Comment la SNCF veut réinventer 1.000 gares

Pour redonner du lustre à 1.001 gares, la filiale de la SNCF Gares & Connexions veut mettre à disposition de porteurs de projets des mètres carrés disponibles. 20 millions d'euros de fonds propres auraient déjà été débloqués et 296 gares seraient "immédiatement prêtes" à accueillir de l'activité économique et sociale. Une première évaluation aura lieu "à l'automne 2020".
César Armand

3 mn

L'exemple de l'Open Gare Biarritz
L'exemple de l'Open Gare Biarritz (Crédits : Gares&Connexions)

S'il existe plus ou moins 35.000 communes en France, il n'y a "que" 2.993 gares. Les 400 qui captent 89% des flux journaliers comptent au moins un commerce. 1.500 autres ne sont équipées que d'un quai. Entre les deux, un petit millier, fréquenté par a minima 300 personnes quotidiennement, possède un bâtiment voyageur. Ce sont ces espaces que la SNCF veut exploiter via un appel à projets intitulé "1.001 gares".

"Un espace public inoccupé renvoie une mauvaise image", explique le directeur général de Gares & Connexions, Claude Solard. "Beaucoup de nos collègues dans les territoires ont remarqué qu'il y avait déjà des demandes et des initiatives locales."

En moyenne, 200 mètres carrés d'espace disponible

Dans ces bâtiments voyageur, l'espace disponible oscille entre 10 et 1.000 mètres carrés, soit 200 m² en moyenne, alors que les acteurs locaux rêveraient d'y installer des espaces de coworking ou d'y vendre des produits locaux. La communauté d'agglomération de Saint-Omer (Pas-de-Calais) a déjà pris ce virage, prévoyant d'ouvrir en novembre prochain 3.000 mètres carrés de bureaux partagés et de Fab Lab dans la gare.

Lire aussi : La Station, à Saint-Omer, une locomotive !

"Il y a un appétit, une demande", insiste Claude Solard. "C'est pourquoi nous voulons rapprocher l'offre et la demande, faciliter les procédures et donner un coup de pouce financier." Depuis vendredi 28, tout porteur de projet peut en effet déposer son dossier sur la plateforme 1001gares.fr, avant d'être recontacté par le chef de projet régional qui étudie précisément sa demande. Suivra un appel à manifestation d'intérêt, la SNCF étant tenue de lancer des appels d'offres, y compris sous cette forme simplifiée.

20 millions d'euros de fonds propres !

Gares & Connexions débloquera en outre 20 millions d'euros de fonds propres pour mettre en conformité les gares, comme par exemple l'alimentation électrique. La ville d'Auxerre (Yonne) compte ainsi deux projets, l'un porté par la mairie et l'autre par un tiers-lieu qui souhaite notamment y installer une recyclerie (lieu de vente de produits d'occasion, Ndlr).

En contrepartie de ce fonds d'amorçage, la SNCF demandera des loyers "à la hauteur des projets", ne serait-ce que pour rembourser les frais d'investissement et couvrir les frais de fonctionnement. C'est sans doute pourquoi Claude Solard rêve déjà d'être "assailli de demandes". "Cela rend service aux voyageurs et cela apporte une plus-value en termes d'images", souligne-t-il.

Un premier bilan "à l'automne 2020"

Si 296 gares sont "immédiatement prêtes", le directeur général de Gares & Connexions mise sur 100 projets réalisables "d'ici à fin 2019". "Ce serait une réussite", estime-t-il. Les collectivités font d'ailleurs déjà partie de l'aventure. Une convention de remise à niveau des gares a ainsi été signée avec le conseil régional de Bourgogne-Franche-Comté. De même, il a été convenu que les porteurs de projets soient redirigés vers la Banque des territoires.

Enfin, promet Claude Solard, un premier bilan d'évaluation sera réalisé "à l'automne 2020"  pour voir si le dispositif a besoin d'être modifié et surtout si les montants distribués sont allés au bon destinataire.

César Armand

3 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 7
à écrit le 02/07/2019 à 15:47
Signaler
Encore des dépenses abscons,! laissons les infrastructures dans l'état ou elles sont et gardons nous des frissons des dangers qui nous guettent

à écrit le 02/07/2019 à 15:10
Signaler
Services publiques postes alimentations et personnels médicales IRM Wagons itinérants, dans les petites gares ou les hôpitaux ont fermés !

à écrit le 02/07/2019 à 6:57
Signaler
Il faudrait déjà que les gares soient accessibles aux voitures pour dépose et reprise des passagers qui pour diverses raisons ne peuvent utiliser les TC (éloignement de la gare, bagages, horaires âge, jeunes enfants, ...). L'accès à la gare de Greno...

à écrit le 01/07/2019 à 17:40
Signaler
"veut mettre à disposition de porteurs de projets des mètres carrés disponibles" On veut un véritable service public de mobilité à un tarif adapté, on ne veut pas des boutiques qui nous vendent des trucs deux fois plus chers qu'au supermarché hei...

le 01/07/2019 à 17:49
Signaler
Si le train ne va pas au supermarché, comment faites vous vos achats ? Nul n'est obligé de faire des achats en attendant le train en retard. Sauf acheter des mots croisés pour dynamiser son cerveau.

le 01/07/2019 à 18:16
Signaler
"Si le train ne va pas au supermarché, comment faites vous vos achats ?" Vous vous débrouillez parce que vous ne pouvez pas mettre 100 euros de courses là où vous en mettez 50 d'habitude. "Nul n'est obligé de faire des achats en attendant le ...

à écrit le 01/07/2019 à 17:38
Signaler
Ca serait bien de mettre du personnel aussi dans les gares ...

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.