« La France a tout intérêt à se saisir des solutions de Huawei dans la 5G » (Jacques Biot, Huawei)

 |  | 1220 mots
Lecture 7 min.
D'après Jacques Biot, l'objectif du conseil « est de faire en sorte que l’entreprise réponde aux attentes de la société française ».
D'après Jacques Biot, l'objectif du conseil « est de faire en sorte que l’entreprise réponde aux attentes de la société française ». (Crédits : ©duchili)
ENTRETIEN - Jacques Biot, qui siégeait au conseil d'administration de Huawei France depuis octobre 2019, vient d'en prendre la présidence. A cette occasion, il fait le point sur sa nouvelle mission, alors que le géant chinois des télécoms traverse une période difficile, marquée par des sanctions américaines et son exclusion de nombreux marchés de la 5G à travers le globe.

Jacques Biot affiche un CV pour le moins divers. Lui-même en convient : pas simple, au premier abord, de trouver un fil rouge à la carrière de cet ingénieur de formation, qui a commencé dans les cabinets ministériels, avant de travailler dans le secteur pharmaceutique, de devenir entrepreneur dans le domaine de la santé, puis de prendre la présidence de l'Ecole Polytechnique (de 2013 à 2018). A l'automne dernier, il est arrivé au board de Huawei France. Et le voilà désormais, comme l'annonce le groupe ce mercredi, président du conseil d'administration. Jacques Biot l'assure : ses incursions dans le public et dans le privé sont liées par une même motivation. « C'est de faire en sorte que l'innovation thérapeutique, scientifique et technologique trouve sa valeur sociétale et sa valeur économique », affirme-t-il. Dans nos colonnes, il revient sur sa mission pour le compte du groupe de Shenzhen, qui traverse une période difficile marquée par des sanctions américaines et son exclusion de nombreux marchés de la 5G.

LA TRIBUNE - Vous allez prendre la présidence du conseil d'administration de Huawei France. Comment envisagez-vous cette nouvelle mission ?

JACQUES BIOT - Le rôle du conseil et de sa présidence est d'apporter des éclairages stratégiques au management qui gère les opérations au quotidien. Son objectif est de faire en sorte que l'entreprise réponde aux attentes de la société française. Le conseil...

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 29/10/2020 à 16:43 :
C' est l' intérêt de la France , ou plutôt le sien vu sa position . La Chine n' est elle pas responsable de tous les maux que subit l' Occident , à savoir si la sortie de ce virus n' est pas volontaire....
a écrit le 29/10/2020 à 14:12 :
Conseil de lecture : ne manquez pas de lire "Terres rares" de Jean Tuan chez C.L.C. Editions (sortie le 09 mars 2020). Un néo-polar épicurien et érudit qui dévoile les menaces que la Chine fait peser sur le monde. Lecture édifiante et jubilatoire ! Disponible en librairie et via les principaux sites d'internet.
a écrit le 29/10/2020 à 11:38 :
La confusion entre progrès et innovation est des plus préjudiciables: Si le progrès est un "but", l'innovation n'est qu'un "moyen" et devenir une dépendance!
a écrit le 29/10/2020 à 8:48 :
A choisir entre les US et la Chine l'UE choisit.....
a écrit le 29/10/2020 à 0:37 :
A ducatevo,
Si Huawei espionne qu'est ce que les américains, japonais, coréen faisaient avant aujourd'hui ?. Il s'agit du bon sens , se servir d'une innovation avancée de bonne qualité et bon prix pour s'émanciper et le dépasser dans une dizaine ou quinzaine d'années, concernant la liberté en chine , l'avantage est que tu ne verrais jamais en chine des tueries en masse de façon répétitive ou la multiplication des centres sevrage d'alcoolisme ou stupéfiants. La liberté doit servir l'homme lui même et ses proches
a écrit le 28/10/2020 à 21:53 :
Article sans intérêt, puisque le président d'un conseil d'administration de ste ne va évidemment pas prêcher contre sa paroisse...
De tte façon, les politiques européens ont tranché sur cette question. C'est niet! pour les installations 5 G.
Car le point ctrale de cette affaire, c'est pas tant le risque d'espionnage et de cyberguerre, qui est fortement envisageable au même titre que l'introduction à distance d'un logiciel espion ds un ordinateur, que la volonté pour l'Europe de conforter une souveraineté menacée ds un secteur aussi stratégique que les telecoms, tt en confortant les 2 champions industriels européens.
a écrit le 28/10/2020 à 21:04 :
Pas de Huawei en France.

On a pas oublié comment Huawei a volé les codes d'Alcatel au début des années 2000 pour les proposer à prix cassé sur les marchés à l'export. Les chinois sont indignes de confiance. Ils ne rêvent que d'une chose, prendre la place des États-Unis et dominer sans partage.

Au vu de leurs méthodes brutales et sanglantes chez eux que pensez-vous que le monde sera s'ils parviennent à réaliser leur fantasme de mégalomanie ?
a écrit le 28/10/2020 à 18:26 :
L'intérêt de la France, c'est surtout de ne pas déployer une technologie inutile (sauf pour l'instauration d'une dictature).
a écrit le 28/10/2020 à 16:51 :
Le plus triste, c'est que son discours a probablement déjà séduit nos incapables décideurs.
a écrit le 28/10/2020 à 16:35 :
Qn n'a aucun intérêt à obéir aux Américains, si Huawei est moins cher, achetons Chinois, au moins la fiabilité y gagnera.
Réponse de le 28/10/2020 à 20:48 :
Ce n'est pas une question d'obéir aux Américains, c'est juste une question de bon sens. Il y a de fortes présomptions d'espionnage des Chinois par le réseau Huawei. Et de plus en plus de pays sont réticents. L'étau se resserre autour de Huawei avec des preuves qui pointent le bout du nez. Et si vous doutez des intentions des Chinois, allez faire un tour à Shanghai par exemple, vous comprendrez ce que privé de liberté signifie. Tout est verrouillé, vous ne pouvez pas faire ce que vous voulez..... Allez aux US, et vous verrez la différence. Certes tout n'est pas parfait, mais leur mode de vie est similaire à la note, contrairement à la Chine.......
a écrit le 28/10/2020 à 13:47 :
On devrait avoir la liste de toutes les personnes qui émargent chez Huawei pour une seule raison: leurs carnets d'adresses.. (name and shame).
a écrit le 28/10/2020 à 13:02 :
On arrete pas le progrès !. 🌹
a écrit le 28/10/2020 à 12:27 :
De prime abord, il faudrait d'abord savoir si la 5 G a vraiment une utilité, si elle ne présente aucun risque sanitaire.
La 5G ce sera la surveillance de masse, la reconnaissance faciale en temps réel. C'est une nouvelle porte ouverte au contrôle des libertés en général et de mouvement en particulier. A terme, c'est la fin de la démocratie et probable de l'État.
a écrit le 28/10/2020 à 10:41 :
ben oui
quand l'occdent n'aura plus de posisbilite de developper, les europeens dependront d'uncle chang et auront interet a obtemperer
et quand on voit comment sont traitees les entrepises europeennes en chine..........
a écrit le 28/10/2020 à 7:47 :
LOL 😂😂😂 Le gars bosse pour Huawei 🤣🤣🤣👌
a écrit le 28/10/2020 à 7:44 :
Ban pour tout les produits français aux états Unis.Vous êtes des alliés de chinois.
Réponse de le 28/10/2020 à 16:27 :
Mon cher compatriote, travaille un peu ton orthographe....

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :