Défense : le Gripen de Saab se crashe en Roumanie

La Roumanie a finalement choisi d'acheter des F-16 A/B d'occasion prélevés sur la flotte portugaise. Saab proposait également des appareils d'occasion.

2 mn

Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : AFP)

Et un prospect de moins pour le constructeur aéronautique suédois Saab, qui voit s'envoler une commande cruciale inscrite dans ses prévisions commerciales (48 appareils)... La Roumanie a décidé d'acheter des avions de combat américain F-16 d'occasion prélevés sur la flotte portugaise, le nombre d'appareils n'a pas été précisé par le ministre de la Défense, Corneliu Dobritoiu. Ce dernier a déclaré que cet appareil respectait toutes les normes techniques et devrait être utilisé par l'état roumain pendant 20 ans, selon le site internet de la télévision roumaine, rtv.net. Pour cette campagne commerciale, Saab offrait des Gripen C/D d'occasion mais devait faire face à une très forte concurrence, notamment américaine.

Des F-16 d'occasion, la meilleure solution

Cette acquisition est le fruit d'un accord gouvernemental. "Le processus d'acquisition d'équipement militaire a duré pendant plus de cinq ans, a expliqué le ministre de la Défense roumain. Des analyses comparatives ont été faites entre tous les produits sur le marché et entre des prix d'obtention pendant cette période. Nous avons pris la décision au moment juste et il nous permet de faire la transition des MiG-21 au cinquième avion de génération le plus efficacement possible", a estimé Corneliu Dobritoiu. Il a tenté de justifier son choix : "un avion d'occasion n'est pas la même chose qu'une voiture d'occasion. Il est d'abord démonté et vérifié jusqu'à la pièce la plus petite. Il peut alors être utilisé sans risque. Ces avions ont été très bien maintenus. Nous avons satisfait toutes les exigences de l'Union européenne dans le cadre d'une acquisition, qui est faite par un pays membre de l'Union européenne".

Saab perd un prospect important

Les Roumains, qui avaient lancé en 2007 une demande d'information (RFI) pour un projet d'acquisition de 48 appareils, avaient trois solutions en vue de remplacer leurs vieux MiG-21 qui pourraient être retirés du service d'ici à fin 2013. Lockheed Martin proposait 24 F-16 C/D dans le cadre d'une initiative internationale «pooling and sharing» (union et partage) concernant trois pays (Roumanie, Hongrie et Croatie). De son côté, General Dynamics proposait des F-16 A/B portugais d'occasion. Une solution qui avait déjà la préférence de Bucarest. Ce qu'a confirmé mardi le ministre de la Défense. Enfin, le consortium Eurofighter concourait avec des Eurofighter (tranche 1) d'occasion de l'armée de l'air italienne.

La décision de Bucarest est un coup dur pour le Gripen de Saab. Le patron du commerce international du constructeur suédois, Eddy de la Motte, qui était le responsable de la campagne du Gripen en Inde (MMRCA), avait annoncé sur le blog "Saab Gripen International, ce dernier a annoncé l'objectif de vendre "au moins 300 Gripen au cours des dix prochaines années". "Si cet objectif est atteint, Saab aura 10% du marché atteignable (marché ouvert)" , avait-il précisé. Et parmi ces 300 appareils, figuraient le prospect de 48 avions de combat des forces aériennes roumaines...

2 mn