Des salariés qui votent leur propre augmentation de salaire, ça existe !

 |   |  336  mots
Une start-up américaine a proposé à ses employés de voter, eux-mêmes, leur augmentation de salaire / Reuters.
Une start-up américaine a proposé à ses employés de voter, eux-mêmes, leur augmentation de salaire / Reuters. (Crédits : DR)
Un jeune patron d'une start-up américaine a proposé à ses employés, début septembre, de voter, eux-mêmes, leur augmentation de salaire. Une initiative originale, rendue notamment possible par le fait qu'ils connaissaient parfaitement la santé financière de leur entreprise et qu'ils étaient quasiment tous payés au même montant.

"Vous voulez combien? 2.500 euros? On peut aller jusqu'à 2.300..." Cette discussion, vous l'avez sûrement déjà eu avec votre employeur. La coutume veut que lors d'une négociation salariale, le salarié demande toujours plus que la somme espérée, car il sait qu'il obtiendra probablement moins. Cette tradition, Chris Ashworth, l'a reléguée au placard. Dirigeant de Figure 53, une start-up américaine spécialisée dans la fabrique de logiciels musicaux, ce jeune patron a proposé à ses salariés, début septembre, de voter, eux-mêmes, leur augmentation de salaire.

 "Comment se négocie un salaire? (...) Est-ce qu'il faut négocier avec chaque employé? Ils essaient d'obtenir un montant plus élevé, vous essayez d'obtenir un montant plus bas? Je n'aime pas ça, car cela donne l'impression que nous ne sommes pas dans la même équipe", relève Chris Ashworth sur son blog, qui a déjà fait l'objet d'un article sur le journal Ouest-France.

Les salariés et leur patron sur la même longueur d'onde

Il faut dire que Figure 53 n'est pas une entreprise comme les autres. Les salariés sont quasiment tous payés pareil. Ils ont également connaissance des résultats financiers de leur société, ce qui leur permet de savoir quelles augmentations de salaires elle peut leur offrir sans que cela nuise trop à ses résultats. "2013 est une bonne année pour nous en terme de bénéfices. Il y a quelques jours (fin août, ndlr), nous avons dépassé le montant total des bénéfices que nous avions réalisés en 2012. C'était le bon moment pour donner à tout le monde une  augmentation", explique Chris Ashworth.

Verdict? La moyenne des augmentations votées par les salariés était presque identique à celle votée par le chef d'entreprise. Ses employés ont donc obtenu gain de cause, mais Chris Ashworth n'a pas révélé le montant exacte de cette augmentation.

>> Lire aussi : Les clés pour bien négocier votre salaire.

 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 28/09/2013 à 22:24 :
Même dans certains secteurs qui fonctionnent, les augmentations ne sont pas au rendez-vous.
a écrit le 20/09/2013 à 12:29 :
Les augmentations salaires 2014 seront modestes et personnalisées. les entreprises en veulent ainsi. lire dans http://www.salaire-emploi.com/augmentations-salaire-2014/
a écrit le 12/09/2013 à 14:46 :
Oui, cela existe également en France. et pas besoin d'aller jusqu'au vote, je laisse décider mes collaboratrices: "10%...?" "Faites selon ce qui vous semble le plus juste". deux heures plus tard: "Euh, 5% c'est plus cohérent."
et voilà une négociation qui n'est même pas une.
est-ce que Papeg m'a trouvé des fautes?
a écrit le 09/09/2013 à 18:52 :
L'idéal.......!
a écrit le 09/09/2013 à 15:01 :
pour les toutes jeunes entreprises, c'est possible car les stratégies d'entreprises se mettent en place, mais est ce que c'est possible pour les autres, je ne pensent pas, et est-ce quenous sommes prêt en france à le faire, je ne pense pas. Mais sinon j'adhère.
Réponse de le 09/09/2013 à 16:05 :
J'espère que vous ne serez pas augmenté avec toutes ces fautes de Français. Un peu d'effort et d'attention sil vous plait.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :