Les Bourses et l'euro chutent après Chypre

 |   |  403  mots
La Bourse de Tokyo. Copyright Reuters
La Bourse de Tokyo. Copyright Reuters (Crédits : REUTERS)
Les bourses européennes ont ouvert en forte baisse lundi matin, au lendemain d'un week-end marqué par l'annonce d'une taxe sur les dépôts bancaires à Chypre en échange d'un plan de sauvetage.

Après l'Asie, l'Europe. Les marchés s'inquiètent pour la zone euro, où Chypre a obtenu ce week-end un plan de sauvetage en échange d'une taxe sur les dépôts bancaires. Ce plan a fait ressurgir le spectre de la crise d'endettement en zone euro, négligée ces derniers mois par des marchés optimistes pour l'activité mondiale malgré des indicateurs mitigés.

Lundi, les bourses européennes ont ouvert en forte baisse dans le sillage des banques. A 9h02, l'indice CAC 40 recule de 2,09% à 3.763,63 points. La Bourse de Londres abandonne 1,47%, celle de Francfort 1,7%, la place de Milan recule de 2,76% et Madrid de 2,75%. L'indice EuroStoxx 50 , qui regroupe les principales valeurs de la zone euro, cède 2,17%. La Bourse de Nicosie est fermée ce lundi, la journée étant fériée à Chypre.

A Tokyo, le Nikkei a terminé avec un recul de 2,71%. L'indice élargi Topix a perdu de son côté 2,22%. Les investisseurs tokyoïtes ont vendu à cause d'un net repli de l'euro et d'une forte remontée du yen, suite aux annonces sur un plan d'aide européen à Chypre intervenues pendant le week-end.

"Retour de la frilosité"

"Cette situation pourrait bien entraîner un retour de la frilosité des investisseurs dans le monde", a prévenu David Baran, dirigeant du gestionnaire d'actifs Symphony Partners, cité par l'agence Dow Jones Newswires.

L'euro a chuté lundi et ne cotait plus que 121,75 yens à 15h00 heure de Tokyo (7h heure française), contre 124,61 yens vendredi à 22h heure française. L'euro qui se traitait autour de 1,30 dollar vendredi soir, plongeait lundi à moins de 1,29 dollar, ayant même un moment touché 1,2888 dollar, son plus bas niveau depuis le 10 décembre. Cette forte poussée du yen a pesé sur les cours des groupes exportateurs nippons, dont la valeur des revenus à l'étranger, une fois convertis en yens, diminue lorsque la devise japonaise se renforce.

Matières premières en baisse, or en hausse

Les matières premières sont aussi en baisse. Le cuivre londonien perdait près de 2% pour tomber à moins de 7.600 dollars la tonne. Le pétrole brut léger américain recule de 1% à 92,46 dollars le baril.

En revanche, les actifs perçus comme des valeurs refuges étaient recherchés. L'or a touché un plus haut de trois semaines à 1.608,30 dollars l'once, tandis que le dollar gagnait 0,6% mesuré contre un panier de devises importantes.

>> Lire : Chypre : comment on en est arrivé là

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 18/03/2013 à 14:54 :
Il faut sortir de l'euro et de l'europe d'urgence. Nous pourrons continuer à commercer avec tous les Pays du monde en ayant préalablement :
- Dévaluer massivement notre monnaie
- Négocié avec les créanciers de la France nos dettes
- Remplacer nos dirigeants par des gens compétents et honnêtes
Continuer dans la voie actuelle est simplement suicidaire.
N'oubliez pas que chaque jour qui passe nous entraine vers l'abîme.
a écrit le 18/03/2013 à 13:39 :
Il serait interressant de vérifier du coté de la bourse si juste avant l'annonce si il n'y a pas eu une recrudescence de ventes d'actions et dans les banques si il n'y a pas eu quelques comptes précipitaments vidés, voyez ce que je veux dire...
a écrit le 18/03/2013 à 12:50 :
Bientôt, ponction sur les livrets A français et sur l'assurance-vie. La tonte des moutons français arrive !!!
a écrit le 18/03/2013 à 11:57 :
Les marchés n'aiment pas les incertitudes et force est d'admettre que là il y en a.
a écrit le 18/03/2013 à 11:00 :
La taxe cypriote sur les dépôts bancaires, équivalant restructuration de la dette, c'est donc:
Dépôts inférieurs à 100000 euros: 6,75 % du montant déposé sur le compte.
Dépôts supérieurs à 100000 euros: 9,9% du montant déposé sur le compte.
Comment cela a t'il été calculé? Un officiel représentant la zone euro à Chypre a expliqué le calcul: "Nous avions proposé une taxe avec un taux zéro en dessous des 100000Euros, et un taux plus élevé pour les comptes plus importants. Le président cypriote n'a pas donné son accord à une taxe qui dépasserait 10%. Du coup, si vous refaites le calcul, vous tombez sur 6,75% et 9,9%." La finance, c'est vraiment pas sorcier. Une question se pose quand même: le sort de nos économies et de nos comptes en banque est il vraiment entre les mains de tels amateurs?




Réponse de le 18/03/2013 à 13:07 :
@ Lutner. Mais bien sûr que nos économies sont entre les mains d'amateurs. Vous allez voir. Comment croyez-vous que la France va rembourser ses 1850 milliards de dette et les déficits de l'Unedic, des caisses sociales et de retraite, mais par notre épargne. Ce n'est que le résultat de plus de 30 années de gestion socialiste...! Considérons les allocations familiales, elles vont être réduites pour les hauts revenus, soit. Mais que va t'il se passer pour ceux qui ont 3 femmes et 15 enfants, qui bénéficient du RAS X 3 des allocations logement, et j'en passe... Ils continueront à percevoir le maximum ? Devinez ?
a écrit le 18/03/2013 à 9:58 :
Ce qui est en train de se passer à Chypre va se produire également en europe et en France.Souvenez-vous de la CSG et CRDS...! Vous pouvez compter sur les technocrates pour trouver la formule ad hoc, sachant qu'ils se lèvent chaque matin avec une nouvelle idée imbécile à laquelle aucun individu plein de bon sens n'aurait jamais pensé. Comment croyez-vous que nos gouvernants vont régler la dette et les multiples trous...! en vous volant votre épargne bien sûr...!
a écrit le 18/03/2013 à 9:53 :
Si il peuvent se permettre cela à Chypre alors pourquoi pas ailleurs...Je pense aux paradis fiscaux...
S'ils peuvent se permettre cela sur des épargnants alors pourquoi pas sur des gros !
a écrit le 18/03/2013 à 9:50 :
est ce le premier verrou qui saute ?
a écrit le 18/03/2013 à 9:49 :
On s'en fout des bourses qui chutent. Ce sont les européens qui sont en train de tomber dans la misère. Jusqu'à quand va t-on devoir supporter cette HORRIBLE MONSTRE EUROPEEN. A quand un retour de la démocratie ?
a écrit le 18/03/2013 à 9:26 :
La mesure Chypriote est le fruit avec la complicité des pays de l'U.E, de cette arnaque. Cette mesure va finaliser en toute beauté la perte de confiance aux banques, et à l'Europe actuelle. La complicité de l'U.E. est évidente, pour preuve, suite aux mesures chypriotes, l'Angleterre annonce dans le même temps à ses fonctionnaires et militaires, qu'une indemnisation sur leurs pertes sera fourni. La conclusion, perte de confiance aux banques, revoir et changer cette Europe de profiteurs, qui ne pense qu'a leurs avantages. Et, Bien entendu retirer ses billes, il a raison Gégé.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :