Vélib' : Smovengo confirme le déploiement au printemps 2018

 |   |  390  mots
En octobre, l'opérateur Smovengo avait indiqué que le nouveau service serait déployé progressivement sur 1.400 stations entre le 1er janvier et la fin mars 2018
En octobre, l'opérateur Smovengo avait indiqué que le nouveau service serait déployé progressivement sur 1.400 stations entre le 1er janvier et la fin mars 2018
Le nouvel opérateur des Vélib' assure que les vélos seront entièrement déployés dans la région parisienne d'ici début avril. Smovengo accuse un retard initial de six semaines.

L'objectif de déploiement du nouveau service Vélib' Métropole au printemps 2018 en région parisienne "sera atteint" malgré des défis techniques et un retard initial, a indiqué mardi son opérateur Smovengo, évoquant une accélération du rythme de déploiement. En octobre, l'opérateur avait indiqué que le nouveau service serait déployé progressivement sur 1.400 stations entre le 1er janvier et la fin mars 2018. Malgré "le contexte très particulier dans lequel le projet a été lancé", il assure aujourd'hui vouloir "rattraper le retard et atteindre l'objectif fin mars, début avril", a indiqué une porte-parole à l'AFP.

"L'objectif de déploiement du service au printemps 2018 sera atteint. (...) Une centaine de stations seront opérationnelles début 2018. Grâce à une forte accélération du rythme de déploiement, plus de 80 nouvelles stations seront mises en service chaque semaine", a précisé le groupe dans un communiqué.

Pour y arriver, Smovengo, nouvel opérateur du service, et ses différents prestataires (Colas, Bouygues Energies Services et Enedis) mobilisent des effectifs supplémentaires pour atteindre "plus 300 personnes en cette fin d'année".

Lire aussi : Ofo, oBike, Indigo Weel... La nouvelle concurrence de Vélib' pour 2018

Retard initial de 6 semaines

Avec une période de huit mois entre l'attribution du marché à Smovengo et le lancement du service sur un périmètre élargi à 60 communes en 2018, "le planning initial de déploiement du service Vélib' Métropole est un défi industriel et logistique majeur", qui est "en passe d'être relevé", selon Smovengo.

Le recours du titulaire sortant, JCDecaux, auprès du tribunal administratif de Paris "a décalé de plus de six semaines la contractualisation du marché Vélib' Métropole, sans modification de la date de lancement du service", rappelle Smovengo.

"De fortes contraintes techniques locales sont apparues lors de l'électrification des stations. L'introduction d'un Vélib' électrique nécessite en effet d'alimenter en électricité plus de 45.000 bornettes. Avec un sous-sol parisien suréquipé, cela implique une coordination complexe avec les autres opérateurs de réseau (éclairage, signalisation), des travaux et donc des délais supplémentaires", ajoute l'opérateur.

Le système Vélib' avait été créé en 2007 par JCDecaux, qui en avait obtenu la concession pour dix ans, avant que le renouvellement du marché ne soit remporté par Smovengo.

(Avec AFP)

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 28/12/2017 à 15:10 :
Que se passera-t-il pour les détenteurs d'un abonnement Vélb, qui ne peuvent plus utiliser Vélib et doivent patienter jusqu'à la mise en route de Smovengo ?
a écrit le 27/12/2017 à 16:34 :
Le timing est en effet très mauvais pour Smovengo car non seulement ils vont découvrir la vraie réalité des difficultés du vélo en libre service à Paris et proche banlieue (coûts d'infrastructure et de maintenance très élevés, vandalisme omniprésent) mais pire, le temps qu'ils s'installent d'autres petits malins sont en train d'occuper le terrain (et la chaussée de façon sauvage) ces fameux vélos colorés vert ou jaune qui fleurissent.. en libre service et sans bornes comme gobee, ofo, etc. qui profitent de ce vide sidéral pour s'imposer. Smovengo peut toujours attendre que la mairie de Paris fasse respecter le non-envahissement de ses trottoirs vu qu'elle n'arrive déjà pas à faire cesser les déjections canines! Je pense que chez Decaux on commence vraiment à s'amuser de la situation.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :