonce Sud.
et si tu t'étais mieux renseigné tu serai que la justice a donné raison à Sud et condamné la Poste pour son manque de mesures pour assurer la sécurité de ses agents, et c'est cela qui amené certains facteurs à exercer leur droit de retrait.
Réponse de le 20/06/2020 à 1:31 :
Pas mal la réponse de colossaux
En fait dans ma cité de 5 000 habitants durant 1 mois pas d'ouverture alors qu'il y a des vitres de protection et des masques
Le maire a du menacer le directeur départemental
Le résultat ouverture 4 heures par semaine
Je suis un professionnel de santé libéral et je ne vais toucher aucune prime!
De plus durant cette période je n'ai pu avoir aucune protection
Alors soyons juste et ne donnons aucune prime
a écrit le 18/06/2020 à 18:09 :
C est pas mal 300€ ils y a des personnes qui vont perdrez l’eurs emplois pas les postiers le coronavirus si le gouvernement n as vais pas critiquer les masques l économique y Rez mieux mais un jours les masque un jours le masque et dangereux et stoppé la distribution de l argent gratuit avec nous impôts les primes pour le immigrés pour taper sur les CRS et traiter les français de racisme une politique sociale plus équitable mais plus fermée pour l émigration
a écrit le 18/06/2020 à 17:22 :
Prime non versée aux absents , où est le problème ?
a écrit le 18/06/2020 à 17:18 :
Pendant mon confinement la distribution a été catastrophique en Occitanie même des maires se sont plaints auprès des préfets pour dénoncer la rupture du service publique alors que des chauffeurs de livraison d'entreprises privés livrés les particuliers d'achats sur internet.Vaut mieux en rire de leur prime, on voit bien que La Poste est bien une entreprise de fonctionnaires au service médiocre et à la gestion calamiteuse.
Réponse de le 18/06/2020 à 18:00 :
D'accord avec vous à 100 %. Même problèmes du côté de Perpignan. Ils mériteraient une prime "négative" (amputation du salaire) : Ce sont les fonctionnaires qui se sont le plus "débinés" au nom du droit de retrait, y compris les "postiers" de bureau ... Triste France.
Réponse de le 18/06/2020 à 18:00 :
D'accord avec vous à 100 %. Mêmes problèmes du côté de Perpignan. Ils mériteraient une prime "négative" (amputation du salaire) : Ce sont les fonctionnaires qui se sont le plus "débinés" au nom du droit de retrait, y compris les "postiers" de bureau ... Triste France.
Réponse de le 19/06/2020 à 8:16 :
Région lyonnaise,, pas trop de problèmes de distribution (peut être un peu au début) mais le bureau de poste du quartier n'est plus qu'ouvert que 2 matinées sur la semaine...
Réponse de le 19/06/2020 à 9:53 :
Quand je lis votre propos , je me dis que vous êtes vraiment mal informé.

Que je sache ce n'est pas les postiers qui décident de dissimuler 24 millions de masques ou qui décident de fermer des bureaux.
Il serait temps de réfléchir et arrêter de condamner les mauvaises personnes. et surtout voir au delà de son nombril et regarder les conditions calamiteuses dans lequels la direction les a fait bosser.
c'est souvent suite à des condamnations de l'inspection du travail que la poste a du fermer ses bureaux, et quand il y a des cas de contamination, le bureau doit fermer.
ceux qui ont mal géré la crise à la Poste ce sont ceux qui prennent les décisions non ceux qui les subissent : le PDG et tout sa clique de managers incompétents. ce n'est pas pour rien si la Poste a été condamnée à plusieurs reprises par la justice et l'inspection du travail ces 3 derniers mois pour manquement à la sécurité de ses agents.
après les gens qui se plaignent de la Poste alors que ca fait plusieurs années que les dirigeants de cette boite détruisent la qualité du service public , ce que les salariés sont les 1ers à dénoncer.
a écrit le 18/06/2020 à 17:13 :
300 euros devrait être l'augmentation générale de tous les salaires inférieurs à 2000 euros par mois, une prime, donc unique qui ne se reconduit pas automatiquement devrait être en effet bien supérieur surtout dans un contexte de dumping social et de destruction des salaires et du pouvoir d'achat.

Mais bien entendu cela n'a rien à voir qu'avec la poste, c'est la religion néolibérale qui est à l’œuvre et son dieu pognon.

"ô toi dieu pognon, rempli les coffres de mes paradis fiscaux toujours plus toujours plus vite je te prie."
Réponse de le 18/06/2020 à 17:36 :
Plutôt que de distribuer des repas en secteur rural la poste ferait mieux de faire son métier et de distribuer le courrier
Réponse de le 18/06/2020 à 18:03 :
les celebres coffres dans les paradis fiscaux de la poste, de la sncf, de la ratp, et des administrations
sinon y a 30 milliards a confisquer dans les paradis sociaux, a commencer par le budget de la formation que les ultraneo syndicats me volent en mangeant sur mon ultra dos neo laborieux
Réponse de le 19/06/2020 à 17:59 :
Les entreprises versent plus de 400 milliards pour les charges sociales sur les 700 dépensées chaque année et nous avons plus de 50% du pib qui part en impôts et taxes, cocorico record mondial. Peut on parler d idéologie ultra libérale dans un pays qui arrive à plus de 100% de dettes sur sa richesse nationale et qui se ruine en dépense sociale et où plus d un ménage sur deux ne paye pas l’impôt sur le revenu.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :