Le chantier CMN signe un contrat de 600 millions de dollars en Arabie Saoudite

 |   |  324  mots
le chantier naval de Cherbourg, Constructions Mécaniques de Normandie (CMN) a signé un contrat avec Ryad pour la vente de 30 patrouilleurs de 35 mètres pour un montant de 600 millions de dollars
le chantier naval de Cherbourg, Constructions Mécaniques de Normandie (CMN) a signé un contrat avec Ryad pour la vente de 30 patrouilleurs de 35 mètres pour un montant de 600 millions de dollars (Crédits : CMN)
Selon des sources concordantes, le chantier naval de Cherbourg, Constructions Mécaniques de Normandie (CMN) a signé un contrat avec Ryad pour la vente de plus de 30 patrouilleurs de 35 mètres pour un montant inférieur à 600 millions de dollars. Pour l'heure, le contrat n'est pas encore mis en vigueur.

Ce pourrait être enfin l'épilogue d'une très longue campagne en Arabie Saoudite, qui a duré plus de deux ans entre quatre chantiers navals français (Piriou, Couach, Ocea et CMN), qui se sont livrés une guerre impitoyable. Selon des sources concordantes, le chantier naval de Cherbourg, Constructions Mécaniques de Normandie (CMN) a signé un contrat avec Ryad pour la vente de plus de 30 patrouilleurs de 35 mètres pour un montant inférieur à 600 millions de dollars. Pour l'heure, le contrat n'est pas encore mis en vigueur. Il pourrait l'être au mois de février une fois notamment les garanties bancaires mises en place.

Mi-janvier, le ministère de la Défense avait assuré que l'Arabie saoudite pourrait acquérir "assez rapidement" des patrouilleurs légers pour sa marine auprès d'un chantier français. C'était même déjà fait. Ce contrat pourrait être le premier grand contrat signé par la France en 2016 qui s'annonce exceptionnelle... à moins que l'Inde (36 Rafale pour un montant évalué à 10-12 milliards d'euros) ne brûle la politesse à l'Arabie Saoudite.

Prudence requise

Toutefois, la prudence reste de mise. Car, tour à tour Kership, la filiale entre DCNS et Piriou, puis Couach, ont été en pole-position pour cette commande. ODAS, la société qui représente en Arabie Saoudite l'Etat français, avait même signé en juillet dernier pour le compte du chantier naval Couach avec le ministère de la Défense saoudien un contrat. L'entourage de Manuel Valls avait précisé en octobre dernier lors d'une visite en Arabie Saoudite qu'un accord prévoyant que 30 patrouilleurs rapides "seront commandés d'ici la fin de l'année" par Ryad.

Propriété de l'homme d'affaires franco-libanais Iskandar Safa, CMN aurait quant à lui déposé une offre sans passer par Odas. Pour remporter cet appel d'offres, il travaillerait en coopération avec l'industriel saoudien Zamil, partenaire de DCNS dans le programme LEX (modernisation des frégates Sawari 1).

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 30/01/2016 à 20:56 :
Comme toujours nos entreprises on ete incapable de s'entendre pour fournir une offre qui ne nuisent pas à notre pays.... Que fait le gouvernement, que font les socialistes.... Dans cette histoire on a encore faire des économies sur les conditions de travail des ouvriers... Pauvre France
a écrit le 28/01/2016 à 17:19 :
c'est vraiment dommage que des entreprises françaises se soient écharpées entre elles pour décrocher ce marché !le gouvernement aurait dû créer un pool pour se partager cette commande ! celui qui l'a emporté à dû y laisser sa chemise et nos impôts en subvention
a écrit le 27/01/2016 à 20:17 :
Les Saoudiens ne sont pas très francs du collier......les Américains en savent quelques choses...depuis la prise de distance de ces derniers Ryad se raccroche à la branche occidentale qui reste ( la France ) . Maintenant , on ne compte plus les contrats de type
carotte avec eux , la dessus ils ont doublé le prix de l' essence pour les autochtones , alors la cagnotte , j' ai un doute .
Réponse de le 29/01/2016 à 11:49 :
"les Américains en savent quelques choses...depuis la prise de distance de ces derniers"
Je ne sais pas lequel des deux partenaires ne peut pas faire confiance à l'autre, mais les US payent leur soutient aux frères musulmans en Egypte et leur non-intervention en Syrie, au début de la guerre, lorsque qu'Assad avait toutes ses armes chimiques et niait les posséder et les utiliser.
a écrit le 27/01/2016 à 18:51 :
Attendons le versement du chèque d'acompte pour commencer à croire à cette commande. après on verra si ceci devient réalité quand tous les bateaux seront livrés et tous les chèques encaissés sans pénalités.
a écrit le 27/01/2016 à 17:44 :
Cela va devenir une Russie bis.

L'arabie saoudite n'est pas vraiement un partenaire très fiable. Vont-ils encore avoir de l'argent pour payer avec un prix du pétrole à 30 $.
Réponse de le 27/01/2016 à 19:08 :
L'Arabie Saoudite à un trésor de guerre d'environ 700 milliards de dollars début 2016... le Royaume à de quoi payer.

Le gouvernement saoudien commence déjà à faire des économies budgétaires et prévois de vendre sur le marché mondiale des actions de la compagnie pétrolière nationale soudanienne.
Réponse de le 28/01/2016 à 15:15 :
Oui! :le coût d'extraction du brut saoudien est un des moins cher au monde de l'ordre de 10-15 $\baril
Réponse de le 29/01/2016 à 17:53 :
@Tyrion: vous voulez sans-doute parler de la compagnie pétrolière nationale saoudienne !
a écrit le 27/01/2016 à 17:21 :
"Si tu veux la guerre, prépare la guerre"
a écrit le 27/01/2016 à 17:20 :
Excellent, encore un contrat dans la besace pour la France. Ce qui est pris n'est plus à prendre.
Réponse de le 28/01/2016 à 9:43 :
Quand l'argent sera dans les caisses de l'état, je serai d'accord avec vous. Pour le moment ; wait and see !
Réponse de le 29/01/2016 à 18:21 :
Dans les caisses de l'état ? Que voulez-vous dire par là ? Il s'agit d'une entreprise privée jusqu'à nouvel ordre....
a écrit le 27/01/2016 à 16:37 :
Cette dictature achète son impunité... principal acteur de l'écrasement des mouvements de liberation arabes. S'en rendre complice pour de l'argent ? Ils sont dénoncés comme soutient du terrorisme. Ca risque de coûter tres cher à terme : Les talibans ont au départ été armés par l'occident...

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :