Lufthansa lorgne TAP Portugal pour éviter le pire au Brésil

La compagnie allemande se dit intéressée par TAP, en vente, membre comme elle de l'alliance Star Alliance. Ceci pour les lignes vers le Brésil, un marché sur lequel Lufthansa est menacée der perdre son allié brésilien TAM, racheté par Lan Chile , membre de Oneworld.

1 mn

Copyright Reuters

Lufthansa regarde de près la mise en vente par le Portugal de la compagnie TAP Portugal, membre comme le transporteur allemand de l?alliance Star Alliance. «Nous regardons toujours un dossier quand quelqu?un nous approche, surtout quand il s?agit d?un membre de Star Alliance », a indiqué à l?agence Bloomberg un porte-parole de Lufthansa Christoph Meyer. « Il y a beaucoup de raisons qui expliquent pourquoi ce serait intéressant, leur marché intérieur en est un », a-t-il ajouté. Un discours qui tranche avec les sempiternels "pas de spéculations" du trnasporteur allemand sur les sujet capitalitiques. L?intérêt de TAP se situe surtout en Amérique latine. La compagnie portugaise est en effet très puissante entre le Portugal et le Brésil. IAG (British Airways-Iberia) s?est plusieurs fois dit dans le passé intéressé par TAP (même s?il semble aujourd?hui se tenir à l?écart).

TAM va t-elle rester dans Star Alliance? 

IAG et Lufthansa ferraillent en fait pour le marché brésilien. Et la compagnie allemande joue gros. Aujourd'hui en position privilégiée par rapport à ses concurrents européens grâce ses partenariats avec le transporteur brésilien TAM, - coleader avec la low cost Gol sur le marché intérieur - et TAP Portugal, Lufthansa est menacée de tout perdre (surtourt en cas de perte de TAM). Outre TAP qui changerait d?alliance si elle passait sous la coup d'un concurrent, TAM, qui a été rachetée par le chilien LAN, membre de l'alliance concurrente Oneworld (celle de British Airways, Iberia...), quittera Star Alliance si la nouvelle entité Latam choisit Oneworld. Un véritable cauchemar pour Lufthansa, très peu présente peu présente en moyens propres sur l'Amérique latine en général et au Brésil en particulier, par rapport à Air France-KLM et IAG.

1 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 2
à écrit le 18/05/2012 à 12:47
Signaler
Je ne suis pas sûr de voir ce qui sera tellement avantageux pour Lufthansa s'ils rachétent TAP....les passagers de/vers le Brésil passeraient par Lisbonne et emprunteraient les connections TAP pas Lufthansa, OK même si in fine le boss serait Lufthans...

le 21/05/2012 à 15:23
Signaler
Le hub de Lisbonne ne sert pas pour remplacer les vols directs de RIO ou S.PAULO qui sont deja bien connectés avec plusiers aeroportes europeenes. Ça sert surtout pour les aeroports bresiliennes plus au nord (Brasilia, Belo Horizonte, Bahia, etc)

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.