L'Italie lève 8,5 milliards d'euros à six mois, mais à des taux d'intérêts très élevés

 |   |  303  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : AFP)
L'Italie a emprunté comme prévu jeudi 8,5 milliards d'euros de titres de dette à six mois dont les taux d'intérêt ont progressé en raison du récent regain de tensions en zone euro, a annoncé la Banque d'Italie.

Comme prévu, l'Italie a pu emprunter 8,5 milliards d'euros de titres de dette à six mois. Mais le récent regain de tension en zone euro par rapport aux crises de la dette a fait monter en flèche les taux d'intérêts. Les taux de ces obligations se sont inscrits à 1,772%, contre 1,119% lors de la dernière opération similaire le 28 mars, a précisé la Banque d'Italie. Fin novembre 2011, lorsque les marchés craignaient que l'Italie ne soit emportée à son tour par la crise de la dette, les taux des titres italiens à six mois avaient atteint plus de 6%. La demande des investisseurs a été soutenue, s'élevant à 14,5 milliards d'euros.

Le PIB devrait se contracter de 1,2% en 2012

Après avoir profité depuis le début de l'année d'une forte détente, Rome fait face depuis la mi-avril à un rebond de ses taux d'intérêt en raison du regain d'inquiétude des marchés pour la zone euro. Alors que l'économie italienne est plombée par les plans d'austérité à la chaîne destinés à rassurer les marchés, le gouvernement de Mario Monti a revu en baisse la semaine dernière ses prévisions et prévoit désormais une contraction du PIB de 1,2% cette année contre -0,4% auparavant.

Une récession plus marquée que prévu qui va retarder le retour à l'équilibre budgétaire du pays. Le gouvernement s'attend désormais à un déficit de 0,5% en 2013 (au lieu de 0,1% prévu) mais s'est empressé de préciser que cela restait en conformité avec le Pacte budgétaire européen. L'Italie, qui ploie sous une dette colossale représentant 120,1% de son PIB fin 2011 et qui doit émettre cette année pour près de 450 milliards d'obligations, reviendra sur le marché vendredi avec une émission à moyen-long terme.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 26/04/2012 à 17:40 :
Les Banques ont emprunté à 1% à la BCE et empoché la différence. Il va falloir que les choses changent. La France pouvait emprunter à la Banque de France avant la loi du 3 janvier 1973. A partir de cette date, elle a été contrainte d'emprunter aux marchés. Ce même principe suicidaire est repris au niveau Européen ; il faut impérativement sortir de ce mécanisme qui ne peut que nous endetter toujours plus.
a écrit le 26/04/2012 à 16:49 :
Oui mais nous, nous avons super flamby qui dire aux marchés ce qu'il pense et qu'il ne laissera pas ca nous arriver !! Je pense meme qu'il va tellement leur mettre la pression que ce sont les marchés qui nous payerons poir emprunter !! Et hop probleme de la dette résolu !! Hollande il est plus fort que chuck norris !!
Réponse de le 26/04/2012 à 17:07 :
Excellent !
Réponse de le 15/05/2012 à 9:33 :
"Il a écrit"...une connerie.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :