La Suède introduit une taxe sur le transport aérien

 |   |  159  mots
(Crédits : Reuters)
La Suède a introduit dimanche une taxe écologique sur le transport aérien, à laquelle une majorité des Suédois sont favorables.

La Suède a introduit dimanche une taxe écologique sur le transport aérien, à laquelle une majorité des Suédois sont favorables. "L'objectif de la taxe est de minimiser l'empreinte climat de l'avion à la suite d'une forte hausse du nombre de voyages en avion", a écrit dans le quotidien Dagens Nyheter (DN) la ministre de l'Environnement et porte-parole des Verts, Isabelle Lövin.
Entre 60 et 400 couronnes (5,8 et 38,8 euros) selon la destination, cette taxe est applicable à tous les voyages en avion au départ d'un aéroport suédois.
Elle s'applique à tous à l'exception des enfants de moins de deux ans, du personnel navigant, des voyageurs faisant escale sans changer d'avion et -sous certaines conditions- de ceux en transit pour prendre un autre vol.
Selon un sondage publié le 25 mars par DN, 53% des Suédois y sont favorables.
Critique vis-à-vis de l'introduction de cette taxe, le parti du Centre, dans l'opposition, souhaite obliger les avions à utiliser une part de biocarburants.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 04/04/2018 à 12:00 :
J'habite en Finlande et je ne passerais plus par la Suède. D'ailleurs, les sociétés Finlandaises Neste et Wärtsilä sont en train d'introduire un carburant avion produit a partir de déchets forestiers.
a écrit le 03/04/2018 à 17:00 :
C'est une décision plutôt logique quand on sait qu'un avion produit au bas mot 50 fois plus de CO2 au kilomètre par passager transporté que le train. Quand toutes les voitures et tous les camions seront électriques, on va se rendre ENFIN compte que les avions polluent énormément (malgré leur relatif faible nombre). A ce jour, on estime leur contribution au réchauffement climatique à 3-4% mais ce chiffre ne fait qu'augmenter. Pour l'avenir de notre planète, il va bien falloir un jour que les gens prennent le train plutôt que l'avion. Si le prix du billet d'avion était plus représentatif que le prix réellement payé (souvent bien trop bas), cela y aiderait. Merci qui : l'Etat. En France, aucune taxe TIPP n'est payée par les transporteurs (mais vous et moi payons pour nos voitures polluantes), une TVA à 10% seulement, ce n'est pas normal...
a écrit le 02/04/2018 à 17:32 :
plus cohérent que notre vignette crittair ; silence radio des élus parisiens sur le sujet , a paris on préfère les touristes aux automobilistes
a écrit le 02/04/2018 à 11:26 :
Ben voilà, ya les pays bouffés par le lobby pétrolier qui sont incapables de lui opposer la moindre résistance, et ya ceux qui ont décidé d'avancer.

Et si en France on faisait un référendum il est évident que le transport aérien serait aussi taxé, mais comme on l'a vu avec le chemin de fer dépecé en son nom, en france nous sommes tenus par lui.
a écrit le 02/04/2018 à 11:11 :
Ca rappelle la taxe Chirac sensée financer un programme d'aide médicale pour les pays en voie de développement.
EN fait l'agence était dirigée par un copain de Chirac, Douste Blazy, qui avait le QI d'une huître.
Toujours la même chose avec les politiciens, on fait semblant de faire du social en augmentant les impôts et on place les copains a des postes très bien payés dans des structures semi-étatiques et sans aucun contrôle bien entendu.
Si au moins cette taxe servait a financer les recherches sur les avions electriques, ou les moteurs qui consomment moins (open rotor)
a écrit le 01/04/2018 à 16:09 :
"obliger les avions à utiliser une part de biocarburants"
de l'huile de palme par exemple, c'est un biocarburant (y en a dans le carburant voiture).
Y a des expérimentations, ça évolue, personne n'a testé l'huile de friture filtrée ? J'avais lu ça.
Les avions consomment de moins en moins mais y en a 600 environ dans les airs en permanence, me semble (un peu moins quand AirFrance fait grève :-) ).
Réponse de le 02/04/2018 à 9:13 :
600 avions en vol en même temps ? Peut-être au dessus de la France. La moyenne dans le monde est vaguement autour de 10.000 ! Ecologiquement, c'est n'importe quoi... Le pire c'est qu'une telle taxe ne changera rien, la différence sur le prix du billet ne fera pas voyager autrement. Surtout de Suède. La question est à quoi sert l'argent récolté par cette taxe...

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :