Nissan tente de rattraper son retard dans le haut de gamme en Chine

 |   |  242  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2012. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
Les modèles de luxe du groupe japonais Nissan seront produits en Chine dès 2014. Le partenaire de Renault mise sur des capacités initiales de 130.000 unités annuelles.

Nissan a annoncé ce lundi qu'il fabriquerait des véhicules haut de gamme Infiniti en Chine... à partir de 2014. Objectif : permettre au partenaire japonais de Renault de rattraper le retard qu'il a pris sur le segment lucratif et en plein boom du haut de gamme automobile dans l'ex-Empire du milieu. Face aux ténors allemands. Dans un communiqué, Nissan explique que deux modèles Infiniti seront produits dans une usine de la co-entreprise avec Dongfeng Motor.

130.000 unités

Ce site, situé dans la ville de Xiangyang (centre de la Chine), doit avoir une capacité initiale de 130.000 véhicules, susceptible de passer ensuite à 250.000. Nissan a commercialisé 19.000 Infiniti à peine au cours de son dernier exercice fiscal annuel 2011-2012 achevé en mars, contre 313.000 Audi en 2011. Nissan a écoulé en revanche au total l'an dernier 1.248.000 véhicules sur le marché chinois. Il fabrique des véhicules dans le pays depuis 2003. Sa part de marché atteint 7,3 %. Nissan arrive devant le coréen Hyundai-Kia, Toyota ou Honda.

Infiniti est une marque essentiellement tournée vers le marché américain. Mais le double PDG de Nissan et Renault, Carlos Ghosn, veut la mondialiser et développer notamment les ventes en Russie, en Europe et... en Chine. Infiniti doit notamment descendre en gamme prochainement avec une compacte développée sur une plate-forme Mercedes. Il doit aussi adopter des moteurs allemands, au terme du partenariat stratégique noué il y a deux ans entre Renault, Nissan et le groupe de Stuttgart.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 29/05/2012 à 8:59 :
En observant la strategie commerciale de Nissan a l'etranger notamment en Russie ou la marque se developpe tres bien, on comprend mieux la strategie appliquee a Renault. Nissan = milieu-haut de gamme, Renault = low cost et bas de milieu de gamme, notamment avec les Dacia badgées Renault et vendues comme des Renault au Bresil ou Russie (Renault Duster, Renault Logan ...)
Réponse de le 29/05/2012 à 13:55 :
A l'évidence la stratégie Renault Nissan est brouillonne et approximative. Les choix stratégiques sont fait à la petite semaine, plus personne ne comprends rien à ces mélanges des genres, et de surcroît plus personne ne peut accepter que les administrteurs et les Dirigeants de Renault Nissan dilapident les valeurs IMMATERIELLES (Brevets, savoirs faire, process etc..) de Renault via les gourbis low cost au Maroc et dans les pys de l'esclavage. Renault est le 1er actionnaire de Nissan. L'Etat français est le 1er actionnaire de Renault.
a écrit le 29/05/2012 à 0:17 :
J ai souvent conduit des nissan haut de gamme et infinity aux USA.
Ce sont des voitures en tous points remarquables. puissantes et economes.
Absolument rien a envier aux voitures allemandes. il est dommage que l on ne puisse pas trouver ces vehicules en France. Une Nissan Maxima, avec son V6 de 320 hp, toutes options, coute 26.000 $ (20.000 Euros). on a quoi en France pour ce prix ? d ailleurs, les mercedes et autres BMW sont toutes dans les memes ordre de prix. Une classe C 300 bioethanol toutes options coute le meme prix. En occasion, 1 an et 20.000 Kms, toutes ces voitures sont a 20000 $. Faudra un jour qu on m explique pourquoi c est au moins 2 fois plus cher en France........
Réponse de le 29/05/2012 à 15:33 :
... certainement pour que les constructeurs français ne se retrouvent pas en faillite comme c'est le cas des américains qui font payer leurs restructurations par leurs états eux même en faillite ! Réponse amusante mais c'est une vraie question. Il y a effectivement une marge de prix que Renault Alliance veut utiliser pour en faire profiter le consommateur aussi bien dans le luxe qu'ailleurs.
Réponse de le 30/05/2012 à 9:15 :
Simplement, il n'y a pas de TVA à 19,6% aux USA.....

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :