Airbus A321 XLR : Qatar Airways n'en veut pas et préfère le "797" de Boeing

 |   |  486  mots
Akbar Al Baker, le PDG de Qatar Airways
Akbar Al Baker, le PDG de Qatar Airways (Crédits : Reuters)
Le PDG de Qatar Airways, Akbar Al Baker, a déclaré qu'il n'était pas du tout intéressé par le nouvel avion d'Airbus, l'A321 XLR, au motif qu'il ne voyait pas ses clients voyager à bord d'un avion mono-couloir sur des distances aussi longues. Il s'est au contraire déclaré très intéressé par le projet de "New Midsize Aircraft" de Boeing (que d'aucuns appellent le 797), lequel a pris du plomb dans l'aile avec le lancement de l'A321 XLR ce lundi.

Akbar Al Baker a une nouvelle fois lancé une pique à l'égard d'Airbus. Dans le passé le bouillant PDG de Qatar Airways avait notamment déclaré que "Boeing fabriquait les meilleurs avions" ou décalé la prise de livraisons de certains A380 pour un problème mineur de moquette. Ce lundi au Salon aéronautique du Bourget, il a un peu gâché la fête d'Airbus. Alors que l'avionneur européen a frappé un grand coup en lançant ce lundi l'A321 XLR, une version disposant d'un rayon d'action encore plus important que celui de l'A321 LR (long range), la version long-courrier du moyen-courrier A321Neo, Akbar Al Baker a clairement dit qu'il n'en voulait pas.

"Qatar Airways n'est pas intéressé", a-t-il lancé sans la moindre hésitation à quelques journalistes, en arguant qu'il voyait mal la clientèle luxueuse de la compagnie qu'il dirige depuis plus de 20 ans voyager sur un appareil monocouloir sur d'aussi longue distance. "Nos passagers ne voudront pas", a-t-il dit.

Au contraire, Qatar Airways a confirmé son intérêt pour le "NMA" (New Midsize Aircraft) de Boeing, dont l'avenir est bien plombé aujourd'hui avec le lancement de l'A321 XLR. "Une fois que Boeing le lancera, Qatar Airways sera très intéressé", a indiqué Akbar Al Baker.

L'A321 XLR peut assurer des vols de 10 heures

Prévu fin 2023, l'A321 XLR aura la capacité de transporter jusqu'à 200 passagers sur des vols de plus de 10 heures. Une telle durée de vol n'a rien d'extraordinaire pour des gros-porteurs, dont certains comme l'A350 ULR sont capables d'effectuer des vols de près de vingt heures. En revanche, elle l'est davantage pour un avion conçu pour des vols moyen-courriers comme l'A321. Surtout en conservant sa capacité en sièges (plus de 200 places).

Qatar Airways a pourtant commandé des A321 LR

Les remarques du PDG de la compagnie du Golfe à l'égard de l'A321 XLR peuvent surprendre si l'on songe que Qatar Airways a commandé dix A321 LR (pour pouvoir passer d'un gros-porteur à un avion de moindre capacité sur les "lignes marquées par une forte saisonnalité", dit-on), dont le rayon d'action n'est certes pas aussi important que celui de l'A321XLR, mais qui reste néanmoins élevé puisqu'il peut aller jusqu'à 7.400 kilomètres contre 8.700 km pour l'A321 XLR.

Ces 1.300 kilomètres représentent peu ou prou la distance entre Paris et le sud de l'Espagne. Est-ce la limite pour basculer d'un vol acceptable sur le plan du confort à un vol qui ne l'est pas? Forcément, l'interprétation est subjective et fera débat. Chez Airbus on explique que le confort sera au rendez-vous et l'on rappelle que l'A321  XLR sera équipé de la cabine "Airspace", avec de la connectivité, des sièges affaires convertibles en lit horizontal comme dans un avion bicouloir. Le diamètre de la cabine est en effet plus large de 7 pouces à celui du B737 ou du B757.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 22/06/2019 à 18:46 :
Il à la tête de Benureau...mais pas le talent ! Il n'aime pas les Airbus, achète 63 B737 Max ...qui sont cloués au sol. Il n'est jamais bon de dénigrer un un concurrent. Le retour de bâton n'est jamais loin Chez Airbus il doivent rigoler, pas de Boeing, (ou alors en cachette) mais des certitudes de ces pseudo "Benureau".
a écrit le 19/06/2019 à 10:14 :
Al Baker est le D Trump des compagnies aériennes. Tout en tchatch pour exciter les egos des uns et des autres et se raviser après pour mieux marchander.
a écrit le 19/06/2019 à 6:02 :
S'il n'est pas intéréssé, pourquoi en avoir commandé une douzaine ?!
a écrit le 18/06/2019 à 21:50 :
Et bien qu'on leur retire la coupe du monde ses escrocs corrompus
a écrit le 18/06/2019 à 11:15 :
Si les pauvres veulent voyager 10 heures dans un mono couloir, c’est leur problème... très peu pour moi.
Airbus se plante sur tout : A380 et puis maintenant un mono couloir pour vols low-cost... totalement contre l’air du temps.
Réponse de le 18/06/2019 à 14:25 :
Et pendant ce temps la Boeing a tout juste ;-)
Réponse de le 19/06/2019 à 10:18 :
Les vols intercontinentaux en 757 ne posaient pas de problèmes avec 7 pouces de moins en largeur cabine !
a écrit le 18/06/2019 à 8:21 :
Ben en ce moment ils ont besoin des états unis surtout hein ! Tandis que l'UE est telle faible...
a écrit le 18/06/2019 à 7:05 :
la décision de qatar airways est politique ils ont besoin du soutien des états unis pour survivre dans le middle-east avec les embargos et les mauvaises relations des pays frontaliers.
a écrit le 17/06/2019 à 21:35 :
Cet avion (A321 XLR) a surtout un intérêt pour des dessertes de point-à-point, et représentera une concurrence féroce pour les compagnies acharnées du Hub !!! c'est le cas de Qatar, dont le seul avantage est de concentrer ses départs et arrivées sur la péninsule arabique... mais dès lors que des vols directs se feront de poin-à-point, quel intérêt de s'arrêter au qatar ???
Ainsi, Paris-Pekin pourrait se faire en direct avec un monocouloir nettement moins couteux que les gros bicouloirs !!
Mais surtout, la taille de l'avion permettrait des Nice-pekin, Lyon-Pekin, mais aussi Lyon-NewYork, Bordeaux-Martinique, etc ...
Par contre, j'espère que AirFrance saura saisir l'opportunité de développer des vols directs depuis la province plutôt que de rester figée sur le Hub parisien incontournable ...!
Réponse de le 18/06/2019 à 15:48 :
Tres bonne analyse. Ce type d'avion pourrait en effet devenir l'arme contre les compagnies de Golfe. Je n'y avais pas pensé. Merci
a écrit le 17/06/2019 à 19:41 :
Il n'a pas tort pour la clientèle qui veut du confort,mais pour le low cost, c'est très bien.Par ailleurs,le A321XLR pourra avoir des sièges affaires,transformables en lit,comme les longs courriers.Il y aura plusieurs configurations possibles.
a écrit le 17/06/2019 à 18:25 :
Juste de la com pour se faire bien voir par Trump...
Réponse de le 17/06/2019 à 22:31 :
Mon Dieu n'importe quoi. Comme l'article d'ailleurs.

Comment le NMA aurait pris du plomb ??

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :