Défense : le chef des armées réclame plus de moyens, plus rapidement

Le budget de la défense, qui a été augmenté de 600 millions d'euros en 2016 pour être porté à 32 milliards d'euros, augmentera encore de 700 millions d'euros en 2017.
Pierre de Villiers au côté de François Hollande, le 11 novembre dernier.
Pierre de Villiers au côté de François Hollande, le 11 novembre dernier. (Crédits : Reuters)

Le chef d'état-major des armées estime dans une tribune publiée mercredi par les Echos que l'objectif d'un budget de la défense représentant 2% de la richesse nationale doit être atteint en 2020, avec quatre ans d'avance, compte tenu de contraintes accrues des forces de défense.

La France, qui s'est engagée avec les autres membres de l'Union européenne à porter son budget militaire à 2% de son produit intérieur brut (PIB) en 2024 contre 1,78% actuellement, a révisé à deux reprises à la hausse la loi de programmation militaire depuis les attentats de janvier 2015.

Augmentation en 2016 et 2017

"L'accélération du tempo des engagements et la multiplication des crises mettent (le modèle actuel de l'armée, NDLR) sous extrême tension et l'usent", estime le général Pierre de Villiers à cinq mois du scrutin présidentiel. "Or, rien ne laisse penser que la tendance puisse s'inverser prochainement". Face à ce constat, il s'agit donc de "rester capable d'assurer, dans la durée, la protection de la France et des Français face au spectre complet des menaces."

Le budget de la défense, qui a été augmenté de 600 millions d'euros en 2016 pour être porté à 32 milliards d'euros, augmentera encore de 700 millions d'euros en 2017. Parallèlement, le chef de l'Etat François Hollande a annoncé qu'il n'y aurait plus de diminution d'effectifs dans la défense jusqu'en 2019.

Une armée "qui s'use"

Ce n'est pas la première fois que le chef des armées françaises alerte sur la nécessité de revoir à la hausse le budget de la défense et d'adapter le modèle d'armée aux nouvelles formes de menaces. En septembre, lors de l'université d'été de la Défense, il avait prévenu qu'il ne se "tairait pas" et avait pointé un bon modèle d'armée "mais qui s'use".

L'objectif d'un budget à 2% du PIB a été réaffirmé en juillet lors du sommet de l'Otan à Varsovie. La question, qui a fait l'objet de plusieurs bras de fer entre Bercy et l'hôtel de Brienne au cours du quinquennat dans un contexte budgétaire serré, fait globalement l'objet d'un consensus au sein de la classe politique.

(Avec Reuters)

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 9
à écrit le 31/12/2016 à 13:18
Signaler
il faut que la France fasse payer a l'Europe la securite que des pays comme l'allemagne profite sans sortir le carnet de cheque

à écrit le 21/12/2016 à 20:35
Signaler
C'est aux 3% du P.I.B de 1980 qu'il faut revenir en 4 ans MENACES DE PARTOUT : facile, car la france est le pays aux dépenses publiques-gabegie de dilapidation laxiste et aveugle, les plus élevées au monde. Et celà profitera à toutes les grandes et m...

à écrit le 21/12/2016 à 20:26
Signaler
Hé ho ! On a pas un sou en France, il faut voir du côté de la richissime Allemagne, Norvège, etc... C'est pas le problème de la France mais de l'Europe, la toute petite France n'est rien face aux USA, Russie, Chine, Arabie Saoudite,Australie, Canada...

à écrit le 21/12/2016 à 11:51
Signaler
faut demander des sous à l'UE et la Germanie. ils se permettent de ne dépenser que 1,2% PIB contre 2,1% chez nous (SIPRI).

le 21/12/2016 à 15:37
Signaler
Heureusement que l'Allemagne ne se réarme pas. Les dernières fois qu'elle la fait, il y'a eu deux WW. Il ne faut faire aucunement confiance à notre voisin d'outre rhin. Il domine l'Union et impose sa volonté de puissance à travers l'économie et le po...

le 21/12/2016 à 20:03
Signaler
1.2% représente un montant supérieur aux 1.77% de la france déclassée-déclinante : le P.I.B de l'ALLEMAGNE fourmi, est de 60% au dessus de son miséreux voisin cigale : donc en proportion du P.I.B du piteux pays, elle y consacre 1.86%. L'ALLEMAGNE vis...

à écrit le 21/12/2016 à 11:28
Signaler
Préserver l'armée oui, préserver la santé des gens non. Les politiciens ont des priorités qui ne sont pas les nôtres. Une armée pour protéger qui de quoi svp ?

le 21/12/2016 à 14:05
Signaler
Une armée pour nous protéger du terrorisme en particulier. Votre question est surprenante au premier abord, tant il me semble que le terrorisme est une de nos préoccupations. En même temps celle-ci est intéressante car elle montre combien nos concito...

le 21/12/2016 à 19:01
Signaler
En parfait accord avec doudou à 1001%. Ouvrez les yeux et vos oreilles nom d'une pipe... Bravo doudou, je l'aurai exprimé autrement et sans doute plus maladroitement, mais les français sont des bœufs. Pour répondre à gfx, pour ce qui concerne la s...

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.