Comment vente-privée tente de faire décoller son offre de voyage

 |   |  743  mots
Carlos Da Silva et Nicolas Brumelot, co-fondateurs de MisterFly, Jacques-Antoine Granjon, PDG de vente-privee et Martine Granier, de vente-privee voyages (légende de la photo - de gauche à droite)
Carlos Da Silva et Nicolas Brumelot, co-fondateurs de MisterFly, Jacques-Antoine Granjon, PDG de vente-privee et Martine Granier, de vente-privee voyages (légende de la photo - de gauche à droite) (Crédits : DR)
Le numéro 1 français de la vente événementielle poursuit sa croissance externe. Il entre au capital de MisterFly, le tout jeune cybermarchand, créé par deux anciens de Go Voyages, qui lui fournira des billets d'avion.

Vente-privee prend des airs d'agence de voyage. Le site Jacques-Antoine Granjon prend une participation minoritaire dans MisterFly, dernier-né des cybermarchands du voyage. Outre cet investissement, il doit annoncer ce mardi un accord avec ce site afin de compléter son offre dans le domaine du voyage. Il proposera désormais des billets d'avion à prix cassés, toujours sur le principe de la vente événementielle.

"Tête de gondole"

Au cours de l'été déjà, quelques trajets ont ainsi été proposés, sur Air Oman. D'autres devraient suivre, notamment un tour du monde. "Le vol sec, c'est un peu comme un produit 'tête de gondole', nous souhaitions compléter notre offre et il était ainsi naturel de nous rapprocher des fondateurs de MisterFly, qui sont des experts dans leur domaine", justifie Martine Granier, directrice des voyages de vente-privee Le Voyage.

En l'occurrence, les fondateurs de cette nouvelle plateforme, Nicolas Brumelot et Carlos da Silva ont longtemps dirigé Go Voyages, billetterie en ligne créée en 1997 dans laquelle Accor avait investi et qui fait partie du groupe Odigeo (Opodo, eDreams, TravelLink) depuis 2011.

"MisterFly se différencie par une offre exhaustive : charters, low-costs, vols réguliers",vante leur nouvelle interlocutrice chez vente-privée. "Ils sont les seuls à permettre aux clients de payer en quatre fois, une première en France" ajoute-t-elle. Sauf chez Air Austral notamment, qui propose de telles facilités de paiement pour des vols à destination de départements ou territoires d'outre-mer.

Promesse de transparence

Dans un domaine - la vente de billet d'avion - où les marges des distributeurs sont relativement faibles, MisterFly mise surtout sur des options payantes comme l'annulation jusqu'au départ sans justificatif, la modification du billet ou même la location de boîtiers wifi. Pour 7,90 euros en moyenne la journée, ceux-ci doivent permettre de se connecter au web dans 64 pays. Des options qui "pourront faire l'objet d'avantages exclusifs aux membres vente-privee" tient même à préciser Carlos da Silva.

C'est surtout sur la formation de leurs prix qu'ils espèrent se différencier. "Ils sont transparents sur leurs prix: il n'y a pas de mauvaise surprise en fonction de la carte bancaire du client par exemple", va jusqu'à affirmer Martine Granier. Il se trouve que le manque de transparence de certains distributeurs de voyage en ligne a fait l'objet de sanctions de la part de la DGCCRF à l'encontre, entre autres, de Go Voyages.

Rampe de lancement

En attendant de savoir si la réalisation de ces promesses répondent aux désirs des voyageurs, les créateurs de MisterFly profitent d'une belle rampe de lancement avec ce partenariat doublé d'une prise de participation.  "Il s'agit d'un leader sur son marché qui comprend nos enjeux stratégiques, notamment salariaux. Et qui n'est pas dans la course au profit en n'exigeant pas une rentabilité immédiate contrairement à un fonds d'investissement", estime Nicolas Brumelot. La jeune entreprise compte déjà 40 employés, centre d'appel compris, logés dans des bureaux du VIIIe arrondissement à Paris susceptible d'en accueillir 60 de plus.

Plus tôt que prévu

Les associés n'ont enregistrés leur société - baptisée Abala Travel - que quelque mois plus tôt, en décembre 2014. Ils profitent de l'arrivée de ce nouvel actionnaire pour prendre un peu d'avance sur leur calendrier en sautant sur l'occasion que leur donnait la médiatisation de cet accord.

"Ce partenariat [avec Vente-privee] nous permet d'accélérer le lancement de l'offre au grand public qui sera mise en service dès ce 29 septembre. Auparavant, nous n'avions pas de date précise", prévue pour ce lancement, précise Nicolas Brumelot.

Après cette augmentation de capital au montant tenu secret, Nicolas Brumelot et Carlos da Silva, propriétaire majoritaire de cette jeune entreprise devraient conserver la majorité. "Ce sont les dirigeants de MisterFly qui décideront de leur stratégie commerciale", précise Martine Granier.

Près d'un million de voyageurs sur vente-privée

Pour vente-privee, il s'agit d'une nouvelle étape dans la stratégie de croissance externe marquée en septembre par une annonce d'acquisition en Belgique. Lancée en 2011, l'activité voyage du site aurait déjà convaincu près d'un million de voyageurs, quand l'ensemble de la plateforme revendique 25 millions de membres au total. Elle représentait près de 10% d'un chiffre d'affaires de 1,6 milliard d'euros en 2013.

>> Les sites de vente-privée "Made in France" se lancent à l'assaut du web européen

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :