Des millions de saumons d'élevage tués par une algue toxique en Norvège

 |   |  330  mots
(Crédits : Reuters)
La Norvège est le numéro un mondial du secteur. Selon la Direction de la pêche, "la prolifération n'est pas terminée". Si plus de 10.000 tonnes sont déjà perdues, les professionnels estiment à environ 40.000 tonnes le volume perdu dans la mesure où les poissons morts étaient appelés à grossir d'ici à leur abattage normalement prévu à la fin de l'année ou début 2020.

Des millions de saumons d'élevage sont morts ces derniers jours dans le nord de la Norvège du fait de la prolifération d'une algue toxique qui n'est toujours pas sous contrôle, ont annoncé mercredi autorités et professionnels.

Quelque 11.600 tonnes de saumons sont déjà morts depuis la mi-mai dans leurs enclos immergés dans des fjords de Nordland et Troms, selon les dernières estimations de la Direction norvégienne de la pêche.

Cela représente plusieurs millions de poissons, chaque saumon pesant à la saison entre 700 grammes et 5,5 kilos, et un manque à gagner de plusieurs centaines de millions de couronnes (dizaines de millions d'euros) pour les aquaculteurs.

Les stocks sont décimés par des algues de la famille des haptophytes, un phytoplancton commun dans les eaux norvégiennes mais qui peut, dans certaines conditions, proliférer et asphyxier le poisson dans ses cages.

Le numéro un mondial avait déjà été touché en 1991

Numéro un mondial du saumon d'élevage avec une production totale de 1,3 million de tonnes en 2018 selon le Centre des produits de la mer de Norvège, le pays scandinave avait déjà connu un tel épisode en 1991.

"La prolifération n'est pas terminée", a répété la Direction de la pêche mercredi dans un communiqué.

Afin de limiter les dégâts, les pisciculteurs sont engagés dans une course contre la montre pour déplacer ou abattre les poissons avant que les algues n'atteignent leurs fermes.

Si plus de 10.000 tonnes sont déjà perdues, les professionnels estiment à environ 40.000 tonnes le volume perdu dans la mesure où les poissons morts étaient appelés à grossir d'ici à leur abattage normalement prévu à la fin de l'année ou début 2020.

Ces chiffres sont encore provisoires et risquent d'augmenter.

L'épisode a contribué à la hausse du prix du saumon qui a augmenté de 5,7% en une semaine pour se négocier à plus de 65 couronnes (environ 6,7 euros) le kilo mercredi.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 24/05/2019 à 19:20 :
J'ai remarqué que le prix du saumon frais et du saumon fumé Norvégien avait flambé .
Je mange de la truite fraiche et de la truite fumée de France et c'est tout aussi bon et moins cher.
a écrit le 24/05/2019 à 18:49 :
Alors ! le Modèle ! Nordiste :
saumons torturés à vie, peche électrique, chasse à la baleine.
Réponse de le 25/05/2019 à 9:55 :
Alors! le Modele! Francais:
la corrida. le foie gras. la chasse.
a écrit le 24/05/2019 à 7:57 :
Mourir empoisonné doit être atroce, mais quand on a une petite idée du sort qui leur était promis, on se dit qu'ils ont eu de la chance, ces quelques (dizaines de) millions de saumons morts précocement. Dans certains élevages, c'est pas loin de 25% des saumons qui se laissent dépérir de dépression ; beaucoup aussi attrapent des poux de mer (des petits crustacés) qui les dévorent vivants ; et ils souffrent d'une telle promiscuité qu'ils ont parfois les flancs rapés par les frottements. Sans parler de la façon dont ils sont aspirés dans des canalisations puis asphyxiés dans du CO2. Etc. Bref, ces empoisonnements de masse ont dû être finalement une délivrance.
Réponse de le 24/05/2019 à 16:06 :
Merci Beaucoup à vous.
Les Tortionnaires ne sont pas à plaindre..
A quand la fin ?


Je suis petite fille, Paternel et Maternel et jusqu'à la nuit des temps,
d'Agriculteurs(trices) conventionnels(lles)
a écrit le 23/05/2019 à 19:44 :
Saumon malsainement nourri : POISON POUR LA SANTE.

De meme pour les Gambas.

Les poules, Vaches, Cochons, Lapins…….
En plus de la maltraitance en élevage et abattoir.
Réponse de le 24/05/2019 à 14:52 :
très bien dit...si les gens étaient un peu mieux informés et que ils se renseigner sur internet de la façon dont certain traitent les animaux ils changeraient leurs habitudes...on ne vous dit pas d’arreter de moins manger la viande mais de mieux la manger ...(animaux dehors à l air libre bien nourrie etc...)
Réponse de le 24/05/2019 à 15:55 :
Et pourtant nous avons accès, plus que jamais, à toutes les informations, et de toutes sources, au choix.
a écrit le 23/05/2019 à 19:08 :
Il est temps de changer de modèle dabs l alimentation. On ne trouve presque plus de poissons pêchés en mer a la ligne, maximum de poissons d'élevages qui est une cinesure il faut 4 poissons vivants pour en élever un seul.....avec des antibiotiques de la farine animal etc....Pour avoir un poisson deguelasse.
Bref j espère juste que ces éleveurs perdent des millions, et que plus personne n achete de poisson d élevage.
C est comme dans un élevage intensif de poulet de cochons etc. Mettez des humains et faites pareil, c est une honte et une abomination. Comment en sommes nous arrives là ? Tout ça pour le fric. Nos gouvernants devraient avoir honte, ainsi que l Europe toute entière. En Indonésie et en Chine c est encore pire. Bref a vous dégoûter de manger.
a écrit le 23/05/2019 à 12:11 :
Il faudrait en Mer appliquer la même technique qu'en agriculture.
Alterner les zones de pêches sur le globe, interdire comme pour la jachère des
zones pendant 1 an pour que la réserve de poisson se reconstitue et ainsi de suite.
On ne peut plus piller impunément le Mer , il est déjà presque trop tard.
Pour l'élevage , on peut espérer que les règles d'hygiène soient respectées et contrôlées.
a écrit le 23/05/2019 à 11:04 :
Et maintenant c'est le prix du saumon qui s'envole!Essence,EDF saumons.Quand est ce que ce gouvernement arretera de massacrer les français?
Réponse de le 23/05/2019 à 12:02 :
Comment le gouvernement français pourrait être responsable de la hausse du coût du kg de saumon norvégien.!
Visiblement vous ne comprenez pas les articles
Réponse de le 23/05/2019 à 14:15 :
deja le foie gras avait beaucoup augmente pour cause de grippe aviaire, le champagne egalement suite a quelques petites recoltes...
Heureusement, il reste le caviar... et la brioche
Réponse de le 23/05/2019 à 15:09 :
Le dollar remonte, c'est la faute à Bercy, le pétrole augmente (en $) c'est la faute du Gvt... Le gaz a repris en 2018 mais avait perdu 10% en 5 ans (sur mes factures, les kWh pas les annexes, abonnement, taxes, etc).
Massacrer comment ? 100% de vos revenus servent à payer du saumon, de l'électricité et de l'essence ? Je préfère la truite (France) d'élevage, loin de la Norvège (où je vais en juin + Suède), le temps qu'on soit contaminés.
En 1990 suis allé en Norvège en Pijot 205 essence, 5 semaines, 15 000km Paris/Norvège/Paris, 5000F essence, 2500F fonctionnement donc les bacs, etc. 2017 208 diesel (4,02L/100 en moyenne) 726 euros de carburant sur 15 000km Savoie/Suède/Savoie et 400€ et qq de dépenses diverses. Quasi pareil qu'il y a 28 ans, mêmes sommes. Vu l'inflation cumulée, ça m'a donc coûté (très) peu cher.
Réponse de le 23/05/2019 à 15:44 :
Attention a ne pas prendre tous les commentaire au premier degrée..
a écrit le 23/05/2019 à 10:07 :
Les truits vendus en France (et d'ailleurs), combien sont d'origine sauvage?
Réponse de le 23/05/2019 à 11:39 :
Aucune puisque la truite sauvage française, qui fait partie des espèces menacées, est interdite à la vente. Vous pouvez en pêcher pour votre consommation personnelle mais c'est tout.
Réponse de le 24/05/2019 à 10:12 :
Voila, donc presque tous les truites vendus en France sont d'origine des aquacultures, comme les salmons. Bonne appetit.
a écrit le 23/05/2019 à 9:54 :
Pas facile de faire avec une planète totalement polluée... Au lieu de s'installer en poussant les déchets à côté il serait peut-être temps de penser non ?
a écrit le 23/05/2019 à 9:09 :
Phénomène à mettre en parallèle avec les chaleurs anormales (+28°) qui perdurent depuis plusieurs semaines dans les régions subpolaires. Réchauffement climatique + exploitation éhontée de la nature, voilà un drame de plus dont se passerait bien la nature et qui est particulièrement pitoyable pour l'humanité...
a écrit le 23/05/2019 à 8:47 :
.....estimation .... "virtuelle " des dommages ! ... un nouveau concept : les assurances apprécieront !!!
a écrit le 22/05/2019 à 23:32 :
Bon ces saumons, élevés à la farine de saumons ne faisaient plus partie de mes habitudes alimentaires depuis longtemps . Trop fort ces Norvégiens qui pillent les mers, et ont repris la chasse à la baleine .
a écrit le 22/05/2019 à 20:20 :
Et à plus de 25 euros le kilo chez Carrefour . Cherchez l'erreur .
Réponse de le 23/05/2019 à 3:30 :
Il y a de l'excellent saumon coreen (du sud) mais il est a l'etat naturel, donc cher. Carrefour c';est de la daube.
a écrit le 22/05/2019 à 20:07 :
Pour moi ce poisson a besoin d’espace donc à sa totale liberté en mer.
A force de les confiné les uns contre les autres il est normal qui arrive cela.De plus avec les nombreux médicaments qu’on leur donne ,ils n’ont plus rien de saumon.
Réponse de le 23/05/2019 à 8:48 :
Ils aurait mieux fait de les relacher au lieu de les déplacer !
a écrit le 22/05/2019 à 20:03 :
Mais quelle débilité de toujours faire plus et n'importe quoi au détriment de la qualité. Viendra un jour où il y aura une catastrophe de grande ampleur. La connerie humaine continue...
a écrit le 22/05/2019 à 20:00 :
avant on mangeait du jambon pendant l'annee et du saumon a noel
maintenant c'est le contraire
bon, les populations concentrees, quand y a un pb sanitaire, ca envoie du lourd, et ca sera pareil pour les hommes........
a écrit le 22/05/2019 à 19:32 :
Pas assez nombreux dans les cages?
a écrit le 22/05/2019 à 19:12 :
cela s'ajoute aux dégâts causés par le pou de mer (parasite) ?
Réponse de le 23/05/2019 à 11:40 :
un p'tit coup de pesticides en prime.....no problème:-))))
Réponse de le 23/05/2019 à 11:41 :
un p'tit coup de pesticides en prime.....no problème:-))))
a écrit le 22/05/2019 à 18:39 :
le saumon est par nature un poisson sauvage.Le domestiquer en faisant des élevages est uniquement une question de gagner beaucoup plus qu'en allant le pêcher.On revient forcément toujours à la même équation : pour faire fortune l'humain est capable de tout mais heureusement que la nature le met des fois à la raison.N'empêche qu' à force de persévérer dans tous les sens pour empocher des gains l'humain arrivera tôt ou tard à s'autodétruire.Tant pis pour lui.
Réponse de le 22/05/2019 à 19:31 :
L'élevage ne permet pas une économie de coût mais surtout une augmentation du volume pêché, sinon, au lieu de s'embêter à élever des vaches, des moutons et des poules, il suffirait de partir à la chasse et au lieu de cultiver des céréales, des fruits et des légumes, nous irions à la cueillette... Les Hommes ne savent pas réguler les naissances en fonction de l'augmentation de l'espérance de vie et des ressources à disposition malgré tous les moyens contraceptifs disponibles et leurs connaissances sur la procréation.
Réponse de le 22/05/2019 à 20:04 :
Je pense que le fait de d'élever dépasse la simple question de la rentabilité comparativement à pécher le saumon. La demande pour le saumon dépasse de loin ce que la nature sauvage peut offrir. Il n'y a pour ainsi dire plus de saumon sauvage dans l'atlantique. Quant au saumon sauvage du pacifique, il est utile de rappeler que les canadiens élèvent et lâchent des millions d'oeufs et alevins en haut des rivières pour 'booster' la population 'sauvage'. Dans le domaine du saumon, le cycle naturel n'existe tout simplement plus.
a écrit le 22/05/2019 à 18:12 :
C'est vraiment tout un modèle de production qui est à l'agonie.
a écrit le 22/05/2019 à 17:53 :
Faire référence à Théodore Monot:" Les hommes c'est comme les pommes quand ont les entassent ils pourrissent". Pour les animaux c'est la même chose - Pauvre nature..

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :