Avec Ouibus, la SNCF va submerger la France d'autocars

 |   |  541  mots
(Crédits : DR)
Pour répondre à l'arrivée massive de la concurrence des autocaristes sur le marché français, la SNCF lance ce vendredi une offre autocar d'envergure : 130 lignes vers 46 destinations.

La SNCF entre à son tour dans la bataille de l'autocar. Moins d'un mois après la libéralisation de ce marché en France avec la promulgation de la loi Macron le 7 août, la société ferroviaire frappe fort en musclant sa filiale autocariste IDBus rebaptisée Ouibus tout en proposant des tarifs très agressifs. Sa taille est appelée à doubler avec un réseau de 130 liaisons (dont 7 de nuit) vers 46 destinations dont 35 en France et les prix d'appel sont fixés à 5 euros l'aller simple.

« Notre objectif est de monter jusqu'à 8 millions de voyages proposés en 2018 », a expliqué Rachel Picard, directrice générale de SNCF Voyages.

Trois cents emplois directs seront créés pour assurer ce développement.

Confort dans les bus

Les premiers Ouibus prendront la route ce vendredi matin. Ils seront équipés de wifi et de prises électriques. Le réseau couvrira l'ensemble du territoire au départ de trois bases opérationnelles (Vitry/Seine, Lille, Lyon). L'Île-de-France sera desservie par quatre arrêts (Paris-Bercy, La Défense et les aéroports de Roissy et d'Orly). Le tout avec des fréquences importantes.

«Ouibus veut faire de la densité sa vraie marque de fabrique. On va aller chercher ce marché », précise Rachel Picard.

Les fréquences seront en effet importantes sur « les axes favoris du covoiturage » comme Paris-Nantes (9 aller-retours par jour) ou Paris-Lille (16 AR par jour), Paris-Lyon (14 AR par' jour) Paris-Rennes (7 AR par jour). Pour exploiter un tel réseau, la SNCF utilisera 80 bus qu'elle vient d'acheter et utilisera ceux d'autocaristes partenaires.

100 à 200 millions d'euros de pertes de recettes

Avec Ouibus, la SNCF va essayer de récupérer une partie des recettes qu'elle prévoit de perdre sur ses TGV et Intercités à cause de la concurrence des autocars (entre 100 et 200 millions d'euros par an).

La libéralisation du marché des autocars attire un grand nombre d'opérateurs et génère une guerre tarifaire sans merci avec des prix de transport imbattables entre 5 et 10 euros. Le ministre de l'Economie Emmanuel Macron table sur 200 lignes intérieures ouvertes d'ici fin 2016. Les bus rouges d'isilines, créée par Transdev pour le marché hexagonal - sa filiale Eurolines circule en Europe -sont les premiers à s'être lancés dès juillet avant la promulgation de la loi Macron. La société vise 5 millions de passagers annuels à l'horizon 2017.

Le leader allemand Flixbus ambitionne quant à lui de se propulser à la première place sur le marché français.

"Cela va se jouer sur la capacité à mettre beaucoup de bus sur les routes rapidement pour capter la demande", juge son patron Pierre Gourdain.

L'anglais Megabus est dans les startings blocks.

Développement de Ouigo

En parallèle de son offensive dans les autocars en France, la SNCF étend son offre de TGV low-cost Ouigo.

Ces derniers qui circulent actuellement entre la gare TGV de Marne-la-Vallée, à l'est de Paris, et des villes de l'axe rhodanien, "s'étendra au premier trimestre 2016 au nord et à l'ouest de l'Hexagone pour offrir plus de 6 millions de voyages à partir de 10 euros, près de 50 liaisons soit 3 fois plus qu'aujourd'hui", souligne l'entreprise.

Huit nouvelles gares seront desservies: Tourcoing, TGV Haute Picardie, Nantes, Rennes, Le Mans, Angers, Roissy Charles de Gaulle TGV et Massy TGV.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 07/09/2015 à 20:36 :
Bonjour à tous ; ALORS LES ECOLOS ...... Mme HIDALGO AUX ABONNES ABSENTS pourtant els autocars ont des moteurs diesel donc diesel égal GAZ OIL donc particules alors !! les société pétrolières ont elles augmentés leur participation aux mouvements écologiques ?????
a écrit le 07/09/2015 à 18:56 :
Poursuite et amplification d' une politique du moindre coût stupide ,polluante, dangereuse, qui va à l'encontre du bon sens, des belles paroles relatives a l'environnement ou à la sécurité routière,...c'est désespérant !
Réponse de le 08/09/2015 à 8:08 :
Remarque typique parisien qui a les moyens de se payer des billets de TGV en période de pointe et un taxi ou une location de voiture pour les derniers km.
a écrit le 07/09/2015 à 11:51 :
Bonjour à tout le monde : une question! Alors les bobos écolos alors Mme HIDALGO pas la moindre protestations, pourtant ces autobus , leurs moteurs fonctionnent au GAZ OIL et les particules alors ??? .. Vous voyez bien que les écologistes ne sont qu'un bande de pauvre demeurés . Pour le GAZ OIL alors là hurlement à vous rendre sourd mais la M...de déversée dans les champs qui nous empoisonne allègrement : plus de crapauds, plus de salamandres plus d'abeilles de moins en moins d'oiseaux mais c'est normal et dans la nourriture ??? Si je comprends bien les laboratoires de produits chimiques qui nous empoisonnent allègrement avec l'accord des écologiques dois je penser que ces laboratoires ont un portefeuille grand ouvert plus ouvert que les compagnies pétrolières ??? simple réflexion ni voyez pas malice !!!!!!
a écrit le 04/09/2015 à 16:54 :
Ca va permettre des gains de pouvoir d'achat à nombres de Francais et permettre à certains de pouvoir voir du pays alors qu ils ne pouvaient pas jusqu ici. On objecte l écologie, avec quelques arguments, mais vu les normes toujours plus sévères pour les poids lourds et cars, c'est un faux problème à moyen terme.
Pour le Parisien que je suis, le train est pratique, mais pour ma frangine en Province c'est vraiment la misère. Je me demande pourquoi on a attendu si longtemps pour donner cette possibilité aux Français...
Par ailleurs, c'est un bon moyen de siphonner la SNCF et d'enfin faire fondre les effectifs. Un peu la même technique non dite que l 'école privée quoi...
Réponse de le 04/09/2015 à 21:01 :
"la SNCF utilisera 80 bus qu'elle vient d'acheter" ouf, des Euro 6 (comme ma voiture récente), donc plus vertueux que les voitures des passagers transportés (si jamais ils auraient pris leur voiture pour faire le trajet, pas obligé si c'est une opportunité).
On peut craindre que ce ne soient que des lignes "rentables" car très empruntées. Mon Chambéry / Cahors ou Bordeaux, pas près qu'il arrive.....
Sûr que Paris (qui rayonne, point central des lignes) et certaines grandes villes sont bien équipées (gare, bus, tramway) mais dès qu'on s'éloigne, c'est vite le désert. Mais ça ne me contrarie pas d'avoir quitté Paris. :-)
Réponse de le 06/09/2015 à 20:46 :
Quand nombre de sociétés roumaines, Polonaises, Estoniennes viendront investir le marché, avec des chauffeurs sous-payés ( cela se voit déjà dans le transport de marchandises ), vous apprécierez le progrès social. Et ne croyez surtout pas que ces sociétés viendront squatter les lignes non rentables.
a écrit le 04/09/2015 à 15:31 :
On se souvient de toute la concurrence mise en place pour la téléphonie afin de "baisser les prix". Elle a duré quelques années et maintenant il est question de concentration maximum pour toujours "pour baisser les prix". Bon, passons au bus et au transport : on va y "baisser les prix" autrement dit concentrer comme jamais sur quelques années. Mais rassurons nous nos belles entreprises déferleront sur l'Allemagne ou l'Italie avec des bus allemands ou italiens car il n'y a plus de constructeur français. Une sorte de partage.
Réponse de le 06/09/2015 à 9:06 :
@Corso: ca a fonctionné pour la téléphonie, les prix sont hyper-bas avec toujours plus d'avantages. pour les consommateurs Free vient d'jouter 30 Gig de data en 4 G, ou encore les pass destinations inclus pour téléphoner de l'étranger
a écrit le 04/09/2015 à 15:18 :
Allez , encore un effort et les records de bouchons que l'on nous ressasse en été seront valables également .. le reste de l'année ! Cela s'appelle un Etat "stratège" (sic !)
Réponse de le 05/09/2015 à 10:16 :
Ce sont les bus qui créent des bouchons ??
a écrit le 04/09/2015 à 15:16 :
submerger la France d'autocars

La Loi Macron approuvée par Ségolène est la voie Royale pour la pollution gaz oil particules cancers etc ... des nourrissons aux retraités.

Le gouvernement Valls est largement aussi stupide que les gouvernements Fillon Raffarin
Réponse de le 07/09/2015 à 8:56 :
Beaucoup de trains fonctionnent au diesel, la SNCF n'a pas encore électrifié toutes ses lignes! Un train pollue donc bien plus qu'un car, vous n'avez qu'à regarder quand vous achetez un billet sur le site de la sncf, vous avez l'empreinte carbone calculée, elle est énorme, les particules et autres saleté ne sont pas indiquées. Quant aux TGV, propres sans doute, ils sont réservés à la classe supérieure qui peut se les offrir...
a écrit le 04/09/2015 à 13:18 :
LOW COST ou LAW COST ?
La presse rapporte qu’un salarié cadre supérieur dénonce « une fraude généralisée qu’il estime à 20 milliards d’euros depuis douze ans.
Des preuves ? Il assure en détenir et entend bien les rendre publiques à l’ensemble de la presse dans « un rapport détaillé qui sera remis dans les tout prochains jours au Juge Sabater-Bono du Service central de prévention de la corruption ». Selon lui, cette corruption à grande échelle est « dans une majeure partie en rapport avec le transport régional de voyageurs avec la complicité des exécutifs régionaux en cours de mandat ». »
http://www.aisnenouvelle.fr/region/le-saint-quentinois-charles-simon-sort-du-placard-et-ia16b108n260450
a écrit le 04/09/2015 à 11:13 :
On marche sur la tête une fois de plus. Alors que le trafic routier est saturé et que les pics de pollution se multiplient à proximité des grands axes, on libéralise un transport beaucoup plus polluant que le train et potentiellement plus dangereux, au lieu d'inciter la SNCF et d'autres opérateurs à développer des offres low cost sur ses lignes classiques, de type TER dont les tarifs sont devenus dissuasifs pour bien des voyageurs et qui ne desservent plus les bourgs de province...ou si peu.
Réponse de le 04/09/2015 à 21:26 :
N'oubliez pas que pollution et accidents sont de juteux fonds de commerces !
Réponse de le 06/09/2015 à 13:38 :
Tout à fait d'accord. Cette histoire d'autocars vendue par Macron est une vaste supercherie.
- pollution : on va jusqu'à nous dire que des autocars pleins polluent moins que des trains vides : certes ! (on se fout de qui ?)
- excès d'offre : on voit que les lignes d'autocars annoncées placent Paris au centre du réseau, comme pour le train ! (merci pour les régions mal desservies par le rail. Et bonjour les autocars bloqués dans les bouchons)
- dangerosité : on n'a reparlera à la rubrique faits divers.
Nous avons un des meilleurs réseaux ferrés du monde. Faut-il le sacrifier sur l'autel de la concurrence et des profits, au détriment du bien-être de la population ? Rappelons-le une nouvelle fois : la concurrence dans le domaine des transports ferroviaires, çà ne marche pas. Les bienfaits, sociaux, environnementaux mais aussi économiques (qualité des infrastructures), du transport ferroviaire se mesurent au niveau collectif, pas au niveau des résultats comptables de la SNCF.
Réponse de le 07/09/2015 à 9:01 :
Les trains, au diesel, ne polluent pas???
Les trains n'ont jamais de retard???
a écrit le 04/09/2015 à 10:50 :
Ce qui me fait rire, c'est que la remise ne cause de la competition s'opère au moment de la liberation, mais pas avant. En gros, la SNCF n'aurait jamais restructurer son réseau, en gardant le monopole. La prochaine étape et la liberalisation du train, car le réseau routier ne supportera pour tout ce traffic.
a écrit le 04/09/2015 à 10:34 :
Au moins pour les BUS il y a une vraie concurrence qui n'existe pas sur le rail, donc pour moi ce sera NON BUS (SNCF) au lieu de OUI BUS ! Il y a déjà 3 ans que la concurrence européenne devrait exister sur le rail, mais attention la CGT et les cocos veillent à ce que ce ne soit au mieux qu'en 2019 !
a écrit le 04/09/2015 à 10:08 :
Mettez une taxe sur l'énergie pour réduire le cout du travail, et tout rentre dans l'ordre: la SNCF fait circuler les trains, la SNCM ses bateaux, AIR FRANCE ses avions. Et en plus, on protège le climat.
Réponse de le 04/09/2015 à 10:31 :
pas un mot de la part des écolos !!! ni du ministre de l environnement ..triste politique..déroute
a écrit le 04/09/2015 à 10:03 :
La SNCF déraille, comme d'habitude. Et les investissements des contribuables dans le réseau ferré ? Envolés ?
Pour un complément d'information http://billoodevelopment.com/un-tgv-depasse/
a écrit le 04/09/2015 à 9:23 :
Au frais du contribuable...IDBUS est déjà largement déficitaire !
a écrit le 04/09/2015 à 9:16 :
les routes ne sont pas assez encombréés !!!
a écrit le 04/09/2015 à 9:16 :
une aberration qui va polluer encore plus, user et encombrer les autoroutes. Ce serait plus intelligent de diminuer drastiquement les tarifs du train pour qu'ils aient plus de passagers. Et qui financera les nouveaux déficits ?
a écrit le 04/09/2015 à 9:13 :
Quel enfumage cette histoire de cars... "à partir de 10€" (prix d'appel bien sur), ensuite tout le monde sait qu'il n'y a pas la place pour créer d'un coup, ex-nihilo, une dizaine de compagnies de cars en France. Combien resteront dans 2 ou 3 ans? C'est comme les "numéros 118" ou les "chaines de TV" ou les "sites de paris en ligne" : On ouvre un marché, le Ministre pose pour la photo et ensuite on compte les morts au bout de 2 ou 3 ans. Enfin sur le plan écologique c'est pas terrible > Le mieux dans ce domaine (de l'empreinte carbone) c'est encore le train mais pour ça, il faudrait qu'il soit abordable et pas hors de prix comme c'est le cas actuellement ! Il faut bien comprendre que si le covoiturage et les cars ont le vent en poupe c'est aussi parce que les Français n'ont plus les moyens de prendre le train, alors que la SNCF est supposée être un bien public, à tous et pour tous ! Ce qui est loin d'être le cas, helàs !
Réponse de le 06/09/2015 à 10:12 :
Quelle solution pour que tout le monde puisse prendre le train le vendredi et dimanche soir pour pas cher ?
a écrit le 04/09/2015 à 7:39 :
Quand l'absence d'intelligence et de génie, crée un non sens économique, pratique et écologique !!!!

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :