Livret A : près de dix milliards d'euros de décollecte en onze mois

 |   |  391  mots
Le taux du Livret A est à 0,75%. Sa prochaine révision interviendra début février.
Le taux du Livret A est à 0,75%. Sa prochaine révision interviendra début février. (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2013. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
La décollecte du livret A a atteint un record historique cette année à 9,59 milliards d'euros sur les onze premiers mois de l'année. Fin novembre, 353,5 milliards d'euros étaient déposés sur un Livret A ou un LDD. En 2014, la décollecte s'était déjà établie à 6,13 milliards d'euros.

Une décollecte qui n'en finit pas. Le Livret A a connu un huitième mois consécutif dans le rouge en novembre. En effet, les retraits d'argent ont dépassé les dépôts à hauteur de 1,09 milliard d'euros, selon des données publiées mardi 22 décembre par la Caisse des dépôts. Au total, à l'issue des onze premiers mois de l'année, la décollecte nette s'élève à 9,59 milliards d'euros. A titre de comparaison, elle avait atteint 6,13 milliards d'euros sur l'ensemble de 2014. Au total, 353,5 milliards d'euros étaient déposés fin novembre sur un Livret A ou un LDD.

5,76 milliards d'euros de décollecte entre septembre et novembre

A noter que la tendance est généralement défavorable au Livret A lors des derniers mois de l'année, les épargnants ayant tendance à y avoir recours pour faire face au paiement des impôts ou aux achats de cadeaux pour les fêtes. Toutefois, en septembre, octobre et novembre 2015, la décollecte a atteint 5,76 milliards d'euros et se révèle toutefois moins importante que lors des trois mêmes mois en 2014 (-6,55 milliards d'euros).

Le Livret A souffre aussi actuellement d'un déficit d'image puisque son taux est à son plus bas niveau historique (0,75%) en raison de la faiblesse de l'inflation. Pour rappel, cette baisse avait été annoncée par Bercy le 20 juillet dernier. Il reste toutefois supérieur à ce qu'il devrait être en théorie, soit 0,50%, puisque la Banque de France avait choisi cet été de déroger à sa formule de calcul.

En septembre, octobre et novembre 2015, la décollecte (-5,76 milliards d'euros) se révèle toutefois moins importante que lors des trois mêmes mois de 2014 (-6,55 milliards d'euros). Sa prochaine révision interviendra début février.

Le Livret de développement durable également en souffrance

De son côté, le livret de développement durable (LDD) a suivi la même tendance en novembre et les retraits ont aussi été supérieurs aux dépôts, à hauteur de 210 millions d'euros.

Depuis le 1er janvier, il affiche une décollecte nette de 2,09 milliards d'euros. Ainsi, en prenant en compte le Livret A et le LDD, la décollecte nette s'élève à 11,67 milliards d'euros depuis le début de l'année, un niveau proche du record constaté en 1996 (-12,8 milliards d'euros).

(Avec AFP)

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 23/12/2015 à 17:50 :
Ah Bon, Voila qui est inattendu ! (ironique)
1-Le taux du livret a ne permet pas de compenser l'inflation.
2-Les impôts et charges augmentent.
3-Les salaires sont inchangés.
4-Les fetes poussent a la dépenses.
5-Les taux restent bas, cela pousse a la consommation mais pas a l'épargne
6-La directive européenne permet aux banque de se servir sur les comptes au 1er janvier 2016, donc mieux vaut consommer que de se faire prendre ses 4 sous.
Donc décollecte
a écrit le 23/12/2015 à 9:32 :
S IL CHERCHENT LA CAUSSE C EST QU IL ONT RIEN COMPRIS ? LES FRANCAIS S APAUVRISENT? ET CELA VAS DURE? ONT N EST PAS LOIN DES 6 MILLIONS DECONOMIQUEMENT PAUVRES EN FRANCE MALGRES QUE PARMIE EUX CERTAIN TRAVAIL? LE SMICS ET LE RSA ET LE PAIEMENT DU CHOMAGE ET LES AIDE SOCIAL ENPECHENT JUSTE L EXTREME PAUVRETE? POUR NOEL CERTAIN MANGERON DU FOIE GRAS PENDANT QUE D AUTRE AURONT UN BOL D EAU CHAUDE???
a écrit le 23/12/2015 à 3:04 :
le taux d interet desormais tres bas du livret A s explique techniquement mais les pouvoirs publics font une grosse erreur en n intervenant pas pour qu il se situe malgre tout a une hauteur de 1.5 ou 2%. de par mes anciennes activites professionnelles je sais
l importance accordee par un grand nombre d epargnants au montant des interets percus au debut de chaque mois de janvier.
a écrit le 22/12/2015 à 22:15 :
C etait voulu et c'est réussi.
Mieux vaut que les "riches" (=souvent retraités) paient des impôts plutôt qu'on leur file des sous via le livret A pour financer le deficit (dont ils sont responsables par ailleurs).
Nous avons besoin de consommation pour redémarrer, de l epargne on sait plus quoi en faire, voir taux BCE...
Enfin, si le précédent record en la matière est 1996, il faut se souvenir des années de croissance dingue (merci jospin) qui ont suivi, croisons les doigts!
a écrit le 22/12/2015 à 21:39 :
Il aurait été intéressent de savoir la cause de cette decollecte .Baisse du pouvoir d'achat donc du pouvoir d'épargne des menages ,transferts vers d'autres placements plus remunerateurs (assurance vie ?),volonté de consommer plus que d'habitude (bien qu'avec la crise plus le chomage ,ce soit toujours l'inverse qui se passe )...........
a écrit le 22/12/2015 à 19:12 :
Avec la BRRD à partir du 1er janvier 2016, les comptes devraient se vider plus rapidement. La fourchette de 100 000 € par compte c'est du flan : l'enveloppe prévue en cas de mise en place de cette directive /ne de spoliés ne compensra pas grand chose !
a écrit le 22/12/2015 à 17:06 :
peu ou pas d'augmentation salariale , hausse de fiscalité et taux d'intêrets bas ;ceci explique celà ,voilà ce qui ne relancera pas la croissance !

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :