Coronavirus : réunion à Matignon ce dimanche après-midi

 |   |  316  mots
(Crédits : Benoit Tessier)
Le Premier ministre, Édouard Philippe, recevra dimanche après-midi les ministres concernés "pour faire un point de situation sur le coronavirus", a indiqué Matignon dans un communiqué.

La France redoute ce dimanche une possible propagation de l'infection au coronavirus après l'identification de trois cas sur des voyageurs récemment rentrés de Chine, épicentre de cette nouvelle épidémie.

Les ministres de la Santé, Agnès Buzyn, de l'Intérieur, Christophe Castaner, la porte-parole du gouvernement, Sibeth Ndiaye et le secrétaire d'État aux Transports, Jean-Baptiste Djebbari, sont attendus à 17 heures à Matignon.

Dimanche matin, Agnès Buzyn a indiqué que le gouvernement devait annoncer à l'issue de cette réunion des mesures concernant les ressortissants français présents à Wuhan où se propage l'épidémie de pneumonie virale. "Nous travaillons aujourd'hui à une possibilité de rapatriement", a-t-elle poursuivi au Grand Jury RTL-Le Figaro-LCI, en annonçant "des décisions prises dans la journée".

"Plus nous découvrons de cas et plus les Chinois communiquent sur le nombre de cas, plus nous réalisons qu'en fait la mortalité est beaucoup moins importante que ce que l'on craignait en début de semaine", tentait de rassurer Agnès Buzyn. "Par contre, la contagiosité a l'air d'augmenter."

Trois cas confirmés en France

Les autorités sanitaires françaises avaient annoncé vendredi trois cas confirmés, sur un patient hospitalisé à Bordeaux et deux autres à Paris, soulignant qu'il s'agissait des "premiers cas européens". Un défilé prévu ce dimanche à Paris pour célébrer le Nouvel An chinois a été annulé.

Le groupe automobile français PSA a annoncé samedi qu'il allait rapatrier ses expatriés et leurs familles vivant dans la région de Wuhan, la ville chinoise où est apparu un coronavirus à l'origine de l'épidémie.

En Chine, le bilan du coronavirus s'est alourdi dimanche à 56 morts et plus de 2.000 cas ont été répertoriés dans le monde, notamment aux Etats-Unis, au Canada, en Australie, mais aussi dans plusieurs pays asiatiques (Vietnam, Corée du Sud, Japon, Taïwan, Thaïlande...)

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 27/01/2020 à 17:22 :
si madame "quasi-nulle" dès le départ avait mis en quarantaine (quatorze jours) tous les rentrants de Chine nous n'aurions pas eu une extension des malades. Elle n'est pas la seule à minimiser ce virus, voyons les Etats-Unis une cinquantaine de cas. cette situation me fait apprécier Mademoiselle GRETA, c'est sûre elle est alarmiste, mais elle fait bien de fustiger tous ces politiques, car apparemment ils n'ont qu'une culture livresque et ce dans tous les domaines.
a écrit le 27/01/2020 à 15:56 :
"Les ministres de la Santé, Agnès Buzyn, de l'Intérieur, Christophe Castaner, la porte-parole du gouvernement, Sibeth Ndiaye et le secrétaire d'État aux Transports, Jean-Baptiste Djebbari, sont attendus à 17 heures à Matignon".

La ,je crois que c'est clair ,on est sauvé .
a écrit le 27/01/2020 à 9:18 :
La busine qui affirme que le virus est moins dangereux qu'elle ne le pensait !
Plus de 80 morts et ce n'est pas dangereux. Dormez bien votre gvt veille.
Réponse de le 27/01/2020 à 11:16 :
80 décès, c'est évidemment trop, mais ce n'est rien par rapport au nombre de décès imputés tous les ans à la grippe, et évidemment rien en comparaison de la grippe espagnole de 1918: 50 à 100 millions de morts.. et Oui, les gouvernements, notamment le gouvernement chinois, ont pris de très fortes mesures. Merci à eux! Ceci dit, on est parti pour plusieurs milliers de morts, d'autant plus que l'on est très tôt (deux mois d'avance) par rapport à 2003.
a écrit le 27/01/2020 à 9:00 :
Sarkozy faisait ça aussi, aussitôt qu'un sujet faisait le buzz médiatique il fallait qu'il s'en empare et qu'il s'en serve pour "sauver le monde" devant les yeux admiratifs et crédules de son fan club bien entendu mais les nôtres également car victimes permanentes de la propagande médiatique.

Enfin cela nous a quand même offert de bons moments comme quand par exemple il s'est exclamé: "Ça y est les paradis fiscaux c'est terminé !" Au moins on a bien rigolé.

Mais ça nous coûte vraiment un pognon de dingue tout ces politiciens hein...
a écrit le 26/01/2020 à 18:50 :
60 morts en Chine, avec un taux de mortalité de 3% ?
La grippe tue entre 5000 et 15000 personnes par hiver en France, et plus de 600 000 dans le monde. Dans l'indifférence quasi générale.
Pareil pour le pétrole. Il est question d'au plus 700 000 barils/jour de consommé en moins si la Chine entière devait se retrouver bloquée. Là, ce sont "que" 52 millions de personnes. A comparer aux 99.2 millions de barils consommés chaque jour dans le monde. Xi est surtout en train de s'acheter à bon prix une image de bon sauveur.
Arrêtez donc de faire paniquer les gens pour vendre vos journaux et vos pubes. Faites votre job de journalistes.
Réponse de le 27/01/2020 à 10:27 :
Il y a jusqu'à 8 millions de cas de grippe par an en France.
Avec un taux de mortalité de 3%, ça voudrait dire 240 000 morts. Une paille !
Réponse de le 27/01/2020 à 17:50 :
la grippe parlons en ! pas assez noble pour que les urgentistes s'en servent. La canicule c'est plus porteur ! La grippe il ne font rien, ils espèrent apparemment que les vieux plus faibles disparaissent. Les 50 millions de chinois (pas vérifié) portent tous des masques, nous en est plus forts on avalent les particules fines, tous les virus de grippe et le corps médical ne nous dit rien. Vous pouvez cracher vos poumons dans les salles d'attente pas un seul ne vous tendra un masque....... Là, les journalistes ne sont pas responsables leur métier c'est d'informer

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :