Municipales à Paris : Buzyn "veut une écologie des réalisations et non de la communication"

 |   |  1470  mots
Il faut que Paris soit la capitale de l'urbanisme durable, avec des immeubles 100% respectueux de l'environnement et un effort sans précédent de rénovation des logements, confie la candidate LREM à la mairie de Paris.
"Il faut que Paris soit la capitale de l'urbanisme durable, avec des immeubles 100% respectueux de l'environnement et un effort sans précédent de rénovation des logements", confie la candidate LREM à la mairie de Paris. (Crédits : Philippe Wojazer)
En attendant le débat sur les antennes de Radio France entre Agnès Buzyn, Anne Hidalgo et Rachida Dati, la candidate d'En Marche à Paris précise dans "La Tribune" les contours de sa feuille de route économique et écologique, si elle venait à être élue maire le 28 juin.

Un "Plan Marshall". En ces temps de crise sanitaire, il ne se passe pas un jour sans qu'un responsable économique ou politique n'utilise cette expression, en "on" ou en "off", pour évoquer la reconstruction économique du pays. La candidate (LREM) à Paris n'échappe pas à la règle.

La promesse : 400 millions d'euros pour les commerces

Dans le Journal du Dimanche daté du 14 juin 2020, Agnès Buzyn s'est engagée, en cas de victoire, à lancer un fonds de solidarité de 400 millions d'euros destinés aux commerces, dont 170 millions confiés aux maires d'arrondissement pour "aider les commerçants, artisans et restaurateurs à survivre, notamment grâce à une exonération de toutes les taxes la première année, voire l'an prochain si la crise persiste".

Le fonds de solidarité sera dédié à des aides conjoncturelles pour soutenir les commerçants, animer les rues commerçantes et favoriser la reprise de l'activité, déclare l'ex-ministre de la Santé à La Tribune ce 17 juin. "Cette somme s'ajoute aux exonérations de taxes et cela sera naturellement réparti selon les besoins : il y a des arrondissements plus nombreux ou plus touchés que d'autres", ajoute-t-elle.

"Nous aurons un dialogue continu avec les maires d'arrondissement sur les améliorations à apporter. Il faut complètement changer la relation entre la mairie de Paris et les mairies d'arrondissement : la première doit être l'écoute des secondes, quel que soit leur camp politique, au lieu de les regarder toujours avec défiance", précise Agnès Buzyn. La maire (PS) Anne Hidalgo a, elle, annoncé le 16 juin vouloir déconcentrer des compétences à l'échelle des arrondissements.

Lire aussi : Municipales à Paris: Hidalgo et Belliard placent l'écologie au cœur de leur alliance

Ouvertures le dimanche et en soirée pendant un an

Parmi les 230...

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 18/06/2020 à 12:13 :
Si j'etais parisien, je me dirais que je n'ai vraiment pas de pot.
Trois rombieres se crepent le chignon permanente et se battent comme des chiffonnieres pour le poste qui doit etre drolement allechant.
Enfin me dire que je participe en payant mes impots a cela.......consternant, tout simplement.
a écrit le 18/06/2020 à 9:38 :
Heureusement que je ne suis plus parisien.
Quel choix cornélien : entre Hidalgo qui veut boucler la capitale de la France au profit de ses partisans bobos et interdire illégalement la circulation automobile au mépris de la constitution et Buzin qui nous a menti sans vergogne sur la situation sanitaire de la France.
Il reste Dati mais ce n'est pas terrible. en tant que banlieusard je n'ai qu'un leitmotiv, tout sauf Hidalgo qui pourrit la vie des millions d'habitants d'ile de France et qui a multiplié la dette de Paris par 6....!!!
a écrit le 18/06/2020 à 9:14 :
Non elle voulait juste une formule qui rime qu'elle a peut-être trouvé toute seule d'ailleurs ! Ce qui serait déjà exposer une compétence que les politiciens français ne nous exposent jamais.
a écrit le 17/06/2020 à 18:57 :
On peut le dire...! Çà c'est de la com.., ils nous font rêver puis c'est le cauchemar!

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :