Les ventes de diesels chutent... Pas bon pour le CO2

 |   |  568  mots
La Peugeot 108 n'est pas proposée en diesel
La Peugeot 108 n'est pas proposée en diesel (Crédits : DR)
La part du diesel dans les ventes de voitures neuves a chuté à 65% en France, contre 73% il y a deux ans. Problème: les voitures à gazole polluent plus mais émettent moins de C02!

Le diesel? Ca baisse. Au premier trimestre, 65% des voitures neuves seulement carburaient au gazole. Contre 69,3% sur les trois premiers mois de  2013, 73% en 2012... et 77% en 2008. La part croissante des mini-voitures dans le marché en France fait chuter la part du diesel. Car les modèles à gazole étant plus onéreux à l'achat, la plupart des "petites" ne sont plus proposées aujourd'hui qu'avec une motorisation à essence. Les nouvelles Renault Twingo, Peugeot 108 ou Citroën C1 II ne proposent ainsi aucune motorisation diesel.

L'an passé, la France était toutefois championne du diesel en Europe, derrière le Luxembourg, l'Irlande et le Portugal mais devant Espagne (66,3%). La France reste nettement au-dessus de la moyenne ouest-européenne (53,3% en 2013).

Renchérissement des véhicules

La part du diesel va continuer à diminuer. En effet, la prochaine norme "Euro 6" va fortement renchérir les moteurs à gazole, de plusieurs centaines d'euros en prix de revient selon les experts. Soit un surcoût pour le client de 600 à 1.000 euros en moyenne. En outre, le coût de maintenance sera encore une fois alourdi. "Euro 6" obligera en effet  les motoristes à traiter définitivement le problème des rejets de NOx (oxydes d'azote). Le renchérissement, joint à la descente en gamme des voitures dans l'Hexagone et à l'arrivée de micro-moteurs à essence trois cylindres sophistiqués et donc plus sobres - mais moins fiables? -, devrait ramener la part du diesel à 50% en 2020, selon le CCFA (Comité des constructeurs français).

Régulièrement vilipendé, le diesel pollue intrinsèquement davantage qu'un moteur à essence. Sur les véhicules diesel,  les rejets d'oxydes d'azote, particulièrement nocifs et réglementés depuis 2000, sont toutefois passés de 500 à 180 milligrammes au kilomètre ("Euro 5") et descendront à 80 ("Euro 6")! Une sacrée réduction. Les monoxydes de carbone, eux, sont passés de 2.720 milligrammes autorisés ("Euro1") à 500 ("Euro 5" et "Euro 6". Les émissions de particules, très dangereuses pour la santé, se sont contractées de 140 à 5 ("Euro 5") et 4,5 ("Euro 6").

La norme "Euro 5" a d'ailleurs introduit une limitation de nombre de particules émises, en plus de la limite de masse. Par  ailleurs, la France a rendu obligatoire le filtre à particules depuis le 1er janvier 2011 sur les véhicules neufs. 99% des particules sont ainsi stoppées... à condition que le filtre ne soit pas démonté, ce qui est interdit, qu'il soit entretenu et en bon état! Le problème des diesels, aujourd'hui, ne provient pas des nouveaux véhicules, mais des vieux, voitures particulières et utilitaires, qui, eux, étaient très polluants!

Le diesel, champion de la lutte anti-CO2

Le diesel conserve en revanche un avantage clé: ses consommations demeurent  inférieures à celles des voitures à essence. Un diesel émet donc en moyenne 15% de moins de CO2 qu'une voiture à essence, consommations et rejets de CO2 étant corrélés. C'est en partie pour cela que la France est si bien placée dans les rejets de CO2 des véhicules par rapport aux autres pays européens!

Le diesel est donc un vecteur crucial... dans la réduction du CO2, objectif majeur de la Commission européenne, qui n'a rien à voir avec la pollution. Car le CO2 n'est pas un polluant... mais un gaz à effet de serre qui participe au réchauffement. Il n'est donc pas nocif à respirer! L'écologie, c'est... en fait très compliqué et souvent contradictoire, quand on se penche réellement sur les faits et qu'on laisse les invectives idéologiques et non scientifiques de côté!

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 17/04/2014 à 8:46 :
« Les ventes de diesels chutent... »

On commence peut-être à devenir un tout petit peu plus intelligent mais vraiment un tout petit peu et pas plus !

« Pas bon pour le CO2. »

Gaz NON POLLUANT mais à effet de serre : "pas bon" dites_vous ? Une ânerie car, pour les diminuer, il y a des solutions qui sont rejetées depuis plus de 50 ans.
a écrit le 17/04/2014 à 8:38 :
Ou du CO² dans la stratosphère, ou des microparticules et des gaz type NOx dans nos poumons ?

Qu'est-ce qu'il vaut mieux ?... d'autant plus qu'il y a des solutions efficaces pour réduire les gaz à effet de serre mais qui ne sont pas du goût ni des lobbies pétroliers ni des lobbies étatiques !... En réalité, de vos poumons ? ils s'en fichent complètement.

Par ailleurs, l'intelligence française veut qu'on importe très cher du gasoil plus coûteux à fabriquer que l'essence et qu'on exporte cette dernière à moindre coup car excédentaire !...

Nous sommes quand même des bons en France !... et oui !... la mouise dans laquelle nous sommes n'est pas une fatalité....
a écrit le 11/04/2014 à 18:49 :
Je vais defaper ma bmw et lui rajouter une petite reprog moteur , pour avoir 250 cv et 50 m/kg de couple .....c'est une 525d qui peut se transformer en 530...;c'est le meme moulin et vous savez ce que je dis aux ecolos-bobos-gauchos.......pas la peine de preciser
je ferait rugir la mecanique ....service!!!!! et a votre santé!!!!
a écrit le 09/04/2014 à 17:05 :
Article partiel et très incomplet
a écrit le 09/04/2014 à 16:48 :
Euro 6 est loin de régler le problème des NOx, surtout lorsque l'on sait que le protocole de mesures de ces normes ne reflète absolument pas la réalité: dans la vraie vie, les diesels rejettent 2 à 5 fois plus de NOx qu'annoncé. Ces systèmes anti-NOx produisent en outre des rejets néfastes même pas repris dans la liste de ces normes: N2O (ne pas confondre avec le NO2), particules secondaires, ammoniac dans certains cas, etc...
Au sujet des particules des diesels, n'oublions donc pas les particules secondaires pour lesquelles le FAP est inopérant.
A propos du CO2, si les moteurs à essence en rejettent davantage, il ne faut pas oublier que la production de gazole en émet bien plus, tout comme le transport en très grande quantité de ce mazout et l'exportation de l'essence en surplus issu de nos raffineries, à cause d'excès de dieselisation de nos pays, ce mazout venant parfois de très loin, ce qui en outre plombe la balance commerciale de la France.
De plus, les progrès des essence en la matière est patent. Reste le problème de certains moteurs essence à injection directe, produisant des particules.
a écrit le 09/04/2014 à 14:05 :
L'énergie contenue dans 1L de gazoil / l'énergie contenue dans 1L d'essence : 15% de plus.
Notre "tres cher" gazoil est donc doublement avantagé fiscalement (TIPP + énergie contenue).

Et le cout de "CO2" pour produire/transporter/vendre un véhicule ? 2,5T en moyenne... ca en fait des km ! Alors la différence de CO2 entre essence et diesel est un gros leurre.
Les diesels sont devenus de tels usines à gaz technologiques et mécaniques qu'ils tombent bien plus en panne qu'avant. Les essences à injection directe vont prendre le même chemin.

Garder son véhicule longtemps et bien entretenu serait déjà bien, au lieu de l'envoyer à la casse. Encore faudrait-il que nos constructeurs francais fassent des moteurs et pièces mécaniques fiables.
a écrit le 09/04/2014 à 6:44 :
La technologie Peugeot a été bradée à la Chine (comme celle de l'Airbus) avec la réalisation des usines prêtes à l'emploi, des chaînes de montage là-bas...J'aimerais connaître le bilan, dans 15 ans, de cette politique "commerciale". L'augmentation des prix du diesel voulu par nos écologistes sera encore un nouveau coup de porté à la seule marque réellement française de voitures et à l'industrie française. Les stratégies de VW, de Mercédès, de, Ford sont elles très différentes et fonctionnent.
Réponse de le 09/04/2014 à 23:23 :
Pourquoi ça ? Mon véhicule vient de chez PSA et il n'est pas diesel. On peut très bien rouler français sans rouler en diesel.

Après, ça me parait difficile de reprocher sa politique vis à vis de l'Asie à ce groupe automobile alors que c'est en Chine qu'il vend le plus de voitures.
a écrit le 08/04/2014 à 23:51 :
Diesel, essence. . . peu importe le carburant cela pollue mais surtout ces ressources sont LIMITEES .. . la consommation et donc la pollution baisseront simplement par le manque des ressources fossiles . . la descente sera dure pour l'espèce humaine.
Réponse de le 09/04/2014 à 7:18 :
il n'y a pas de correlation entre consommation et pollution, vous pouvez avoir un tres gros moteur avec un tres bon cata comme un truck americain qui soit plus propre qu'un petit moteur catalysé.
Réponse de le 09/04/2014 à 9:17 :
tout dépend de ce que vous considérez comme polluant: il n'y a pas que les particules fines !
a écrit le 08/04/2014 à 23:36 :
15% en plus sur le CO2 émis par les VP et en plus seulement en France, ça n'a rien de crucial dans la réduction du CO2, c'est négligeable à l'échelle mondiale.

On va enfin se débarrasser des chaudières à roulette et des cancers qui vont avec !

La vraie question qui n'est malheureusement pas évoquée dans l'article, c'est qu'il faut espérer très fort que ça ne va pas se faire au profit des moteurs essence à injection directe, qui sont aussi mortifères que les vieux diesels.
Réponse de le 09/04/2014 à 16:51 :
Tous les moteurs essence à injection directe ne produisent pas de MP. Voir les tableaux de l'Ademe.
Réponse de le 09/04/2014 à 23:25 :
C'est exact, certains n'en produisent pas plus que les diesel Euro 6 mais il s'agit tout de même d'une direction inquiétante.
a écrit le 08/04/2014 à 22:46 :
toutes ces conneries ne servent qu' alimenter un gros business qui permet a quelques societe de se remplir les poches,quand GDF veut vendre du gaz on vous propose gratuit le raccordement au pied de votre maison ou immeuble et apres on vous taxe "taxe carbone",EDF veut vendre de l'electricite on vous fait de la pub pour les pompes a chaleur avec des prix attractif pour ensuite vous dire que le KW va augmenter de 30% sur 5 ans,en fait c'est le consommateur qui est le cochon payeur!!!
Réponse de le 08/04/2014 à 23:37 :
Rassurez-vous, le gaz naturel ayant cessé de grimper, il est redevenu un combustible assez bon marché et vous n'êtes pas perdant si vous l'avez adopté.
Réponse de le 09/04/2014 à 22:06 :
HAVOC vous etes un reveur je sais de quoi je parle j'ai 30 ans d'exploitation de chauffage clim!!!!
Réponse de le 09/04/2014 à 23:26 :
Et alors ?

Moi je me contente de lire chaque mois le moniteur des énergies de chauffage, c'est plus simple que votre démarche qui vous embrouille l'esprit.
a écrit le 08/04/2014 à 21:27 :
Question : quelqu'un saurait me dire pourquoi cette polémique sur le diesel n'existe uniquement qu'en France ? Autre chose, pour les redresseurs de tort aux commentaires virulents, on fait quoi pour dépolluer le métro qui est l'endroit le plus blindé en particules ? on met des FAP sur les freins des rames ..?
Réponse de le 08/04/2014 à 22:21 :
Les écolobobosocialistes fanatiques de "sport" mécanique n'ont que faire des particules fines produites dans les transports en commun puisqu'ils ne les utilisent pas! CQFD.
Réponse de le 08/04/2014 à 23:43 :
Pour dépolluer l'air du métro (qui est assez propre en dehors de cette question) de ses particules fines MÉTALLIQUES, on remplace progressivement les freins à sabots par des freins électromagnétiques, permettant d'ailleurs de récupérer l'énergie de freinage et de la réinjecter dans le réseau.

Cette polémique sur le diesel n'existe pas qu'en France puisque c'est en réalité le CAFE, une organisation européenne qui a tiré le signal d'alarme. Elle ne risque pas de prendre racine en Californie, ni au Japon, où le moteur diesel est tout bonnement interdit.
Réponse de le 09/04/2014 à 8:46 :
le diesel interdit en californie et au japon ... la bonne blague ! (faut arreter de regarder fr2!) Le CAFE .. europeen pendant qu'on y est ? : mdr !
Réponse de le 09/04/2014 à 16:53 :
Le diesel est en tout cas interdit en ville au Japon.
Réponse de le 09/04/2014 à 23:30 :
Il est exact que le diesel n'est pas totalement interdit en Californie. Les gros véhicules utilitaires par exemple, ne sont pas concernés. Mais les normes concernant les véhicules personnels sur le diesel sont si strictes qu'elles ont pratiquement condamné le moteur diesel pour cette catégorie de véhicules.
Réponse de le 14/04/2014 à 10:55 :
Le diesel est bien interdit au Japon, mais que a TOKYO, les règles sont extrêment stricte à ce sujet la-bas (amendes, retrait de permis...)
a écrit le 08/04/2014 à 19:15 :
Non, le diesel n'est pas le champion du CO2 !
Quand vous devez faire traverser l'Océan Atlantique à des super-tankers pour alimenter le Vieux Continent en gazole, ça n'est pas réduire le CO2.
Quand vous ajouter des filtres FAP et DéNOx, ce n'est pas réduire le CO2.
Quand vous avez un peu de culture scientifique, vous savez qu'1 litre de gazole émet 15% de CO2 en plus. Il faut donc qu'un véhicule diesel consomme 13% de moins qu'un véhicule essence, ce qui est loin d'être toujours le cas, surtout sur de petites voitures ou hybrides.
Les véhicules hybrides essence, électriques ou même GPL ou GNV émettent moins de CO2 à puissance équivalente. Alors arrêtons de polluer notre air avec un carburant inadapté aux véhicules de moins de 3,5 T.
Il est grand temps de changer de refrain.
Réponse de le 08/04/2014 à 21:12 :
Assumez les frais de bouche de votre sportive au lieu de pester contre le Diesel...
Réponse de le 08/04/2014 à 22:55 :
Ce que vous dites tient plus de la profession de foie, du religieux que de l'argumentation scientifique. Ça n'a tout simplement aucun sens!
Réponse de le 08/04/2014 à 23:49 :
Mais quels sont vos arguments, au fait ?
Réponse de le 09/04/2014 à 16:56 :
@JBL: si vous aviez un peu de culture scientifique, vous sauriez que Falcon a entièrement raison.
a écrit le 08/04/2014 à 18:57 :
Intérêt de cet article ?
Réponse de le 08/04/2014 à 21:05 :
Cet article est très bien écrit et dit la vérité, il n'a donc aucun intérêt dans notre pays. CQFD
a écrit le 08/04/2014 à 17:40 :
Quand enfin on dira que la France a été un des derniers pays à imposer le filtre à particules sur les moteurs diesels (2011 ), on comprendra mieux que cette pollution est due aux moteurs anciens, et que AirParif annonce la baisse graduelle et effective de ces particules fines! Assez de mauvaise foi !
Réponse de le 08/04/2014 à 21:02 :
Rouet, vous êtes ridicule : d'une part les réglementation sont européenne et non nationales, et d'autre part c'est parce que PSA a inventé le FAP que l'union européenne l'a ensuite imposé, d'ailleurs l'ensemble des constructeurs a une dent contre PSA à cause de cela. Soyez sympa restez a distance de votre clavier.
Réponse de le 09/04/2014 à 23:31 :
Comment se fait-il qu'un message aussi agressif ne soit pas modéré au moins en partie ?
a écrit le 08/04/2014 à 17:35 :
Pour lutter contre le CO2, arrêtez la fornication! Déjà plus de 7 milliards d'habitants sur Terre...
Réponse de le 08/04/2014 à 18:14 :
Tout à fait d'accord ! Arrêtons de forniquer, nous nous démultiplions et puis tant que nous y sommes, arrêtons de vivre !!!
Réponse de le 08/04/2014 à 18:42 :
@TC

C'est sans compter sur les obèses dont nombreux sont retraités qui ne cessent produire du méthane issu de leur pot d'échappement... sans aucun filtre à particules.
Réponse de le 09/09/2014 à 14:06 :
Et que dire des sportifs qui respirent beaucoup plus d'oxygène et rejettent beaucoup plus de CO2, de parfais egocentriques qui ne pensent pas à notre planète.
a écrit le 08/04/2014 à 16:39 :
Il faut simplement développer des transports en commun dans toutes les villes (fonctionnant 24h/24 et 7j/7) et les interdire aux véhicules (hors services publics, taxis et livraisons). La plupart de la pollution est urbaine et générée par ces arrêts et redémarrages incessants liés aux embouteillages. Si, en plus de ça, on arrête d'abandonner le GPL et qu'on y met un peu d'hybride et d'électrique, la situation s'améliorera très nettement.
a écrit le 08/04/2014 à 16:23 :
Il faut commencer par distinguer POLLUTION et TOXICITÉ. Le CO2 ne présente aucune toxicité ni pour nous, ni pour la Terre qui a connu dans sa longue histoire des épisodes à taux de CO2 10 à 30 fois plus élevé ! Elle ne s'était d'ailleurs jamais si bien portée. Rappelez-vous les dinosaures... Le CO2 est à la mode. Un jour, il retombera comme les pluies acides qui n’intéressent plus personne...
Réponse de le 08/04/2014 à 22:52 :
Dire que la terre à connu 10 à 30 fois plus de CO2 que maintenant en se portant bien est tout simplement faux.
Réponse de le 08/04/2014 à 23:50 :
Non, c'est parfaitement exact, la Terre se portait très bien, mais l'humanité n'existait pas encore.
a écrit le 08/04/2014 à 15:46 :
Le diesel nous tue plus rapidement que le CO2... Quel est le but de cet article? Nous embrouiller pour dédouaner le diesel de la pollution mortelle qu'il engendre? Info Intox comme d'habitude. Pendant ce temps au lieu de transporter les camions qui traversent la France sur des trains on construit des portiques stupides et voyeurs que les Bretons cassent aux frais de l’état....C'est surtout la betise qui nous tue.. implaccablement
Réponse de le 08/04/2014 à 16:35 :
Cette invective sans faits ni données pour soutenir cette affirmation ne vaut strictement rien.
Réponse de le 08/04/2014 à 23:47 :
Il n'y a pas besoin de faits ou de données, vous savez instinctivement que vous ne risquez rien en respirant le CO2 que vous avez vous même rejeté et je ne crois pas que vous prendriez le risque de dormir la tête dans votre cuve de fioul.
a écrit le 08/04/2014 à 14:42 :
enfin un article, qui explique sans parti pris et qui met en perspective le dilemme entre écologie et santés publique. Merci M. AGV .
a écrit le 08/04/2014 à 14:06 :
On s'en fiche pas mal du CO2, arrêtez de nous polluer.
Combien de malades asthmatiques à cause du CO2 ? Zéro.
Réponse de le 08/04/2014 à 15:02 :
@assez! Il faut arreter de nous embeter avec le diesel .Tout le monde en France ne vit pas dans des villes polluées et ont besoins du diesel pour faire de long trajets .Là ou nous vivons l'air est pur et beaucoup de voitures sont en diesel .iL FAUT PAS TOUCHER AU DIESEL !C'est aux villes à regler leur problemes sans emmerder les autres français .
Réponse de le 08/04/2014 à 23:54 :
Un Français sur deux vit dans une ville de plus de 10 000 habitants. Ça commence à faire du monde...

Et bien souvent, ce n'est pas une personne âgée, c'est même souvent un enfant, qui risque de payer cher pour avoir été exposé à la pollution aux particules.
Réponse de le 09/04/2014 à 17:00 :
@fred: c'est ça! Ne faisons surtout rien et laissons faire les autres! On ira loin avec une mentalité pareille! Pauvre France!
a écrit le 08/04/2014 à 14:04 :
Si on remplace une bonne partie du parc par des petites citadines essence, les émissions de CO2 baisseront plus vite qu avec les progrès des nouveaux diesels. Le dernier paragraphe est de la désinformation pure et dure.il me semble que nos constructeurs français sont meilleurs sur les petites voitures que sur les grosses berlines, c est une chance pour eux d être à la fois en pointe sur les nouvelles technologies diesels et sur les voitures a faible consommation. Pour nous consommateurs, travailleurs, contribuables et citoyens je trouve aussi que c est une bonne nouvelle, baisser son budget carburant, fin des subventions du diesel, plus d emplois chez nos constructeurs et meilleur qualité de notre aire et de notre environnement. Stop au lobbys qui bossent que pour leurs pommes et qui ont montré dans l automobile leurs formidables succès....!
Réponse de le 08/04/2014 à 17:31 :
Les citadins devraient plutôt utiliser les transports en commun et commencer par appliquer leurs formules écologiques... plutôt qu'en imposer aux autres.
Réponse de le 08/04/2014 à 23:56 :
La plupart des transports en commun sont saturés, notamment le RER C, le D et le A, à Paris, ainsi que certaines lignes de métro, sans compter d'autres lignes de province. Demander aux gens de se reporter sur des modes de transports souffrant déjà de saturation n'a pas beaucoup de sens et cela ressemble fort au travers que vous reprochez aux citadins.
Réponse de le 23/07/2014 à 13:21 :
Et si on défiscalisait le télétravail plutôt que le Diesel ? Toutes les professions ne peuvent certes pas se le permettre, mais comme pour toute idée, c'est déjà ça de pris et de non émis !

Par contre la discrimination fiscale au profit du Diesel est aujourd'hui injustifiable.
a écrit le 08/04/2014 à 14:02 :
On devrait fortement dissuader de produire des véhicules fonctionnant au diesel voire les interdire à délai très rapproché. Si nous les français on s'est encore gouré tant pis, car ça va finir par couter bonbon au risque souverain, imaginons un recours gagnant devant les tribunaux, on peut croire que le total des indemnités qu'obtiendraient des victimes (c'est à dire vous et moi) de la pollution au diesel pourrait représenter plusieurs centaines de milliards...d'euros
Réponse de le 08/04/2014 à 17:26 :
On devrait surtout interdire votre bêtise... la dictature de l'offre et de la demande par les écolobobosocialistes ça suffit! Vos malades du Diesel sont fictifs tout comme vos indemnités... tout cela pour justifier votre ambition politique pour imposer vos choix minoritaires à la majorité des français. Vivement les européennes!
Réponse de le 09/04/2014 à 0:19 :
Ce n'est pas en insultant les gens que vous convaincrez qui que ce soit. Si vous revendiquez la loi de l'offre et de la demande, retenez surtout que l'offre en carburant pour voiture diesel est insuffisante en France, ce qui nous oblige à importer ce carburant.
a écrit le 08/04/2014 à 13:56 :
Cet acharnement sur le gasoil est purement malhonnête. L'essence est beaucoup plus toxique que le gasoil à cause du Benzène qu'elle contient. Le benzène est très toxique et cancérigène. Il s'évapore lorsqu'on fait le plein du véhicule et s'échappe du réservoir sans passer par le pot d'échappement. Cette odeur caractéristique est très désagréable et suffocante. C'est une pollution masquée malhonnêtement car elle n'est pas intégrée dans le mesure de la pollution du véhicule. Cette pollution est beaucoup plus critique que les NOx qui ne font qu'irriter superficiellement dans des conditions inhabituelles.
Réponse de le 09/04/2014 à 9:12 :
Que les Nox se retrouvent dans les émanations des véhicules en marche est au contraire habituel alors que le benzène, lui, reste contenu dans les réservoirs des automobiles, dans les conditions normales. Il ne faudrait pas inverser la réalité, même s'il est bien exact que le benzène est nocif pour la santé, mais il ne fait nullement partie de la pollution atmosphérique dérivant de l'automobile.
Réponse de le 09/04/2014 à 17:04 :
@Realityshow: les essence ne produisent plus de benzène à l'échappement depuis Euro 3 et surtout 4, soit la majorité de ces moteurs. De plus, c'est un gaz extrêmement volatile, il se dissipe très rapidement. Source: ademe.
a écrit le 08/04/2014 à 13:32 :
Loin de moi toute considération écologique , les moteurs essences sont plus sympas ( à partir de 140 cv en atmo . et 120 cv en 3 cylindres dowsizés )
Pour ceux qui roulent peu autant se faire plaisir .
Il est logique d'équiper les citadines de moteurs essences atmos .
Réponse de le 08/04/2014 à 21:22 :
avoir un moteur de 90cv qui si on reste a 2000 tours a le couple d'un taille haie et la puissance d'une mobylette tunée, super top moumoute ca ! L'essence atmo, le turbo je dis pas, n'a que peu d'interet … si ce n'est sa simplicité. Ce n'est pas un hasard s'il est délaissé.
Réponse de le 08/04/2014 à 23:59 :
J'ai roulé avec deux moteurs diesel de 55 cv et c'était encore moins puissant qu'un taille-haie. Votre réponse n'a aucun rapport avec le message auquel vous répondez.

En outre, si vous ne savez pas comment fonctionne un moteur à essence, ne lui reprochez pas de mal fonctionner. Pourquoi diantre voulez vous démarrer à 2000 tours ? Vous avez une paralysie de la jambe ?
Réponse de le 11/04/2014 à 17:16 :
je dispose d'une fiat 500 avec un moteurt bi cilyndre de 85 cv est a 2000 tr j'ai le meme couple qu'un 1.4 100 cv en 4 cilyndre,et ca suffit largement en ville inutile d'avoir des moteurs de plus de 90 cv a moins d'avoir un tank style Q7 CAYENNE...
ses 4x4 en ville sont tellement ridicule et tellement ridicule,il devrait etre interdit en ville comme le diesel
a écrit le 08/04/2014 à 13:15 :
Je vois encore trop de passion et assez peu de rationalité dans beaucoup de commentaires!

Tout d'abord l'article n'a jamais parlé de toxicité pour le CO2. Mais il est dit que ce gaz participe (moins que d'autres d'ailleurs!) au réchauffement climatique de la planète, ce qu'aucun expert sérieux ne conteste. Dans ce contexte, il est néanmoins pertinent de signaler que les transports (voitures, camions, avions, trains, etc.) ne participent qu'à hauteur de 7 % à 10 % dans les émissions de CO2 sur la planète. Il y a d'autres sources d'émissions bien plus importantes que les transports (par exemple production d'électricité à partir de charbon, etc.).

Ensuite la production en raffinerie du diesel consomme un peu plus d'énergie (et donc émet un peu plus de CO2) que l'essence, mais c'est peanuts dans le bilan et ça dépend de très nombreux facteurs comme le type de brut utilisé, la configuration de la raffinerie, et son intégration énergétique.

Les 15 % de CO2 en plus émis par un moteur essence comparé à un diesel sont liés essentiellement à 2 facteurs:
1) la thermodynamique nous dit que la conversion de l'énergie fossile en énergie mécanique est d'autant plus efficace que le taux de compression d'un moteur thermique est élevé. Le taux de compression d'un diesel (autour de 16) état supérieur à celui d'un essence (autour de 10), un diesel sera 30 à 35 % plus efficace qu'un essence à même puissance. Cela signifie que si un essence transforme 30 % de l'énergie contenue dans l'essence en énergie mécanique en sortie de vilebrequin, un diesel arrivera à transformer 40 % de l'énergie du gasoil en énergie mécanique.
2) Mais un litre de diesel est plus dense qu'un litre d'essence et contient plus d'atome de carbones. Il dégage donc, lorsqu'on le brûle, autour de 15 % de CO2 en plus.
Ces deux effets expliquent que le diesel emmétra in fine quelque chose comme 15 % de CO2 en moins qu'un essence, à même puissance bien sûr. C’est ce qui l’article aussi.

Enfin et pour terminer, les énergies fossiles vont effectivement lentement s'épuiser. Cela va prendre pas mal de temps encore car avec les schistes bitumineux du Canada et autres pays, les gaz de schistes que plusieurs pays se mettent à exploiter (USA, Angleterre, Pologne, etc.), les gisements en eaux profondes (Brésil, etc.), il y en a encore pour quelques décennies.
C'est le prix qui va lentement dissuader le marché d'utiliser ces énergies fossiles de plus en plus chères à exploiter, et qui va pousser le marché à les substituer par d'autres sources d'énergies (bio-carburants, énergie électrique, etc...), qui à ce moment là deviendront rentables.
Mais soyons réalistes: ce n'est pas dans les 10 à 15 ans qui viennent que vous ne verrez plus d'énergie fossile pour mouvoir vos voitures. Je pense qu'à moyen terme les hybrides rechargeables prendront de plus en plus du poil de la bête, et qu'à plus long terme, la pile à combustible devrait l’emporter. Mais il y a encore beaucoup de développements à faire pour rendre accessible au commun des motels un telle technologie... Les constructeurs japonais, qui savent travailler à long terme (Honda, Toyota), ont d’ailleurs enclenché des programmes R&D sur cette technologie.
Réponse de le 08/04/2014 à 15:13 :
Merci JLB. Enfin, un commentaire intéressant, dépassionné, qui apporte quelque chose! Assez des invectives ridicules, indigentes, dignes d'un "café du commerce"!
Réponse de le 09/04/2014 à 0:10 :
Ce commentaire fait toutefois l'impasse sur le stockage de l'énergie vecteur électrique, hors pile à combustible, qui progresse à pas de géant. Quand on voit à quelle vitesse les batteries de vélo/moto/auto réduisent de poids et de volume tout en conservant la même quantité d'énergie, on se dit que la substitution de la voiture électrique à la voiture thermique nous surprendra par sa rapidité de la même manière que nous avons été surpris par le terrassement de la photographie argentique par la photographie numérique, que d'aucuns songeaient impossible ou renvoyaient aux calendes grecques.
Réponse de le 09/04/2014 à 17:08 :
Oui, je ne serais pas étonné que d'ici 20 ans, la majorité des véhicules neufs soient des électriques. On verra...
Réponse de le 09/04/2014 à 23:34 :
En 1900, il y avait une flotte de 2000 taxis électriques dans New-York. Ils roulaient à 20 km/h et avaient une quarantaine de kilomètres d'autonomie. Quel dommage qu'on n'ait pas poursuivi dans cette voie !
a écrit le 08/04/2014 à 12:54 :
Ils vous remercient.
Chacun à sa part de responsabilité dans le laisser faire qui finit en drames. Y compris les journalistes / blogueurs qui ne pensent pas à mal.
Bref, blabla au final il y a des morts, bcp et des milliards en coûts de santé publique si la vie humaine ne vous interpelle pas suffisament pour réfléchir vraiment avant d'écrire. Oui les charges sociales à baisser, un pourcentage supérieur vient du diesel que des fraudes.
Réponse de le 08/04/2014 à 13:46 :
@Cancereux : C'est facile d'accuser le diesel de tous les maux. Je respire du diesel depuis 40 ans et ma dernière radiographie des poumons est impeccable. L'espérance de vie n'a cessé d'augmenter depuis la prédominance du diesel : les statistiques confirment donc que le diesel fait vivre plus longtemps - comme c'est facile de biaiser les statistiques :)
Les seules personnes que j'ai vu avoir un cancer du poumon avaient une mauvaise hygiène de vie (tabac, alcool, utilisation de produits chimiques, maladie chronique...)
Réponse de le 08/04/2014 à 17:36 :
Pour votre info, les prochaines normes anti-pollution Européennes rendront le filtre à particules obligatoire ... pour les moteurs essence. Et oui, ils émettent aussi des particules mais on les voit moins à l'oeil nu (que sur les diesels non filtrés je l'entends) mais elles existent bien.
Réponse de le 09/04/2014 à 0:02 :
Les PM10 ne se voient pas à l’œil nu, qu'elles proviennent d'un moteur diesel ou d'un moteur essence. Le moteur essence à injection directe émet en effet autant de particules qu'un diesel relativement récent, mais cette technologie n'est pas encore très répandue, et il est peut-être encore temps de la brider.
Réponse de le 09/04/2014 à 17:20 :
Tout dépend de quels moteurs essence à injection directe il s'agit. Tous ne rejettent pas des MP.
Sur les diesels, le FAP est très efficace contre les particules primaires, mais ne peut rien contre les secondaires qui apparaissent au-delà de l'échappement avec le refroidissement des gaz au contact de l'air. (source: Ifsttar)
a écrit le 08/04/2014 à 12:52 :
oui mais l'éthanol (e85) cle co2 est divisé par 3.
et moins de fumées



































.
alors rouler en mixte comme moi, c'est cool.
a écrit le 08/04/2014 à 12:27 :
Le jour où les écologistes/consommateurs comprendront que les véhicules hybrides ne fonctionnent à l'électricité que dans les encombrements, nous gagnerons du temps à lire que les voitures hybrides sont l'avenir. En dehors des villes et des encombrements, ce qui est le cas pour la majorité de la population qui est rurale et qui n'a pas de transport en commun, ces véhicules fonctionnent à l'essence ou au diesel comme les autres voitures. Quand au voitures diesels, ils suffit de lire pour comprendre qu'il n'y a QUE les anciennes voitures diesels qui posent problème. Pensez-vous que d'augmenter le prix du diesel permettra aux personnes qui ont de vielles voitures de changer de voitures ? Enfin, pour les moteurs à 3 cylindres, je suis très sceptique sur leurs fiabilités mécaniques dans le temps. Ces moteurs sont trop poussées et tournent trop vite pour espérer une bonne fiabilité sur le long terme.
Réponse de le 08/04/2014 à 12:56 :
Enfin, un commentaire de bon sens. Et je ne crois pas aux 3 cylindres si "vertueux" aux yeux des beaux parleurs qui n'y connaissent rie. Ils tournent très vite et la longévité risque d'être problématique.
Réponse de le 08/04/2014 à 13:21 :
D'accord avec les commentaires de "missiles". L'hybride est un plus indéniable lorsque l'on accélère et freine souvent (villes, petites routes sinueuses), mais n'apporte rien sur auto-route, sinon du poids en plus, et donc une consommation supplémentaires.
Je crois néanmoins que l'hybride rechargeable va pas mal se développer (c'est un plus par rapport à l'hybride simple pour l'instant), en attendant le développement de solutions plus pérennes et élégantes (piles à combustibles, ...)
Réponse de le 09/04/2014 à 0:04 :
Les moteurs diesels actuels sont eux aussi particulièrement gavés et poussés et c'est la raison pour laquelle, avec en plus les dispositifs de dépollution, ils sont devenus si peu fiables. Ils auront bien du mal à donner des leçons de fiabilité aux moteurs downsizés.
Réponse de le 09/04/2014 à 17:24 :
1) d'abord, les systèmes hybrides, s'ils sont les plus efficaces en ville (là où l'air est le plus pollué) n'est n'est pas pour autant inefficace sur route et autoroute. Le système continue de fonctionner par intermittence en fonction de la demande de puissance, des côtes, du vent de face, etc..
2) le diesel actuel, qu'il soit Euro 6 ou pas, reste plus nocif que l'essence à injection indirecte moderne. Voir mon commentaire tout en haut.
a écrit le 08/04/2014 à 12:05 :
le pire est que les nouveaux moteurs essence, même s'ils consomment bien moins qu'avant, emettent à leur tour... du fait de l'injection direct à haute pression, des micro particules et des Nox......

l'optimum actuel... l'hybride toyota, sans turbo, sans injection directe... et adossé à l'electricité produite par la voiture pour les moment demandant de la puissance....

donc peu de co2, peu de Nox, pas de micro particules.......
Réponse de le 09/04/2014 à 17:17 :
Tous les moteurs essence à injection directe ne produisent pas nécessairement des particules.
Toyota ne croit pas trop au moteur essence downsizé, car celui-ci n'est réellement plus sobre qu'en conduite très calme, ce qui n'est pas le cas en conduite plus dynamique.
Ceci dit, les Lexus hybrides ont des moteurs à injection directe (en fait double, directe et indirecte selon la charge).
a écrit le 08/04/2014 à 11:38 :
Comme titre le lobby du diesel n'aurait pas fait mieux !

Heureusement le reste de l'article nuance un peu les choses. En tout cas très bonne nouvelle car les gens ont enfin compris l'aberration du diesel notamment pour les petits véhicules, les petits rouleurs et les ennuis qui arrivent.
Ce que l'article oublie de dire c'est que certaines catégories de véhicules émettent peu de CO2 et bien moins de polluant que le diesel (exemple les hybrides). En conclusion et puisqu'il faut choisir bannissons le diesel et son poison mortel.
Et arrêtons de croire qu'avec les nouvelles normes tout va très bien, l'utilisation quotidienne d'un véhicule n'est pas celle des tests.

Augmentons le prix du diesel et baissons celui de l'essence....il faut équilibrer.
Réponse de le 08/04/2014 à 21:17 :
Claude 87, PSA et Renault n'ont pas de lobbying à faire il vendent déjà bien plus d'essences que de diesels … il n'y a pas que la France dans la vie, pour les diesels que l'on a plus dans les petites voitures, s'ils ne sont plus présents c'est pas une question de choix des consommateurs ou constructeurs c'est une question de place dans les véhicules, Enfin, vous êtes bien naïf avec votre super véhicule hybride bobo compatible avec ses batteries qui nécessitent des terres rares qui sont un désastre tant à la production qu'au recyclage, et pour bien parachever le tout, pour gratter les derniers grammes de CO2 (eh oui .. ca coute du CO2 de dépolluer un moteur) les constructeurs relâchent des polluants sur les hybrides pour se mettre aux seuils maxi des normes, car les normes en terme de polluant sont identiques pour véhicules conventionnels et hybrides.
a écrit le 08/04/2014 à 9:59 :
pas bon pour le CO2 mais très bon pour nos bronches ! Qu'on se le dise !
a écrit le 08/04/2014 à 9:52 :
changer d'une voiture diesel à une essence en essayant , dans le même temps, de réduire l'utilisation de sa voiture ( d'au moins 15% par exemple) en prenant de temps en temps son vélo , c'est une démarche qui permet d’économiser de l'argent, d’être en meilleur santé (et donc de diminuer le trou de la sécu), de moins polluer (et donc à nouveau de jouer sur la santé publique) , de faire moins de bruit, de diminuer les embouteillages,( donc de limiter les investissements routiers),etc,etc...
mais c'est trop bête, trop simple, et trop beau pour être vrai, non?
Réponse de le 08/04/2014 à 10:55 :
"Lolo" ,vous êtes mille fois dans le vrai !Aujourd'hui ,notre voiture est restée devant le garage ,Madame a pris le métro et pour ma part j'ai pris le vélo (9Km). Le changement de comportement : c'est maintenant !
Réponse de le 08/04/2014 à 11:53 :
Merci les parisiens pour cet avis très pertinent hors de la capitale...
Réponse de le 08/04/2014 à 13:07 :
Aujourd'hui Monsieur a pris le vélo (45km) ! Le changement c'est.... pas pour maintenant désolé
Réponse de le 08/04/2014 à 15:15 :
Moi pas Parisien mais CHTI ! D'autre part ,le parcours moyen d'une voiture en ville est inférieur à ... 2 Km avec une occupation moyenne de 1,2 passager/véhicule ! Alors le covoiturage ,le pédibus,le vélo et la marche c'est maintenant ?
Réponse de le 09/04/2014 à 0:13 :
Pareil, je vais au travail à vélo toute l'année (6 km) et je ne suis pas parisien non plus.
Réponse de le 09/04/2014 à 12:56 :
et moi tous les matins je prends ma voiture diesel (plus économique que mon essence) parce qu'en vélo faire 25 km aller et 25 retour sur une route de montagne je vous le laisse. les trans ports en commun je voudrais bien mais y'en a que dans les villes pas dans l'arrière pays...donc je pollue et je le sais mais faut bien travailler y'a déjà assez de tire au flanc comme ça. je les aide à gagner leur rsa
Réponse de le 09/04/2014 à 23:38 :
Pendant que vous conduisez, profitez-en pour réfléchir au sort des trois millions de chômeurs dans votre pays, dont beaucoup subissent la crise de plein fouet et vous arrêterez peut-être de les rabaisser en parlant d'eux.

Je connais des Savoyards qui réalisent votre parcours quotidiennement en vélo électrique et en plus, ils profitent du paysage !
a écrit le 08/04/2014 à 9:37 :
Diesel ou essence tout cela c'est du flan, la seule et UNIQUE question c'est : comment gérer la décroissance des ressources fossiles . . Ces ressources ne sont pas illimitées mais peu de personnes l'on compris.
a écrit le 08/04/2014 à 9:20 :
Il faut commencer par distinguer POLLUTION et TOXICITÉ. Le CO2 ne présente aucune toxicité ni pour nous, ni pour la Terre qui a connu dans sa longue histoire des épisodes à taux de CO2 10 à 30 fois plus élevé ! Elle ne s'était d'ailleurs jamais si bien portée. Rappelez-vous les dinosaures... Le CO2 est à la mode. Un jour, il retombera comme les pluies acides qui n’intéressent plus personne...
Réponse de le 08/04/2014 à 9:31 :
Entièrement d'accord.
une des solutions pour que l'humanité se porte mieux serait de créer un "filtre à politiciens", la majorité d'entre eux serait recyclée.
a écrit le 08/04/2014 à 9:14 :
ce qui fait encore et toujours 2/3 de gens qui achètent un mazout alors qu' ils n' en ont aucune utilité ( parcours moyen annuel ) et ne comprennent décidement rien à rien. Il seraient juste qu' ils en crèvent.
Réponse de le 08/04/2014 à 9:52 :
si l essenc etait au prix du diesel l inverse se frais tout seul mais comme le diesel se vent mieux et rapporte plus de taxe a l etat ben ils ne font rien./.
Réponse de le 08/04/2014 à 11:20 :
Non, c'est l'essence qui rapporte plus de taxes à l'Etat. Et pourquoi ne pas mettre l'essence au prix du gazole ( plus bas)? Plutôt que d'aligner le gazole sur l'essence plus taxée et donc plus chère, hein?
Réponse de le 08/04/2014 à 11:55 :
N'oubliez pas la bonus malus qui interdit quasiment d'acheter une voiture à essence et a été voté par tous nos politiciens, droite, gauche et verts confondus.
Réponse de le 09/04/2014 à 0:14 :
Pire: essayez d'acheter un modèle essence dans une concession, notamment française ! Bon courage...
a écrit le 08/04/2014 à 9:06 :
complétement bidon cet article. réjouissons nous de la baisse des vente du diésel! Mais a quand de vrai moteur hybride essence-électrique chez nos constructeur "français"?
un constructeur asiatique en partenariat avec aire liquide teste actuellement un 4*4 à pile a combustible pouvant faire 600km et atteindre 160 km/h avec un pleins en moins de 10 sec.
ça c'est l'avenir!
Réponse de le 08/04/2014 à 11:19 :
La voiture électrique qui transporte son énergie dans de lourdes et encombrantes batteries, c'est transitoire. L'avenir c'est plutôt la pile à combustible. Les études avancent. Air Liquide travaille avec les Allemands pour installer chez eux des "pompes" à hydrogène dans les station service d'ici dix ans. Ils prévoient le futur proche, en Allemagne.
160km/h, c'est périmé, à part sur un circuit privé.
Réponse de le 09/04/2014 à 0:20 :
Les lourdes et encombrantes batteries sont tout aussi transitoires.
Réponse de le 09/04/2014 à 17:13 :
Oui, mais reste à pouvoir produire le H2 en grande quantité, proprement et à un prix abordable. Pas encore pour maintenant. Je crois davantage dans les progrès des batteries.
a écrit le 08/04/2014 à 8:36 :
tout ce cinema pour augmenter les taxes surle gs oil ; et pendant que nos elus pour de la com font des deplacements tres poluants et tres tres nombreux
Réponse de le 08/04/2014 à 11:22 :
D'accord. Tout ça c'est pour augmenter les taxes sur le gazole. Et une surtaxe sur les déplacement polluants et inutiles de nos dirigeants?
Réponse de le 09/04/2014 à 0:17 :
Il serait normal d'augmenter la taxation du diesel puisque nous sommes obligés de l'acheter à l'extérieur de nos frontières et que cela plombe un peu plus notre balance commerciale alors que nous raffinons plus d'essence que nécessaire et pouvons donc en exporter.
a écrit le 08/04/2014 à 8:08 :
Votre article est bien fait et re-situe bien les choses, sans à priori idéologique partisans.
C'est vrai que le prix du diesel à l'achat va augmenter compte tenu des sytèmes nécessaires à la dépollution des gas en sortie d'échappement. Et cela sera surtout sensible pour les petites voitures que de plus en plus de français achètent.
Je pense cependant que le filtre à particules sur les moteurs essence à injection directe risque de devenir obligatoire dans le futur, car ce type de moteur émet actuellement plus de particules fines que les moteurs diesel équipés de filtres à particules.
Lentement les deux types de motorisation trouveront leur place sur le marché européen, en fonction des coûts d'achats d'une part qui eux même seront aussi fonction des taxes environnementales décidées par les différents gouvernements, et en fonction des moyens financiers des populations. Le consommateur français n'aura sans doute pas les mêmes moyens que l'allemand...
Réponse de le 08/04/2014 à 21:36 :
Il est vrai que l'article est très bon car objectif, et sur le sujet je pense que ce genre d'articles se comptent sur les doigts d'une main (bravo M.Verdevoye même si je ne suis pas toujours d'accord avec vous). JLB, vous dites juste également sur le FAP, les moteurs essences ne font que mimer les diesels … certains vont s'étouffer mais c'est la réalité. Downsizing + suralimentation, injection directe, injection stratifiées etc ... font que ces moteurs sont toujours plus proche du diesel et tombent immanquablement dans les mêmes travers, Nox en mode mélange pauvre, et particules pour les injections directes. Dans une ou deux générations de moteurs on commencera a avoir des choses extrêmement propres, ne resterait plus qu'à produire du carburant renouvelable et le tour serait joué.
a écrit le 08/04/2014 à 7:53 :
15% de CO2 en moins pour l'essence ?
Vous prenez en compte le coût du CO2 à la fabrication ? Car je rappelle qu'il faut d'avantage chauffer le brut pour obtenir du diesel.
Réponse de le 08/04/2014 à 8:43 :
De plus, étant moins riche en hydrogène et plus en carbone, un litre de diesel émettra plus de CO2 qu'un litre d'essence.
Réponse de le 08/04/2014 à 11:23 :
"il faut d'avantage chauffer le brut pour obtenir du diesel", donc on distille le kérosène épicétou ? L'ennui avec les fractions pétrolières est que ça dépend du brut distillé. Il y en a des riches en "volatils", d'autres en produits lourds.
Le pétrole contenant du "lourd", si vous voulez "moins chauffer", vous le jetez ??
Réponse de le 09/04/2014 à 22:01 :
On s'en fout du co2 ce n'est pas un polluant mais un gaz à effet de serre, nuance!

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :