Le "big bang" des nouveaux horaires de la SNCF s'est globalement bien passé

 |   |  408  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2011. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
Les changements d'horaires ce week-end à la SNCF se sont globalement bien passés. Lundi était une journée test puisque les usagers réguliers des trains étaient confrontés pour la première fois aux nouveaux plannings. Certaines lignes ont été perturbées.

Lundi, la SNCF a tiré un bilan satisfaisant du grand bouleversement que représente la nouvelle organisation horaire mise en place avec Réseau Ferré de France (RFF), même si des usagers ont ponctuellement protesté dans quelques gares. Cette année, 85% des horaires ont été modifiés, contre environ 25% normalement chaque année.

LGV et cadencement

Trois raisons principales sont à l'origine du "big bang" de ce week-end : le chantier de rénovation du réseau engagé jusqu'à 2015, l'ouverture de la LGV Rhin-Rhône, première ligne à grande vitesse de province à province, et la mise en place du cadencement, dispositif faisant partir les trains toujours aux mêmes heures.

Quatre millions de "navetteurs"

Dans un premier point d'étape, la SNCF affirme que l'opération s'est globalement bien déroulée pour les 5.000 trains qui ont circulé lundi matin jusqu'à 9 heures. En France, 15.000 trains circulent chaque jour sur les 30.000 kilomètres de voies, dont 2.000 à grande vitesse. Au total, 9,5 millions de voyageurs se sont renseignés sur les nouveaux horaires sur la plateforme Internet mise à disposition des usagers par la SNCF. Ce lundi constitue un véritable test pour la SNCF, puisque 15.600 trains doivent circuler avec notamment 4 millions de ''Navetteurs'' (les usagers qui prennent tous les jours le train pour se rendre sur leur lieu de travail ou à leur école). Ils ont été accueillis pour l'occasion par plus de 2.000 agents supplémentaires.

Les trains régionaux plus touchés

Ce sont les trains régionaux qui étaient les plus touchés, les trains de grandes lignes circulaient quant à eu normalement, a précisé la SNCF. Entre Toulouse et Tarbes par exemple, le trafic des trains régionaux était perturbé, 75% des dessertes étaient assurées entre la capitale régionale et Tarbes mais seulement trente pour cent en train, affirme le directeur régional adjoint de la SNCF, Patrick Beteille. Le reste du trafic s'opérait par autocar.

Des usagers en colère

Des manifestants ont déployé des banderoles sur les quais disant ''Non aux changements'' et  "Usagers Bordeaux-Angouleme en colère" pour protester contre la suppression de deux TGV au départ de Bordeaux à 7h15 et à 7h40, qui seront remplacés par un bus partant à 7h15, le dernier partant à 6h48. Les conducteurs entendent faire grève toutes les semaines du dimanche soir au mardi matin jusqu'au 3 avril (quand une nouvelle redistribution de charge est prévue) si leurs revendications ne sont pas satisfaites, a prévenu la CGT.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 13/12/2011 à 10:33 :
Quelques soient les avantages ou inconvénients de ces changements d'horaires, j'ose espérer qu'ils sont faits pour un meilleur service du clients (pas de l'usager !)
Et dans ce cas, je pense qu'il faut saluer les dirigeants d'avoir une le courage et la ténacité de mettre cela en place , quand on connait un peu l'ambiance syndicaliste de la fonction publique.
a écrit le 13/12/2011 à 0:10 :
Vive Thello et la concurrence! Ce n'est qu'un debut messieurs les syndicalistes. Negociez, renegociez vos privileges dont vous avez parfois abusivement profite depuis plus de 60 ans ou il vous en coutera. Ou l'espece s'adapte ou elle disparait.
Réponse de le 13/12/2011 à 7:37 :
On voit d'ailleurs les "bienfaits" de la privatisation de GDF, le client est en effet le grand "gagnant" avec un tarif du gaz de +40% en 2 ans alors que les prix du gaz sur le marché mondial chutent de 25% depuis janvier 2010. Et pour qui a deja pris le train en Angleterre, bonne chance donc (tarifs en hausse de 50%, accidents a repetition, voix vetuste, frequence des trains beaucoup plus lente ...)
Réponse de le 13/12/2011 à 10:37 :
Il n'y pas une vraie concurrence, quand on voit comment a évolué le tarif des autoroutes, et plus personne au péage ...
Le privé c'est bien , mais ça n'exploite que ce qui l'arrange, on va avoir des trains Paris - Venise , Paris -Barcelone , Paris - xxxx etc , pour le reste il y aura la sncf, on en reparle dans 10 ans ?

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :