[#UEF2020] Laurent Berger – Dominique Méda : «Tout n’est pas perdu»

 |  | 0 mots
Lecture 1 min.
Le débat entre la sociologue Dominique Méda et le syndicaliste Laurent Berger aura éclairé plusieurs enjeux, à commencer par le « changement radical » sollicitant redéfinition des critères de PIB, remise en question d'une croissance aveugle et indéfinie, ou encore démocratie sociale en entreprise.
Le débat entre la sociologue Dominique Méda et le syndicaliste Laurent Berger aura éclairé plusieurs enjeux, à commencer par le « changement radical » sollicitant redéfinition des critères de PIB, remise en question d'une croissance aveugle et indéfinie, ou encore démocratie sociale en entreprise. (Crédits : DR)
[Grands Entretiens] « Travail, économie, entreprise : rien n’est perdu ». Ou plutôt, « tout n’est pas encore perdu ». A condition, en riposte aux crises sanitaire et économique, d’engager un « changement radical » pour le secrétaire général de la CFDT Laurent Berger, une « rupture » protéiforme et systémique pour la sociologue Dominique Méda. Ces conditions, ils les ont détaillées le 12 octobre à l'occasion du Forum La Tribune Une époque formidable à Lyon.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :