Virgin Galactic franchit une nouvelle étape vers des voyages touristiques dans l'espace

Virgin Galactic a réussi samedi son premier vol habité suborbital depuis sa nouvelle base dans le Nouveau-Mexique, une étape importante vers son objectif de lancer à terme des voyages touristiques dans l'espace, à 250.000 dollars le billet.

2 mn

Le vaisseau SpaceShipTwo
Le vaisseau SpaceShipTwo (Crédits : Virgin Galactic)

Nouvelle étape  pour Virgin Galactic vers des voyages touristiques dans l'espace. Contrairement à décembre dernier où il avait dû faire un aller-retour express, le vaisseau SpaceShipTwo de l'entreprise de tourisme spatial créée Richard Branson a réussi samedi son premier vol habité suborbital depuis sa nouvelle base située dans le désert près de Las Cruces dans le Nouveau-Mexique, dans l'ouest des Etats-Unis. Après avoir décollé vers 10h35 (16h35 GMT), la navette, qui volait à plus de 3.700 km/h, a atteint une cinquantaine de minutes plus tard une hauteur d'environ 90 km au-dessus de la Terre, une altitude correspondant à l'entrée dans l'espace selon la Nasa. Elle est est revenue sur Terre vers 11h45.

Troisième navette à atteindre l'espace

A bord du vaisseau avaient pris place deux pilotes, CJ Sturckow et Dave Mackay. Kelly Latimer et Michael Masucci étaient quant à eux aux commandes du vaisseau-mère qui a aidé SpaceShipTwo à prendre de l'altitude, a précisé la société.

Richard Branson a fondé Virgin Galactic en 2004. C'est la troisième fois qu'une navette de l'entreprise atteint l'espace, la première fois depuis plus de deux ans, quand Virgin Galactic a transféré ses opérations du désert de Mojave, en Californie, au Nouveau-Mexique.

Blue Origin, le concurrent fondé par Bezos

A terme, la navette spatiale de Virgin Galactic est conçue pour transporter six passagers. Le prix du voyage est fixé à 250.000 dollars le billet.

Le 10 mai, lors de la publication de ses résultats du premier trimestre - une perte nette de 130 millions de dollars (106 millions d'euros) contre 377 millions un an plus tôt - la société a dit avoir enregistré 600 candidats au voyage spatial.

Virgin Galactic est concurrencée par Blue Origin, l'entreprise de tourisme spatial créée par le fondateur d'Amazon Jeff Bezos.

Le développement du vaisseau SpaceShipTwo a été retardé notamment par un accident en 2014 lorsqu'une erreur de manipulation d'un des deux pilotes avait provoqué la désintégration de l'appareil en vol.

2 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 9
à écrit le 24/05/2021 à 1:27
Signaler
Le tourisme spatial est une blague sachant que tous les vols supersoniques commerciaux ont été arrêté par défaut de rentabilité ou suite à accident fatal... mais bon s'il faut sacrifier quelques millionnaires pour faire ruisseler l'argent pourquoi...

à écrit le 23/05/2021 à 17:56
Signaler
Pendant ce temps sur terre : La demande fait polémique outre-Atlantique. Selon une information de The Independent, la Federal Aviation Administration (FAA), le régulateur de l’aviation civile américaine, demande aux compagnies aériennes de peser l...

à écrit le 23/05/2021 à 17:13
Signaler
L'empreinte carbone pour 2 où 3 pèlerins qui s'envoient en l'air n'est pas connue mais à mon avis cela n'a pas fini de faire du bruit

à écrit le 23/05/2021 à 13:42
Signaler
Meme pas l'espace selon la definition De la fédération aéronautique internationale (Cf. ligne de Karman definition scientifique de 100km) car pour la Nasa, seulement 80km d'altitude fixé arbitrairement.

à écrit le 23/05/2021 à 8:06
Signaler
je comprend l'interet des vols scientifiques faire un tour d'avion en espace, bon je vois pas la difference avec un vol en avion normal

le 24/05/2021 à 9:45
Signaler
@ Churchill Comme d'habitude vous ne voyez rien 🤣 SAUF s'il y a des socialo communistes dans l'histoire 😂😂🤣🤣!

à écrit le 23/05/2021 à 4:07
Signaler
Ah ? Mais je croyais qu'il fallait réduire l'empreinte carbone ? Les COP sont annulées, finalement ?

à écrit le 23/05/2021 à 0:04
Signaler
600 candidats pour payer 250 000 dollars 1 heure de vol! Indécent. C'est juste cracher à la face d'un Monde qui n'en peut plus de misère.

à écrit le 22/05/2021 à 22:53
Signaler
Heureusement que la planète brûle et que la vie est en train de disparaître ...

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.