Défense : Jean-Yves Le Drian supprime 580 postes d'officiers de l'armée française en 2013

 |   |  586  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2012. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
Les ministres du Budget et de la Défense ont fixé pour 2013 les plafonds des effectifs pour chaque grade. La baisse des effectifs des officiers est d'environ 2 % pour un total de 28.513 postes attendus en fin d'année. Les effectifs des officiers généraux sont quant à eux réduits de 5,20 %.

Le "repyramidage" (évolution de la pyramide des grades) était très attendu par les militaires, notamment par les officiers sur le qui-vive. Le ministre de la Défense, Jean-Yves Le Drian, va supprimer 580 postes d'officiers en 2013. Sous la vigilance de Bercy, l'Hôtel de Brienne a fixé le plafond des effectifs des officiers généraux pour 2013. Les arrêtés ont été publiés. Fin 2013, ils ne seront plus que 364 officiers généraux relevant de l'état-major des armées (contre 384 en 2012). Soit une réduction des effectifs de 5,20 %. Ce sont notamment les généraux de brigade et les contre-amiraux (212 contre 229 en 2012), qui souffrent le plus du repyramidage avec une perte de 17 postes (- 7,42 %).

Chez les officiers supérieurs (colonel, capitaine de vaisseau, lieutenant-colonel, capitaine de frégate, commandant et capitaine de corvette), le plafond des effectifs a été fixé à la fin de l'année à 11.793 (contre 12.013 en 2012). Soit une décrue de 1,8 % (220 postes). Les colonels bassent sous la barre symbolique des 2.000 postes (1.924 contre 2.003 en 2012). Enfin, le plafond des officiers subalternes a été ramené à 16.356 (contre 16.696 en 2012). Soit une perte de 340 postes (- 2 %). Au total, l'armée française comptera 28.513 officiers à fin 2013, contre 29.093 en 2012. Soit 580 postes d'officiers supprimés (- 1,99 %).

Le taux d'encadrement épinglé par la Cour des comptes

La Cour des comptes avait critiqué dans un rapport publié en juillet 2012 le taux d'encadrement au sein des armées. Elle avait notamment épinglé l'augmentation continue de la masse salariale, notamment celle des officiers supérieurs, qui n'est pas en cohérence avec la diminution des effectifs. La masse salariale s'est en effet envolée d'un milliard d'euros entre 2008 et 2011 alors que la loi de programmation militaire (LPM) prévoyait une économie du même montant. Le ministre de la Défense avait abondé dans le sens des sages de la rue de Cambon. "Ces dernières années, on a assisté à un renforcement des grades les plus élevés aux dépens des autres. Nous ne pouvons continuer dans cette voie, car nous prendrions alors le risque de ne plus disposer de militaires du rang en nombre suffisant", avait-il expliqué début octobre à l'Assemblée nationale. Et d'estimer qu'on "ne saurait s'attaquer à la question du repyramidage sans s'attaquer à celle des avancements. La réduction des avancements, qui pourra aller jusqu'à 30 % pour certains grades uniquement, ne concerne pas l'année 2012. Un effort particulier en ce sens est prévu pour 2013".

Au Sénat, Jean-Yves Le Drian avait assuré mi-octobre que "les dépenses de personnel ont été budgétées avec sincérité. Les 11,2 milliards d'euros de masse salariale, hors pensions et hors opérations extérieures, correspondent au même montant qu'en 2012 mais avec des effectifs qui auront été diminués en 2013. Le ministère obtient donc cette année des crédits fixés au juste niveau. Il met fin à plusieurs années de sous-évaluation de la budgétisation des crédits de titre 2, qui se traduisait nécessairement par des compléments de ressources de la masse salariale en cours d'année". Cela a encore été le cas en 2012.

84.579 militaires de rang en France

Le ministère de la Défense a également fixé les plafonds pour les effectifs de sous-officiers et des militaires du rang. Les arrêtés ont également été publiés. Fin 2013, il y aura 94.395 sous-officiers et 84.579 militaires de rang, ces derniers pouvant pratiquement contenir dans le Stade de France (81.338 places). Un comble quand on sait que la population française a été évaluée à 65,35 millions de personnes.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 16/05/2013 à 10:18 :
Que fait on avec 5000 officiers généraux en 2ème section ? . Ce sont des retraités , qu'on les mettent en retraite. Les armées françaises ont besoin de 100 officiers Généraux , et de 500 colonels ou capitaines de vaisseau. Il y a 150 postes de commandement pour les 5 galons !
Assez de gabegie ! et vive les unités opérationnelles .

Alors Monsieur Hollande un peu de courage et de lucidité.
a écrit le 08/01/2013 à 20:57 :
Si seulement on pouvait avoir autant de spécialistes en guerre informatique / électronique que d'officiers inutiles.....
a écrit le 06/01/2013 à 14:43 :
Le repyramidage de l?institution militaire été attendu depuis bien longtemps, moins de soldats, moins de régiment cela fait en toute logique moins d?officier.
Il faut bien voir que nos force armé ne fonctionne pas bien, cela est du a nos politiques, mais aussi à nos officier supérieurs qui font des chois par toujours judicieux.
Le maintient de système et tradition pénalise nos force armé, les statuts des officier n?as pas été remis en question avec la suppression (suspension) de la conscription. Si l?avancement pas le mérite existe dans notre armé, il n?en reste pas moins très opaque, et très hypocrite. Pour faire carrière, il faut mieux être bien vu et avoir un papa officier supérieur que de faire sont travail correctement. Cela est malheureusement une bien triste réalité dans notre pays.
a écrit le 06/01/2013 à 10:03 :
Trop d'officiers generaux, pas assez de profs dans les quarters difficiles donc conclusion muter ces personnels chez Peillon puisqu'il en cherche environ 40 000...
Autre avantage, c'est déjà comptabilise dans les budgets ce sera juste un jeu d'ecriture.
Réponse de le 06/01/2013 à 13:51 :
... et quand il y aura des plans POLMAR, des tempêtes ou des inondations, nos concitoyens feront appel à l'Education nationale?! Pourquoi éduquer nos enfants et renoncer à vouloir les protéger en leur offrant une assurance tous risques? Enfin, avec un ratio d'effectif de presque 1/10 entre la Défense et l'Education Nationale, même en intégrant tout le MINDEF, ça ne changerait pas grand chose...
a écrit le 05/01/2013 à 23:12 :
L'Etat (ou M.Peillon par exemple) est-il aussi capable de donner ses effectifs à la personne près, comme M.Le Drian???? Je crois plutôt que l'unité de mesure de l'Education Nationale est "la centaine de milliers d'hommes". Ainsi, ils sont toujours à "environ 1.2 millions". C'est à dire 1 million et environ 200 000 Hommes. Sans + de précisions!! Aller au-delà est une utopie. DONC : 2 poids; 2 mesures.
a écrit le 05/01/2013 à 20:20 :
Faire des économies sur la Défense Nationale, les hôpitaux, et tout le reste, tandis que les marchés se gavent à outrance. Voilà où nous en sommes.
a écrit le 05/01/2013 à 19:06 :
Enfin on se rend compte qu'il y a pléthore d'officiers généraux et supérieurs au détriment du personnel spécialiste - les SOUS-OFFICIERS- la cheville ouvrière des armées dit-on! En état-majors ça grouille d'officiers, tant de généraux ne sert à rien, sauf à aller faire des inspections et aller " emmerder " les sous fifres! Et vas-y que je repeins les bordures des trottoirs de la caserne etc etc!
a écrit le 05/01/2013 à 18:41 :
Cet article montre que la France "grande gueukle" n' a plus les moyens de ses discours creux il est vrai. La question quel avenir pour l'armée, en général pas bien équipée, avec des moyens H.tech faible. La France ajoué le prestige un porte avions des rafles qui ne se vendent pas donc un coût important pour le seul client la France, un blaocage de nos industriels pour apsser des JV avec d'autres pays Dassault et son avion en est la triste démonstration.L'armée française a toujours été pour les politiques un truc au service des "amis" industriels. Il faut également noter que l'armée n'a jamais su faire des achats compétitifs elle avoulu également et cela pendant des decennies créer ses propres normes m^me pour du matériel sans grand intérêt opérationnel,l''armée a joué la surcapacité des normes un mal français enfin l'armée n' pas su gérer ses effectifs bien trop nombreux dans la aprtie administrative. Les ingénieurs ont souvent joué la carte du corps pas celle de la rentabilité et oui dans l'armée le mot rentabilité a été pendant des decennies un GROS MOT. Il y a dans de grandes compétences techniques mais il y a malheureusement cette tête de commandement qui n' a pas compris que nous sommes sortie de l'arrogance du galon et de cette caste de famille de militaire née pour certains sous la royauté.
a écrit le 04/01/2013 à 23:26 :
C'esr sûr que c'est très professionnel la photo le verre à la main :-) et après, on va critiquer les autres :-)
a écrit le 04/01/2013 à 22:34 :
Qu'il y ait besoin de revoir la pyramide des grades est possible. Que la 2° section des officiers généraux soit un aberration est certain. Attention quand même aux raccourcis. L'armée nécessite plus de techniciens de haut niveau que de porte fusils. Il faut payer correctement ces techniciens sinon ils s'en vont. Ils doivent avoir un grade correspondant a leur salaire alors qu'ils ne commandent personne. Attention aussi a la tentation du désarmement général pour faire des économies. L' Iran aura la bombe atomique, l'armée chinoise fait 3 millions de soldats et 300 millions mobilisables...Enfin la défense c'est 1,5% du PIB quand l'état dépense 56% du PIB. On peut aussi économiser sur les 54,5% civil.
a écrit le 04/01/2013 à 20:56 :
Ni militaires, ni prêtres parce que mon réve a toujours été de mourir sans intermédiaire.
a écrit le 04/01/2013 à 20:38 :
Pourquoi les désengager?, le lendemain ils ont un (bon) poste réservé et assuré dans l'administration!.
De cette façon, ils pourront toucher 2, 3, voir 4 salaires!.
Réponse de le 18/02/2013 à 23:09 :
oui et en plus on paye pas d?impôts, on a des taux préférentiels dans les banques parce que l'état finance la différence avec vos impôts et en plus du cumul de nos 2, 3 voir 4 salaires on a le droit a 9 semaines de congés par an + les RTT + les gardes d'enfants et si on est malin on essaye de faire tout ça sans trop travailler
Réponse de le 12/03/2013 à 18:57 :
ON A 15 POSES CAFE AUSSI PAR HEURE
Réponse de le 20/04/2013 à 19:08 :
Et oui, cher monsieur au pseudonyme équivoque, voilà un juste retour pour avoir servi sans retenu sa patrie, pour avoir laissé sa courageuse épouse pendant de longs mois seuls, pour avoir loupé les premiers pas de son fils pendant que monsieur antibidasse le mercenaire gagne aisément sa vie dans une concession de voitures Allemandes qui fait crouler le marché Français ou empoisonne d'honnête citoyens avec des lasagnes au cheval. Et avant de vous donner un quelconque coté anti-militariste totalement démodé, sachez que vos arguments sont totalement faux alors plutôt que de poster ce genre d'ineptie, prenez quelques instants pour vous documenter et vous comprendrez bien vite que la connaissance vous apportera plus que le déni.
A bon entendeur ...
a écrit le 04/01/2013 à 20:34 :
Au point où l'on en est, c'est pas un mal de liquider ces corps d'officiers qui ne servent à rien, Hollande l'a bien compris!.
Depuis au moins 4 décennies l'armée Française aurait du reprendre le pouvoir, au lieu de cela elle a laissé perduré une situation d'enlisement, de pourrissement et d'abandon de la nation sur des valeurs qui ne sont pas celles du peuple Français,
A ce niveau, ce n'est pas une erreur de décision, mais une faute lourde!.
Le salut viendra désormais des patriotes qui auront pour tâche de rétablir notre identité et notre souveraineté!.
Les coups de gueules de nos officiers supérieurs et généraux de ces dernières années ne sont que des glapissements qui n'ont jamais été suivi d'effets, le peuple attendait des actes et non des lamentations!.
Réponse de le 04/01/2013 à 23:29 :
@A bientôt; ils ne servent sans doute à rien, c'est sans doute pour cela qu'on va leur donner la légion d'honneur et une excellente retraite :-) ils continueront à ne servir à rien, si ce n'est à émarger sur les frais payables par les contribuables :-)
Réponse de le 03/07/2013 à 22:52 :
Je ne peux pas laisser dire ce genre d'inepties
Ancien sous-officier (major), aujourd'hui.hui officier, je n'ai pas l'impression de voler ma solde. Je pense que nos chefs essayent de maintenir le cap face à ce flot de réformes passées et à venir.
Arrêtons de critiquer et de regarder dans la gamelle du voisin. il est impératif que nous resserions les rangs pour sauver ce qui peut encore l'être !
a écrit le 04/01/2013 à 20:02 :
Il en reste au moins 583 de trop!!!!!
a écrit le 04/01/2013 à 17:35 :
on est encore loin du compte avec tous ces generaux à foison ! c'est là qu'il fallait frapper fort ! maintenant que nous n'avons plus d'opérations exterieures ! que va t on faire de tous ces officiers supérieurs ! c'est une armée de colonels ! on pourrait aussi restreindre les promotions à Saint Cyr et Navale ! nous sommes dans l'OTAN , et nous n'avons plus besoin d'autant de bidasses ! Recyclons les dans la police pour nettoyer les "points chauds"
Réponse de le 04/01/2013 à 19:12 :
bonne idée !
Réponse de le 05/01/2013 à 11:35 :
excellente idée intelligente !!!!
a écrit le 04/01/2013 à 16:44 :
"Un comble quand on sait que la population française a été évaluée à 65,35 millions de personnes." : je ne comprend pas cette conclusion, comment évaluez le ratio entre les militaires du rang (84.579) et la population française ? Faut-il en déduire que l'armée française est en dessous de la taille critique par rapport aux missions demandées ?
a écrit le 04/01/2013 à 15:24 :
Le repyramidage est indispensable et devra être prolongé. Il sort quasiment autant de militaires de saint-Cyr qu'il y a vingt ans, où les besoins étaient énormes de part la présence des régiments d'appelés. Il y a tellement de lieutenant-colonel qu'on a donné des pécules qui montaient jusqu'à 200 000 euros pour qu'ils acceptent de prendre la retraite... Nous avons un ratio officier/hommes du rang digne d'une armée mexicaine et sans commune mesure avec ce qui existe dans les autres pays de l'OCDE. Moins d'officiers, plus d'hommes du rang et de spécialistes, l'analyse est fondée et pertinente.
a écrit le 04/01/2013 à 14:23 :
La fin de l'article paraît très orientée.

Certes ces 80 000 militaires du rang tiendraient dans le SDF.

Mais combien de SDF peut-on raser avec une seule bombe H ?
a écrit le 04/01/2013 à 14:20 :
Qui va accepter de rentrer dans l'armée maintenant, risquer sa vie et savoir que monter en grade est dorénavant très difficile?
Réponse de le 04/01/2013 à 17:00 :
tout à fait, le métier de "cocagne !
Réponse de le 04/01/2013 à 19:10 :
et payer au lance pierre
Réponse de le 04/01/2013 à 23:31 :
@dubol et consorts: non mais franchement, il faut en tenir une sacrée couche ou aimer ela pour aller se faire casser la gueule gratos :-)
a écrit le 04/01/2013 à 14:07 :
Avec ces économies ça payera bien le salaire de Claude Sérillon !
a écrit le 04/01/2013 à 13:23 :
580 postes d'officiers de supprimés. C'est trop peu. Il y a encore des économies à faire :
- que les off généraux aient une baisse significative de leur salaire et qu'à leur retraite, ils soient sur le même régime: 75% de leur salaire;
- que leurs avantages soient supprimés (voiture, billets de train ...)
Regardons ensuite les "salaires" et les avantages de nos députés et sénateurs (c'est un autre sujet qui fâche)
Réponse de le 04/01/2013 à 17:02 :
là, ils n'y toucheront JAMAIS !
Réponse de le 04/01/2013 à 17:28 :
Et comme le dit "encore un effort" , il y a trop d'officiers généraux en FRANCE.


La honte c'est de voir le nombre de généraux 2 S leurs "salaires",(ce n'est pas le vrai terme) leurs avantages et privilèges ce système existe depuis 1839 .
De plus ces gens là ,ont pour certains des emplois en plus,et bien rémunérés.

L?Adefdromil , est pour la disparition de la deuxième section, inutile, coûteuse et même néfaste.
Un scandale !

Quant au sujet abordé par la suite on ne peut qu'être d'accord .
Réponse de le 07/01/2013 à 11:17 :
Si les officiers français ne sont pas "payés"-au regard des risques encourus-il y aura fuite
vers des armées comme l'armée allemande,qui est demandeuse...Ou encore vers des arm
ées qui ne demanderaient qu'à embaucher des officiers bien formés,dont la carrière serait
bien plus prometteuse ailleurs qu'en France...La France est déjà un nain diplomatique et
bientôt industriel;faut-il encore enfoncer le clou...?Il me semble que nos élites politiques
devraient en passer par Polytechnique ou St-Cyr pour poursuivre dans l'appareil d'Etat
(exécutif ou législatif,diplomatique)...Il y aurait moins de "pantouflards" pour "squatter"
l'appareil d'Etat...Et on aurait une meilleure idée des qualités des hommes politiques
à servir pour la France...!!Depuis De Gaulle et Napoléon,il n'y a rien eu de mieux(Pétain
est à laisser "hors course")!
a écrit le 04/01/2013 à 13:12 :
C'est marrant que seule l'Armée soit sujette à cette réorganisation quand on voit le nombre de petits chefs inutiles dans le reste de la Fonction Publique. Il faut dire que c'est une administration un peu spéciale dans la mesure où elle obéit aux dirigeants élus par le peuple. Rien à voir avec les autres administrations qui fonctionnent en auto-gestion depuis plusieurs dizaines d'années et pensent d'abord à leur pérennité. La notion de "service au public" se transforme alors en "asservissement du public"...
Réponse de le 04/01/2013 à 14:00 :
Très bon "l'asservissement public" je me permettrait avec votre autorisation de le réemployer :-) . J'espère qu'il n'y a pas de Copyright ?
Réponse de le 04/01/2013 à 19:18 :
@ halley , l'armée obeit et subit chaque président et surtour ferme sa gueule
a écrit le 04/01/2013 à 12:41 :
il faut se méfier des pourcentages et relativiser l'effet d'annonce qui concerne finalement qu'une vingtaine de poste de généraux et 580 d'officiers sur un effectif de plus de 295 000 militaires ou personnel civil autant dire une broutille même pas 0.20 % de l'effectif ...et qui va se traduire par des transferts de ces retraités vers des postes réservés probablement ....alors où est véritablement l'économie ? je m'interroge...
a écrit le 04/01/2013 à 12:30 :
Il serait bon de pouvoir comparer les infos avec d'autres pays car c'est un domaine qui evolue enormement surtout avec les technologies. Maintenant, l'une des raisons d'etre d'un type de gouvernement c'est bien de proteger ses citoyens. Nous devons beaucoup a nos militaires et beneficions d'une longue periode de paix. Je pense qu'il y a d'autres types de fonctionnaires a reduire les effectifs. Un choix type clientelisme de la part de Hollande? Bien sur...
Réponse de le 04/01/2013 à 14:23 :
+1
a écrit le 04/01/2013 à 12:13 :
Je ne me souviens pas d'un tel ajustement dans une des missions régaliennes de l'Etat. C'est et il faut s'en féliciter la première fois ou une préconisation de la CDC est suivie d'effets sans contestation. Puisse cela continuer pour d'autres "abus". Garde-à-vous!
a écrit le 04/01/2013 à 11:48 :
Ce serait intéressant de comparer le taux d'encadrement avec ce qui se pratique ailleurs, surtout aux États-Unis. Je crois comprendre que leurs forces armées ont un taux bien inférieur. Quelqu'un aurait-il des statistiques ?
Réponse de le 04/01/2013 à 12:25 :
Taux d' Officiers supérieurs / Soldats de rang = 14% !!
Taux d'Officiers / Soldats de rang = plus de 33% !!!! Ils encadrent à peine en moyenne 3 soldats !!! C'est pire que l'armée mexicaine de Zappata !!!!!
2% de postes supprimés, on rêve, l'armée c'est vraiment la "danseuse" de notre République.
Réponse de le 04/01/2013 à 13:19 :
Il faut calculer le taux d'encadrement des officiers par rapport aux soldats du rang et aux sous-officiers et là vous arrivez à 1 pour 6, ce qui est relativement faible, sauf peut être pour les armées techniques marine et air.
Réponse de le 04/01/2013 à 13:52 :
En effet, je viens de consulter Wiki (sous United States Armed Forces), et je retrouve plus ou moins le même taux : Total United States Army : 561,979 ; Enlisted : 467,537 ; Officer : 94,442. Ainsi 17 % des effectifs totaux de l'armée américaine seraient des officiers. En cherchant ailleurs, j'ai aussi découvert que le nombre de généraux y est limité par la loi à 203. Par contre, je ne retrouve pas les données relatives à l'armée française. Que sont-elles ?
Réponse de le 07/01/2013 à 11:32 :
Ce qui "fait la force" des armées américaines,c'est le nombre de réservistes,comme dans
Tsahal...Et en cas de mobilisation,comme pour la 1ère guerre d'Irak,ils sont nombreux à
retourner au "casse-pipe":ça coûte moins cher que les jeunes engagés récemment sous
les drapeaux...Mais il y a eu un revers de la médaille,surtout quand on recherche à attein
dre le 0 mort en guerre technologique...Or,un soldat américain qui est "paumé" sur le "thé
âtre des opérations" peut très bien être pris pour cible par ses compatriotes s'il est enga
gé sur le front...La Légion en a récupéré quelques-uns qui fuyaient l'avancée de la ligne
de front américaine en 1991,en Irak...Quant aux jeunes femmes "réengagées" sur des na
vires de l'US Navy,qui se sont trouvées enceintes,elles furent débarquées dans les meil
leurs délais...pour un retour direct à la maison...
a écrit le 04/01/2013 à 11:38 :
On tape la ou ca fait pas mal pour la Nomenklatura socialiste cad l'armee ,on ne touchera surtout pas aux copains ,on embauche meme des conseillers qui coutent quelques officiers .
Surtout que l'armee ne vote pas specialement pour ce genre de parti politique plutot pret a baisser la culotte que resister .
a écrit le 04/01/2013 à 11:30 :
c'est très bien tout ça, et logique ! alors pourquoi ne pas poursuivre avec la réduction du nombre de ministres, secrétaires d'état, députés et autres sénateurs ? et pourquoi pas continuer avec la suppression de tous les postes inutiles ou redondants dans tous les ministères, régions, départements, communautés de communes et communes ? Ah, j'oubliais l'élysée . . . .
a écrit le 04/01/2013 à 11:25 :
Ou vont-ils ces officiers? ils disparaissent dans la nature.
Si comme c'est probable, ils partent en retraite qui doit-être à 55 ans(62dans le privé), l'économie n'est pas établie. On change d'employeur, le régime des retraites déjà bien malade passera à la caisse et les salariés verront la CSG augmenter.
a écrit le 04/01/2013 à 10:55 :

seulement ! eh bien une petite broutille ?? BON il y a d autres secteur conseil general // communes // departement x ext... il faut privatiser = moins de copinage point *



a écrit le 04/01/2013 à 10:42 :
Les militaires se taisent et obéissent , ne sont pas syndiqués et, de plus, "votent mal". Donc, on peut en faire des " variables d'ajustement " d'autant que, fidèles à leurs engagements, ils continueront quand même à remplir leurs missions et, quand il le faudra, à faire le sacrifice de leur vie. Au lieu de toujours réduire " l'assurance vie de la Nation" que constituent les armées, il serait peut-être temps aujourd'hui de réduire le nombre des députés et sénateurs ou, au moins, de faire des coupes sévères dans leurs multiples avantages car ces professionnels de la politique n'ont aucune réelle responsabilité personnelle et ne courent aucun risque quelles que soient les conséquences de leurs erreurs qui, parfois dramatiques pour le peuple, sont toujours imputées à la seule " crise " . C'est trop facile !
Réponse de le 04/01/2013 à 14:23 :
Très bien dit.
Réponse de le 04/01/2013 à 17:17 :
Des généralités fausses. Une conclusion hors sujet. Élève qui manque de sérieux.
a écrit le 04/01/2013 à 10:25 :
l'article reflète le résultat de la réforme de l'état, il y a eu des économies faites sur le dos des cadres d, c et b pour augmenter l'encadrement A+. Résultat de cette politique une dégradation des services en front office et une paupérisation des premiers échelons des cadres d - c - b qui sont maintenant au niveau du smic pendant plusieurs années....Il fallait bien faire passer les réformes et les fusions entre administration et pour cela les politiques ont payé cher l'encadrement pour qu'il l'accepte d'où les constatations de la cours des comptes qui a montré du doigt la dérive....La pyramide avait tendance à s'inverser comme dirait certains "il y a plus de commandou que de faisou"
a écrit le 04/01/2013 à 10:12 :
il faudrait diminuer aussi de façon drastique l'encadrement politique: ministres, députés, senateurs, maires, conseillés territoriaux, administrateurs des caisses de retraites, de commissions diverses,...
Réponse de le 04/01/2013 à 10:42 :
+ un
Réponse de le 04/01/2013 à 10:59 :
+ 2!
Réponse de le 04/01/2013 à 11:34 :
+3!
Réponse de le 04/01/2013 à 12:35 :
+4!
Réponse de le 04/01/2013 à 13:08 :
-10 la balle au centre
Réponse de le 05/01/2013 à 14:29 :
+ 1
a écrit le 04/01/2013 à 9:50 :
une trés bonne nouvelle.Mais c'est pas assez.Il y a trop de gradés pas rapport à la troupe.
Réponse de le 04/01/2013 à 11:42 :
On pourrait comparer avec Tsahal...?Eventuellement,on pourrait aussi "embaucher" des mi
litaires étrangers formés dans des pays disposant d'une armée réputée(Indonésie,Vietnam,
Turquie,Pologne,Tchéquie,Egypte,Tunisie...)et dans laquelle les meilleurs salaires d'offic iers supérieurs ne dépassent pas les meilleurs salaires de sous-officiers français(de rang,
d'officiers supérieurs)...Concernant les meilleurs officiers supérieurs,la France pourrait les "louer" pour les aguerrir et les utiliser pour faire de la "pub" aux matériels français...Quant
aux officiers généraux,la France pourrait reprendre les officiers supérieurs ayant fréquenté
des armées étrangères "partenaires" et ayant été particulièrement "appréciés"...
Cas particuliers:des pilotes de chasse et des officiers(voire sous-officiers) de la "Royale"
pourraient être loués avec leur navire;ce qui permettrait à la France d'agrandir les flottes
à moindre frais;tout en les valorisant au mieux face à la "concurrence"...Ainsi,Dassault
vendrait + de Rafale(à l'armée de l'air française),qui seraient utilisés avec des pilotes d'ex
périence(mercenaires,en quelque sorte),et en assurerait la maintenance...C'est une solut
ion à proposer aux "monarchies" du Golfe(avec des pilotes musulmans,ça va de soi...)...?
Mais c'est une "option" à proposer à des pays européens n'ayant pas les moyens d'ache
ter des matériels récents et modernes(comme la Pologne ou la Suisse),et à qui les Améri
cains "refilent" des équipements de 20 ans d'âge,logistique comprise...
Les "personnels",ainsi "prêtés" à des armées étrangères,percevraient la totalité de leurs
"émoluments",complétés par la France,avec tous leurs droits de SS + de retraite au bout
de 15 ans de services(tout service fait en territoire étranger comptant double pour la retrai
te).Voilà comment la France pourrait agrandir son armée avec des personnels aguerris,à
moindre frais...!!
Réponse de le 04/01/2013 à 16:07 :
la taux d'encadrement ne permet pas de justifier de telles mesures. Cela reviendrait à considérer que TOUS les officiers commandent des soldats. Or, il n'y a pas que des officiers commandant, loin de là. Il existe aussi les états majors, d'autres entités qui ont besoin de "têtes" pour planifier, étudier, etc...
Ce raisonnement sur le taux d'encadrement me parait bien biaisé.
a écrit le 04/01/2013 à 9:40 :
Des fonctionaires en moins, c'est une bonne chose. Mais si on a moins de militaires, c'est l'industrie du pinar qui va souffrir!
Réponse de le 04/01/2013 à 11:00 :
Je me demande d'où vous vient ce besoin d'insulter les officiers de l'armée française. Je vous plains.
Réponse de le 04/01/2013 à 12:22 :
J'ai travaillé longtemps au ministère de la déf. Ceux que j'ai connus etait bien gras... a tout point de vue...
Réponse de le 03/07/2013 à 22:59 :
Et toi vraisemblablement peu intelligent pour rester poli
a écrit le 04/01/2013 à 9:26 :
Est-ce que ça veut dire mettre 580 à la retraite? Quelle économie!
a écrit le 04/01/2013 à 9:13 :
Cette baisse est ridiculement basse. En effet depuis une quinzaine d'années, la hiérarchie militaire a modifié sensiblement les tableaux d'effectifs pour octroyer des postes de major, adjudant-chef à des officiers, souvent en doublant le poste : titulaire + adjoint. J'ai travaillé dans un service où un officier était responsable. Ce service a été modifié pour avoir au final trois officiers de même grade à savoir capitaine. En outre, sur 3, 2 étaient vraiment inutiles et peu au fait du travail. Donc il y a du travail à faire mais sachez que derrière ces attributions de poste, il y a des sortes de "primes" ou bonifications. Ceci expliquant cela. Mais quand on gratte un peu toute l'administration, on constate que nos impôts partent souvent en fumée : regardez le nombre de conseillers chez les ministres, comment se fait-il qu'un restaurant reçoive jusqu'à 500 000 euros de subventions (département 17, Trizay). On nous prend pour des ânes et après on stigmatise un Depardieu.
Réponse de le 04/01/2013 à 11:55 :
L'idéal serait d'embaucher de jeunes cadres civils sans emploi dans les services où aucu
ne formation spécifique n'est requise;et de les former-dans le même temps-pour pouvoir
devenir sous-officier pilote d'hélicoptère(autre que de combat),par exemple,capable de pil
oter de nuit et de gérer une flotte d'appareils dans le civil;ou encore de pouvoir s'inscrire
dans des services de secours en mer,de protection civile,de surveillance,de recherche de personnes civiles...
a écrit le 04/01/2013 à 8:53 :
quand ca peut pas faire grève on en profite
et puis l armée c est la guerre , tout ce que la gauche pacifiste deteste
scandaleux!
Réponse de le 04/01/2013 à 12:20 :
Quelle mentalité!Si l'armée française de 1870,de 1914,de 1939-40 avait eu la réputation de
la "Grande Armée" de Napoléon,la France aurait certainement dissuadé l'Allemagne d'ent
rer sur son territoire;mais aussi d'embraser toute l'Europe(dont la Pologne,en particulier...).
Rien ne sert d'avoir une armée puissante(comme la "Royale" en 40),si c'est pour ne pas
"pouvoir" s'en servir efficacement au jour "J"...!Qu'en serait-il depuis les années 50,si la France ne s'était doté de la "force de frappe"(=force de dissuasion)?Mais encore faut-il savoir s'en servir 'fort à propos"...Le comble de la guerre,c'est de considérer qu'elle coûte
en vies humaines(+ en populations civiles) et en coûts financiers...Et qu'après l'avoir faite,
il faudra entrer en pourparlers quoi qu'il en soit...pour revenir à la Paix.Un certain nombre
de résistants de la 2è Guerre n'ont jamais utilisé d'armes lors de leurs engagements pour
libérer la France...L'idéal étant d'inhiber les forces adverses avant même d'envisager leur
destruction...!!
a écrit le 04/01/2013 à 7:33 :
Nos militaires devraient copier nos chers enseignants ou magistrats : se syndiquer.
Ils verraient leurs effectifs et moyens croître.
Réponse de le 04/01/2013 à 8:41 :
la bêtise n'a pas de limite!
Réponse de le 04/01/2013 à 8:51 :
ils n ont pas le droit pas plus que de faire greve ou exprimer des opinions politiques
Réponse de le 04/01/2013 à 9:14 :
Ne vous inquiétez pas pour les militaires,surtout officiers
Réponse de le 04/01/2013 à 12:03 :
Il faut être dans l'armée pour apprécier au mieux...Il ne faut pas se méprendre:les officiers
sont une élite de cadres;pas forcément des "sujets" de la République,seulement!Dans
Tsahal,il existe une certaine "démocratie"(dans la Royal Navy aussi),ce qui n'empêche
rien...à l'opposé de la "Grande Muette"!Que dire aussi de l'armée allemande...?Serait-il
"supportable"(pour la nation française) d'avoir une armée gérée comme l'armée russe?

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :