L'enseigne d'épicerie fine Hédiard dans la tourmente

L'enseigne d'épicerie fine Hédiard s'est déclarée, ce lundi, en cessation de paiement auprès du tribunal de commerce de Paris. Une audience devrait avoir lieu jeudi pour savoir si l'entreprise, qui emploie quelque 150 personnes, sera placée en redressement judiciaire.
L'enseigne d'épicerie fine Hédiard s'est déclarée, ce lundi, en cessation de paiement / Reuters.
L'enseigne d'épicerie fine Hédiard s'est déclarée, ce lundi, en cessation de paiement / Reuters.

Six ans après son rachat par l'homme d'affaires russe Sergei Pougatchev, l'épicerie de luxe française Hédiard fondée en 1854 s'est déclarée, ce lundi 21 octobre, en cessation de paiement auprès du tribunal de commerce de Paris.

"L'activité continue normalement" au sein du groupe, a affirmé une source proche du dossier à l'AFP. Selon La lettre de l'Expansion, l'enseigne d'épicerie fine parisienne, située sur la très chic place de la Madeleine, ne serait pourtant pas certaine de pouvoir verser leurs salaires d'octobre à ses quelque 150 employés.

17,5 millions d'euros de chiffre d'affaires

Une audience devrait avoir lieu jeudi matin au tribunal de commerce de Paris pour savoir si l'entreprise, qui affiche un chiffre d'affaires annuel de 17,5 millions d'euros, sera placée en redressement judiciaire.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 14
à écrit le 22/10/2013 à 11:37
Signaler
Tout ce que touche Plougatchev fait faillite finalement... Il ne suffit donc pas d'avoir l'argent!

à écrit le 22/10/2013 à 11:13
Signaler
Pourtant , tout est bon dans le cochon ?

à écrit le 22/10/2013 à 10:32
Signaler
un futur doner kebab comme il y en a de plus en plus!!!!!

à écrit le 22/10/2013 à 10:32
Signaler
C'est de la faute de l'Arabie Saoudite. Ces blaireaux n'achètaient jamais les boites de pâté de porc , et la marge se faisait dessus. Il faut RECLAMER des indemnités à l'Arabie Saoudite.

à écrit le 22/10/2013 à 10:00
Signaler
C'est de la faute des Quatariens.

à écrit le 22/10/2013 à 9:02
Signaler
Les commerces parisiens ne sont pas épargnées par la crise les loyers sont de plus en plus chers les impots augmentent sensiblement la dette de la ville de paris dépasse le 4 milliards d'euros +10% en 1 an les parisiens sont obligé de se serrer la...

à écrit le 22/10/2013 à 8:25
Signaler
encore une gestion calamiteuse dont les salariés sont les victimes .

à écrit le 22/10/2013 à 6:06
Signaler
Triste car cette firme gérée par cet oligarchie incompétent pourrait fonctionner comme Fauchon Mes Arnault ou Pinault vous qui savez merveilleusement gérer le luxe à la française une envie de reprise et de relance ?

à écrit le 22/10/2013 à 3:34
Signaler
A force de dire " allez vous garer ailleurs avec votre polluante " ....! ! ..Quelqu'un va-t-il avoir la merveilleuse idée de reprendre ces locaux qui risquent de devenir inutiles pour les transformer en logements sociaux qui manquent si cruellement ...

à écrit le 21/10/2013 à 23:15
Signaler
Quelle pitié.... encore 150 personnes qui vont se retrouver dehors ....

à écrit le 21/10/2013 à 18:50
Signaler
Difficile par les temps qui courent de tenir la dragée haute aux petits intermarché!. Enfin le plus difficile pour les habitants du 16èmè et du 17èmè arrondissement, ce sera de trouver une bonne épicerie similaire, mais dans le même genre d'enseigne,...

le 21/10/2013 à 22:15
Signaler
C'est quoi cette assertion totalement discriminante. Qu'est ce que vous savez de la population qui réside dans le 16ème et le 17ème et plus précisément de ses comportements alimentaires? Croyez-vous vraiment ce que vous avez écrit auquel il faudrait...

le 22/10/2013 à 9:35
Signaler
Très bonne remarque!, pourquoi les habitants des cités du 9-3 n'auraient pas le droit de s'approvisionner chez Hédiard, post totalement déplacé du petit épicier.

le 22/10/2013 à 11:03
Signaler
J'ai habité le 17ème (le "beau" 17ème comme disent les agences) et JE NE SUIS JAMAIS ALLEE CHEZ HEDIARD NI CHEZ FAUCHON ! Ce sont des stéréotypes. Tous les habitants de ces arrondissements ne sont pas forcément intéressés par cela, où ne sont pas for...

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.