Vivarte (La Halle, André) compte supprimer plus de 1500 postes

 |   |  357  mots
Vivarte avait annoncé l'ouverture de 200 magasins en Asie au mois d'octobre 2014.
Vivarte avait annoncé l'ouverture de 200 magasins en Asie au mois d'octobre 2014. (Crédits : reuters.com)
Vivarte, le groupe de distribution spécialisé, qui compte La Halle, André ou Naf Naf parmi ses marques, compte fermer 200 magasins selon des sources syndicales.

Après la restructuration financière, les fermetures de magasin. Le groupe Vivarte a annoncé ce mardi aux responsables syndicaux la suppression de 1520 postes au total.

Plus de 200 magasins fermés

Dans le détail, 174 magasins La Halle sur les 618 que compte le réseau et 34 boutiques de chaussures André sur 160 tireraient le rideau. La fermeture de ces magasins entraînera la suppression de 975 postes auxquels s'ajoutent des suppressions liées la restructuration de magasins existants. Quelque 23 boutiques sont en outre en attente de reprise (soit 176 emplois).

Enfin plus de 200 suppressions de postes côté logistique et au siège sont également prévues d'après un document transmis par les délégués syndicaux centraux. A titre indicatif, l'entreprise indique toujours compter 22.000 salariés sur son site internet.

Cette annonce intervient six mois après la fin de la restructuration de la dette du groupe. Au total, 2 milliards d'euros de dette ont été annulés. Au lendemain de cette opération, Marc Lelandais, ancien PDG de la société, a été débarqué.

Ouvertures en Asie

Dans la foulée, l'entreprise détenue notamment par plusieurs fonds d'investissement avait annoncé son intention d'ouvrir 200 magasins André, Minelli et Cosmoparis en Asie. Une option censée permettre de rééquilibrer les résultats de l'entreprises.

Au cours de l'exercice clos en août 2014, Vivarte a vu ses ventes reculer de plus de 10% selon des chiffres avancés par l'agence Reuters. Au total le groupe affichait un chiffre d'affaires consolidé de plus de 3 milliards d'euros un an plus tôt.

La seule Halle aux Vêtements a vu son chiffre d'affaires reculer de plus de 13% en 2014 tandis que le marché de l'habillement reculait de 0,9% en France selon la Fédération française du Prêt-à-porter féminin. En 2013, l'enseigne affichait en effet un chiffre d'affaires de 686,1 millions d'euros contre 596,9 millions un an plus tôt d'après le registre du Tribunal de Commerce de Paris. En 2013, la Halle se classait encore cinquième derrière Kiabi, H&M, Zara, et Vêtir (Eram) premiers distributeurs de vêtements en France selon un classement de Xerfi.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 08/04/2015 à 10:24 :
ce sont des vêtements de mauvaise qualité, les gens achètent encore moins cher sur les brocantes ou sur les sites d'occasion. Le vent a tourné les gens regardent avant d'acheter compte tenu que le categorie d'acheteurs est visée par la perte du pouvoir d'achat. C'est la reprise selon la valseuse et hollande.
a écrit le 07/04/2015 à 23:35 :
Objectif UE : 75% plein emploi = 25% de chômeurs !!!!!! Source : Synthèse de la stratégie 2020 sur le site de l’UE ec.europa.eu/europe2020/index_fr.htm
Outil de l’UE : L’article 63 du TFUE autorisant les délocalisations !!!!!!
Remède UPR pour le peuple français : Sortir de l’UE, de l’Euro et de l’Otan par l’article 50 du TUE.
a écrit le 07/04/2015 à 22:26 :
Objectif UE : 75% plein emploi = 25% de chômeurs !!!!!! Source : Synthèse de la stratégie 2020 sur le site de l’UE ec.europa.eu/europe2020/index_fr.htm
Outil de l’UE : L’article 63 du TFUE autorisant les délocalisations !!!!!!
Remède du peuple français : Sortir de l’UE, de l’Euro et de l’Otan par l’article 50 du TUE.
a écrit le 07/04/2015 à 19:22 :
Échec de Grande Pointure !😎il se repose à mégève 💋🌲💋🌲🎿😜😘😸🙈🙉🙊
a écrit le 07/04/2015 à 19:07 :
On ne peut pas vendre de la daube à des prix de mi-gamme. Encore une entreprise qui a travaillé à partir d'un logiciel financier complétement abstrait sans tenir compte de la typologie de sa clientèle. Nous voyons dans de plus en plus de marque textile monter en prix sans monter en gamme. Le cout de la MO en asie grimpe le dollar est au plus haut ce qui a comme conséquence pour bien des pays une hausse de leur cout soit à cause des matières premières achetées en $ soit une monnaie locale liée au $. Nous ne sommes qu'au début d'un vaste recentrage des entreprises de ces gammes dites moyennes.
a écrit le 07/04/2015 à 18:34 :
Encore une conséquence de la reprise. Il aurait fallu que nous restions en crise...
a écrit le 07/04/2015 à 16:59 :
Bonne décision pour éviter le naufrage...
a écrit le 07/04/2015 à 16:35 :
Ils leur manquent un peu de millions... Et bien on investit pas, on licencie, ça va faire monter l'action et le chômage, mais ça, l'entreprise privé s'en fout. Elle vient, elle prends, elle se sert, elle presse jusqu'à ce qu'il n'y ait plus rien à en tirer, puis elle jette.
Réponse de le 07/04/2015 à 17:20 :
Je me désole de la fermeture probable de la Halle dans le centre de ma ville mais il faut reconnaitre que les vêtements (pour homme en tout cas) vendus sont devenus moches et de mauvaise qualité pour des prix stables ou en hausse. Ils sont également peu mis en valeur dans les rayons et il n'est pas possible d'avoir une retouche! On a mieux en grande surface ou chez Kiabi. Ce n'était pas le cas il y a quelques années où on grimpait d'un cran en style et qualité par rapport aux grandes surfaces.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :