Mais qui est donc la Banque Fédérale Mutualiste ?

 |   |  778  mots
La Banque Fédérale Mutualiste est partenaire de Société Générale depuis 26 ans Copyright Reuters
La Banque Fédérale Mutualiste est partenaire de Société Générale depuis 26 ans Copyright Reuters
La Banque Fédérale Mutualiste est encore peu connue du grand public, mais œuvre en sous-main de la Société Générale depuis 26 ans pour délivrer des produits dédiés aux fonctionnaires. Elle met aujourd'hui un coup d'accélérateur sur son développement.

BFM n'est pas que le sigle de la chaîne d'information en continu. C'est aussi celui de la Banque Fédérale Mutualiste, la banque des agents du secteur public. Depuis 26 ans, elle fournit discrètement des produits bancaires à cette clientèle, via le réseau d'agences de la Société Générale.
Ses clients et prospects sont les fonctionnaires et les adhérents de 27 mutuelles d'assurance de la fonction publique. Ces mutuelles, qui assurent entre autres les agents des impôts, de la police, du Trésor, de la défense, de la justice, de l'audiovisuel, etc...(voir la liste complète ici), sont également les actionnaires (ou sociétaires) de la Banque Fédérale Mutualiste. Sachant que, parmi elles, MFP Services détient 53.3% du capital de la banque, la Mutuelle Générale Environnement et Territoires 10.36%, la Mutuelle Nationale des Hospitaliers 6.23%, et les autres mutuelles moins de 4%.

Partenariat gagnant-gagnant

La Banque Fédérale Mutualiste propose à ce public un livret d'épargne, une offre de crédit à la consommation et une assurance emprunteur (souscrite auprès de CNP Assurances) à des conditions tarifaires avantageuses. Ce qui constitue un apport d'affaires non négligeable pour Société Générale, étant donné que les fonctionnaires détiennent en moyenne 2.5 produits de plus qu'un client lambda. Et que l'argent conservé sur le compte courant de ces clients est aussi logé à la Société Générale.
Les relevés de compte et les moyens de paiement (cartes bancaires, chéquiers) comportent par ailleurs les logos des deux établissements.
Même s'il est désormais bien établi, le partenariat avec Société Générale fait néanmoins toujours l'objet de questions lors des assemblées générales des mutuelles. Il est en effet peu commun qu'un acteur "mutualiste" choisisse comme partenaire distributeur un "capitaliste". Mais la BFM assure que les relations avec la banque au logo rouge et noir sont avant tout basées sur l'humain, grâce au contact avec les conseillers en agence.

8 millions de personnes éligibles aux offres

A ce jour, la Banque Fédérale Mutualiste rassemble plus de 900 000 clients, alors que 8 à 12 millions de personnes environ peuvent être éligibles à ses services. La marge de progression est donc importante. C'est justement pourquoi la BFM souhaite accélérer son développement. Mais aussi pour gagner en rentabilité. Car son résultat net a diminué de 43.5% entre 2010 et 2011, pour atteindre 16.5 millions d'euros, et sa production nette de crédits baissé de 8% sous l'effet d'une hausse des remboursements anticipés de prêts.
La banque a par ailleurs été pénalisée par sa filiale Banque Française, plombée par l'affaire Urbania, ce syndic qui avait fait les gros titres en 2010. En avril 2011, la BFM a ainsi dû rembourser les 17 millions d'euros avancés par les actionnaires pour renflouer la filiale en 2010. Cette filiale est en cours de fermeture, mais nécessitera cependant une nouvelle augmentation de capital de 4 millions d'euros, étant donné les prévisions de pertes (3 millions d'euros) pour 2012 et "l'incertitude pesant encore sur la valeur résiduelle des obligations convertibles du groupe Urbania (2.4 millions d'euros)", lit-on dans le rapport annuel.

Augmenter la notoriété et les partenaires

La BFM tourne aujourd'hui la page et fait peau neuve. Avec une nouvelle équipe dirigeante aux manettes, elle lance aujourd'hui de nombreuses opérations pour augmenter sa notoriété, condition indispensable de son développement futur.
Et compte aussi diversifier ses partenariats. La banque commercialise par exemple ses produits via le CSF (Crédit Social des Fonctionnaires). Et malgré la fermeture de la Banque Française, les partenariats que cette filiale entretenait avec certaines mutuelles vont être repris et poursuivis. C'est le cas de celui avec la Matmut, à qui la BFM fournit le livret d'épargne. Mais aussi de Mutlog, la mutuelle du logement, avec qui la BFM est encore en cours de discussion.
Et un produit d'épargne retraite est également dans les tuyaux avec l'UMR (Union Mutualiste Retraite).
Enfin, la banque souhaite également promouvoir ses offres sur les sites de ses partenaires, sans pour autant casser son modèle de distribution en agences avec Société Générale. L'idée n'étant pas de faire de la distribution 100% en ligne.
L'objectif : conserver le même niveau de production de prêts à la consommation, augmenter le nombre d'ouvertures de comptes à vue, pour, au final, approcher les 20 millions d'euros de résultats en 2012.


Chiffres clés au 31 décembre 2011 (évolution par rapport à 2010)

Résultat net : 16.5 millions d'euros (-43.5%)
Produit net bancaire : 86.3 millions d'euros (-9%)
Comptes à vue : 706 000
Encours des comptes sur livret : 2.6 milliards d'euros
Encours des prêts à la consommation : 1.7 milliards d'euros
Coefficient d'exploitation : 46.2%
 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 21/03/2016 à 18:12 :
BFM = fuyez ...
Après un rachat de mes deux crédits immobiliers par la concirence, une de mes deux assurances viens seulement de m être remboursé (6 mois) et l autre est toujours prélevé depuis 6 mois!!! Je continue, après un crédit à la consommation auprès de mon entreprise pour finir mes travaux dans ma maison, (mon travail passe par la bfm malheureusement). Je monte mon dossier en decembre 2015 et reçois l offre de prêt en février 2016( oui ils manquait toujours des papiers que j avais pourtant fournis, hallucinant) à ma nouvelle adresse( logement que j occupé depuis décembre 2014). En mars 2016 je reçois le déblocage des fonds avec MON ANCIENNE ADRESSE....c est terrible comme erreur professionnel !!!! Une solution pour resoudre le probleme, appeler la hotline( ouf on est sauvé) j attend toujours les différentes régularisation. Pour résumer beaucoup de problèmes avec la bfm, ils ne sont pas professionnel du tout...la concurrence et mieux!!
a écrit le 13/12/2014 à 10:43 :
Je suis client BFM depuis le début. je viens de recevoir les tarifs de la SG pour 2015 et j'ai lu qu'à partir de 2016, le tenue des comptes sera facturée 2€:mois. Avec un potentiel de 8 à 12 millions clients, est-il normal de facturer à des clients non SG ce type de prestations? Je pense que le partenariat établi doit être gagnant/gagnant mais pour l'usager?? merci de bien vouloir prendre en compte cette remarque de fond. Dans l'attente de lire la réponse, bonnes fêtes.
a écrit le 15/02/2014 à 20:04 :
Voila comment des socialiste dans les années 83 nationalise une petite banque rentable ayant pour client Interflora PMU LOTO Ticket restaurant etc qui la privatise ensuite Mutuel des PTT et d'autre même genre histoire de faire du social et encore des avantages caché pour nos chers fonctionnaires. Et revoilà encore une Banque Mutuel caché derrière la SG. A QUAND LA FIN D UN MONOPOLE BANCAIRE POUR UN LIBERALISME ECONOMIQUE
a écrit le 04/12/2013 à 22:14 :
je suis cliente à la société générale depuis des années et fonctionnaire- je souhaiterais racheter mon prêt lissé de ma maison que j'ai au crédit immobilier de CHARENTE. je voudrai savoir si la BFM rachète les prêts immobiliers avec étude en 20 ans
En vous remerciant de votre réponse je vous d'agréer, Madame, Monsieur me sincères salutations
a écrit le 02/09/2012 à 18:29 :
J'avais e décembre 2011 consacré un article sur ce sujet
"Epargne solidaire rime-t-elle avec Société Générale ? La banque BFM semble ne pas se poser la question"

sur http://alternatives-economiques.fr/blogs/abherve/2011/12/10/epargne-solidaire-rime-t-elle-avec-societe-generale-la-banque-bfm-semble-ne-pas-se-poser-la-question/

J'y ajoute en commentaire un lien avec cet article qui actualise le sujet

a écrit le 27/08/2012 à 11:41 :
La BFM, au delà de son côté bancaire, est avant tout la création des Mutuelles de la Fonction Publique d?État (et non pas de mutuelle d'assurance comme cela est écrit). Cela résulte de la volonté de ces mutuelles de proposer à leurs adhérents (et non leurs clients....peut être une méconnaissance de la protection sociale ?) des services différents de ce qu'il y avait sur le marché au début des années 80.
Un organisme qui ne fonctionnerait pas exactement comme une banque, en basant la solidarité et l'écoute devant la volonté de faire du chiffre...et donc de traiter ses clients humainement et non pas comme des ratios d'endettement....
Pourquoi la Société Générale ? L'histoire serait longue, car créer un établissement bancaire sans infrastructures relève aussi de l'aventure.
Une chose est sure, la BFM "n??uvre pas en sous main de la Générale" comme cela est écrit.
La SG héberge la BFM, les clients BFM ont affaire à des personnels formés et des conseillés dédiés, ils profitent des produits BFM ET SG du fait de cet hébergement, mais le lien s'arrête là....ha si ! j'oubliais, les clients BFM représentent maintenant 10% du portefeuille SG, alors forcément cela risque de durer...

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :