Porsche accélère sa transformation pour sauver sa rentabilité

 |   |  926  mots
(Crédits : © Michaela Rehle / Reuters)
En 2018, la marge opérationnelle de Porsche, l'une des plus élevées de l'industrie automobile derrière Ferrari, a baissé d'un point à 16,6%. La direction de la marque de voiture de sport de luxe a fixé une feuille de route d'investissements et de transformation de l'entreprise avec le but de préserver ce ratio de rentabilité au-dessus de 15%.

L'affaire est prise très au sérieux : Porsche se prépare activement à la transformation de l'univers automobile. Pour Oliver Blume, PDG de la marque de luxe allemande, la transformation en cours dans le secteur automobile n'épargnera personne y compris les labels les plus exclusifs. Dans un contexte de rentabilité en recul dans tout le secteur, Porsche a présenté sa feuille de route pour se positionner en 2025 sur l'électromobilité, mais également sur la thématique des mobilités alternatives.

Taycan, déjà 20.000 réservations

Le Taycan doit représenter le premier volet de cette ambition. La première voiture 100% électrique de Porsche sera commercialisée en septembre, après sa présentation officielle au Salon de Francfort. Cette berline de segment D avait été dévoilée à Paris sous une forme de concept-car en 2015, la Mission E, et en 2018 Porsche avait ouvert un livre de pré-réservation. Depuis, la marque allemande a enregistré près de 40.000 réservations, dont 20.000 confirmations moyennant 2.500 euros d'avance. Ce résultat a surpris Oliver Blume lui-même. Detlev von Platen, patron des ventes et du marketing, précise que près de 60% des réservations proviennent d'autres marques,...

Article réservé aux abonnés

Achetez l'article
Pour
0.49TTC
J'achète
Abonnez-vous
Accéder
Déjà inscrit ou abonné ? Connectez-vous
Se connecter

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 19/03/2019 à 9:13 :
Pas seulement Porsche, les marges de l' ensemble de VAG sont en chute libre avec Audi et VW au moment ou Seat fait maigre et alors que la question de se séparer d'une ou deux marques filtre de nouveau dans la presse.
La grenouille est sur le feu.
a écrit le 19/03/2019 à 8:55 :
Ca, c'est d'la bagnole.
a écrit le 19/03/2019 à 8:39 :
"la marge opérationnelle de Porsche, l'une des plus élevées de l'industrie automobile derrière Ferrari"

Alors que si vous comparez les deux marques il n'y a pas photo hein Ferrari est largement au dessus, on se demande vraiment comment les constructeurs automobiles allemands font pour vendre autant de bagnoles si moches et austères et sans originalité.

C'est là que vous devriez enquêter, ce serait vraiment intéressant de farfouiller dans les vieux entrepôts des constructeurs teutons. (Faites attention quand même on ne sait jamais possible que de vieux fantômes SS les garde, brrr... moi je n'irais pas !).

Bon pour VW on a la réponse, une agence publicitaire télévisuelle hors du commun, de plusieurs niveaux au dessus des autres mais Porsche, Mercedes, Audi et BMW faut m'expliquer...

Ensuite c'est rassurant de voir que les riches ont aussi peu de goût que les autres.
Réponse de le 19/03/2019 à 18:12 :
Continuez de rouler en AX kaway nous les riches continuons à avoir mauvais goût au volant des sportives et berlines allemande ou italiennnes....

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :