Trois mois après sa création, Stellantis délocalise déjà vers la Hongrie

 |  | 514 mots
Lecture 3 min.
Selon les syndicats, Stellantis a programmé la mort du site de Douvrin dans le Pas-de-Calais
Selon les syndicats, Stellantis a programmé la mort du site de Douvrin dans le Pas-de-Calais (Crédits : PASCAL ROSSIGNOL)
A peine créée, Stellantis va délocaliser en Hongrie la production d'un moteur essence fabriqué jusqu'ici à Douvrin (Pas-de-Calais). Environ 800 personnes (syndicats et préfecture) ont défilé samedi près de l'usine Stellantis (ex-PSA) pour protester contre cette décision de la direction de Stellantis.

Créée en janvier 2021 avec la bienveillance du gouvernement français, Stellantis n'a pas soufflé sa première bougie qu'elle délocalise déjà des activités installée depuis plus de 50 ans en France... Environ 800 personnes (syndicats et préfecture) ont défilé samedi près de l'usine Stellantis (ex-PSA) à Douvrin (Pas-de-Calais) pour protester contre la délocalisation de la production d'un moteur essence en Hongrie, synonyme de "mort programmée" de l'usine, selon des syndicats. "Les salariés sont très inquiets", a rapporté à l'AFP Laurent Dubois (CFTC), qui réclame "le maintien de l'emploi sur notre site" fondé en 1969, où travaillent environ 1.500 personnes.

En dépit de la crise Covid-19, les groupes automobiles PSA et FCA, qui ont fusionné et ont créé Stellantis, ont enregistré des profits en 2020, malgré une forte baisse de leur chiffre d'affaires. FCA affiche une marge de près de 4% tandis que celle de PSA atteint les 7%. Ces bons résultats confortent la robustesse financière de Stellantis qui doit désormais mettre en oeuvre sa fusion et dégager les synergies promises.

La mort programmée de l'usine de Douvrin

Selon les syndicats, l'usine risque de ne plus avoir de production d'ici à 2025, avec le probable arrêt du moteur diesel en 2023 et la délocalisation annoncée fin février de la production des moteurs essence EP génération 3 vers l'usine Opel de Szentgottard, en Hongrie, en 2023. "Sans cette production-là, on sera contraint de fermer l'usine. La délocalisation sonne la fin pour nous", prédit Joël Petit (CFDT). "PSA a fait subir des accords de compétitivité, et finalement à peine Stellantis créée, la direction annonce la délocalisation" du moteur EP, s'insurge Régis Scheenaerts, de la CGT, qui n'était "pas signataire".

"Ce qui se dessine, c'est la mort programmée de la Française de mécanique" (ancien nom de l'usine). De l'usine sort actuellement un troisième moteur, celui à essence EB, également produit dans d'autres sites du groupe. En juin, la direction doit annoncer où sera produit sa nouvelle génération. "La production d'un nouveau moteur sur ce site est indispensable si nous voulons préserver les emplois : @StellantisFR doit s'y engager !", a tweeté le président du conseil régional Xavier Bertrand (ex-LR), candidat à sa propre succession, mais aussi à la présidentielle.

Une méga-usine de batteries

La construction tout près d'une "méga-usine" de batteries pour voitures électriques à partir de 2022, sous l'égide de la coentreprise Automotive Cells Company (ACC) - qui réunit à parts égales Stellantis avec le spécialiste français des batteries Saft, filiale de Total - peine à rassurer les syndicats. "Elle n'absorbera pas (les emplois perdus)", selon Joël Petit.

D'après la direction d'ACC qui avait présenté le projet le 16 février, cette usine pourrait générer entre 1.400 et 2.000 emplois d'ici à 2030. "ACC va permettre qu'une partie des salariés soient repris à partir de 2023 (...) les conditions de transfert sont en cours d'élaboration", a assuré à l'AFP une porte-parole du groupe. Une cellule de reclassement vient d'être créée.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 13/04/2021 à 7:33 :
C'est a mourrir de rire (jaune bien sûr)
Les thuriféraires de l'UE , hurlent contre cette délocalisation, sans prendre conscience,que l'UE est bâtie sur cette idée : libre circulation + suppression des frontières
L'UE est une machine infernale destinée à permettre aux "hommes d'affaires" de faire des profits juteux . Tant pis pour les classes moyennes .
Réfléchissez et votez autrement la prochaine fois!
a écrit le 13/04/2021 à 7:31 :
C'est a mourrir de rire (jaune bien sûr)
Les thuriféraires de l'UE , hurlent contre cette délocalisation, sans prendre conscience,que l'UE est bâtie sur cette idée : libre circulation + suppression des frontières
L'UE est une machine infernale destinée à permettre aux "hommes d'affaires" de faire des profits juteux . Tant pis pour les classes moyennes .
Réfléchissez et votre autrement !
a écrit le 12/04/2021 à 17:32 :
Le seul critère est celui de la rentabilité financière. Les ouvriers hongrois sont plus exploités que les français. Pourtant les bénéfices de PSA et ses associés sont confortables. Qu'importe les ouvriers français!
a écrit le 12/04/2021 à 17:28 :
"Une cellule de reclassement vient d'être créée"

Puis,la suite :

D'après les travaux, relayés par Les Échos, en cas de licenciement, les salariés ayant été en chômage partiel pourraient voir leur allocation chômage nettement réduite. La raison ? La modification des règles de calcul du salaire journalier de référence (SJR), qui doit entrer en vigueur au 1er juillet.Le SJR est basé sur le montant des rémunérations perçues avant le licenciement divisé par la durée de l'activité. Jusqu'à présent, un chômeur ayant travaillé trois mois sur six à temps plein touche une allocation supérieure à celui qui a travaillé six mois à mi-temps. Une différence à laquelle l'ancienne ministre du Travail, Muriel Pénicaud, avait décidé de remédier, au nom de "l'équité". Dans le cadre de sa réforme de l'assurance chômage, le gouvernement a donc décidé de revoir le mode de calcul du SJR.Actuellement, le dénominateur du SJR (la durée d'activité) n'est calculé qu'à partir des seuls jours travaillés par le demandeur d’emploi. Mais à compter du 1er juillet 2021, il sera calculé à partir du revenu mensuel moyen perçu par le demandeur d’emploi sur une période de 24 mois (voire 36 pour les plus de 53 ans). Ce mode de calcul sera donc moins favorable aux demandeurs d'emploi, puisque les périodes d’inactivité seront également prises en compte dans le calcul de l’indemnisation. Ce qui baissera fortement le SJR, et donc le montant des allocations chômage.
a écrit le 12/04/2021 à 15:13 :
Impôts à la production trop élevé, contrainte administratives trop lourdes ( délai d'autorisation, formulaires/cerfa à remplir ), malfaisance syndical quasi absolu alors qu'il ne représente qu'un peu plus de 10 % de la société ( public et privé mélangé ).
a écrit le 12/04/2021 à 13:37 :
Si Bercy n'avait pas la main (démesurément) si lourde . . . .
a écrit le 12/04/2021 à 10:33 :
Lorsque l'on connaît l’attitude de la Hongrie comme la Pologne plus nationaliste qu'européenne et qui ne font que remplacer le départ de l'Angleterre dans leur mentalités d'égoïstes individualistes et rien à foutre de l'U.E.... Peugeoiste depuis 40 ans c'est sur que ma prochaine voiture ne sera pas une Peugeot. A quoi sert le patriotisme si on ne peut plus acheter français. Comment va faire la France demain pour entretenir les millions de chômeurs et retraités avec des futurs emplois moins rémunérateurs types agent d'entretiens, aide à domicile et quelques postes qualifiés types ingénieurs bureau d'études... La classe moyenne française explose avec l'aide de l'état et de l'U.E...
a écrit le 12/04/2021 à 10:16 :
On ne peut à la fois s'extasier devant les succès de Carlos TAVARES et déplorer sa stratégie; cette stratégie est bien fonction des forces et des faiblesses de notre offre.
a écrit le 12/04/2021 à 9:53 :
Et si on devenait la Hongrie de demain !!!!!!!!!
Chiche.
Suppression des charges au maximum :
- plus de subventions aux multiples associations,
- plus de soutien social à tout va,
- allocations chômage réduite à minima,
- réduction des pensions de retraite aisée pour impôt COVID de redressement pour les jeunes générations,
- pus de gratuité des écoles et autres services publics,
- baisse drastique du minimum ,
- suppression du statut des fonctionnaires et réorganisation des services avec formation et suppression des postes si refus de s'adapter.

Avec tout cela, les entreprises seront heureuses en France et pourraient même augmenter à la marge les salaires.
De toute façon, ce qui compte, c'est surtout le pouvoir d'achat de la monnaie.
Il n'y a pas de famine en Hongrie alors bougeons la France mondialisée.
Ensuite, prochaine étape, rattraper la Chine.
Réponse de le 12/04/2021 à 13:17 :
L'idéal serait de copier le Bangladesh.

Madagascar est un bon modèle aussi.

J'hésite, mais je suis sur que vous avez un brillant avis sur ce point.
Réponse de le 12/04/2021 à 17:14 :
"Et si on devenait la Hongrie de demain !!!!!!!!!"

Il te reste plus qu'à montrer l'exemple.
a écrit le 12/04/2021 à 9:49 :
Pendant la pandémie, la desindustrialisation de la France continue. Notre gouvernement préfère pousser des cris de victoire parce que l'on sait conditionner un vaccin , et il appelle cela de la production . C'est dramatique d'incompétence. Rappelons que Stellantis s'est fait avec l'aval de ceux qui nous gouvernent.
a écrit le 12/04/2021 à 9:06 :
Normal. Le traité de Maastricht en 1992 a permis aux industriels de délocaliser nos industries sans accord des gouvernants. 29 ans plus tard, le désastre se confirme. Ça fait 14 ans qu'Asselineau explique en détail les mécanismes de l'UE qui nous ont mené à cet esclavage anglo-saxon, que les britanniques ont fini par quitté. Vous ne voulez toujours pas aller voir les nombreuses conférences d'Asselineau en ligne sur l'UE, l'€ et l'OTAN. Tant pis pour vous.
a écrit le 12/04/2021 à 8:44 :
Macron qui veut réindustrialiser la France doit être content de voir nos industriels multiplier les délocalisations. Entre l'immigration, notre déclin, l'UE qui ne sert qu'a compliquer notre développement et notre administration pléthorique , on est vraiment mal en point.
a écrit le 12/04/2021 à 8:17 :
Je devais renouveler ma voiture déjà je sais que je Boycotte Peugeot et Citroën - qui lui appartient-euh stellantis
Faut envoyer un signal fort à ces «  industriel français » qui ont fait de ce pays le plus désindustrialisé d Europe après la Grèce.. avec la complicité des politique au pouvoir depuis 40 ans Lr 21ans et socialo 19... qu en pensez vous mr Xavier Bertrand ?....étrange silence de votre part vous si prompt à perorer
a écrit le 12/04/2021 à 8:16 :
Je devais renouveler ma voiture déjà je sais que je Boycotte Peugeot et Citroën - qui lui appartient-euh stellantis
Faut envoyer un signal fort à ces «  industriel français » qui ont fait de ce pays le plus désindustrialisé d Europe après la Grèce.. avec la complicité des politique au pouvoir depuis 40 ans Lr 21ans et socialo 19... qu en pensez vous mr Xavier Bertrand ?....étrange silence de votre part vous si prompt à perorer
a écrit le 12/04/2021 à 8:14 :
Je devais renouveler ma voiture déjà je sais d seule je Boycotte de Peugeot et Citroën - qui lui appartient-euh stellantis
Faut envoyer un signal fort à ces «  industriel français » qui ont fait de ce n pays le plus dés industrialisé d Europe après la Grèce.. avec la complicité des politique es au pouvoir Lr et socialo ... qu en pensez vous le Xavier Bertrand ?....
a écrit le 12/04/2021 à 7:25 :
Ça devrait être interdit ça !!
C'est honteux !!
Il faut boycotter ces voitures !
Jamais je n'achèterai de voiture "Française" neuve .. je met française entre parenthèses car on sait très bien qu'il n'y à plus rien de français là dedans mis à part le nom..
C'est fabriqué à l'étranger, avec de la main d'oeuvre étrangère, des matériaux étranger...
De toutes façons, le non stellantis fait déjà bien pitié, où ils ont étés pêcher ça franchement....
Réponse de le 12/04/2021 à 7:56 :
Je vous cite
« Jamais je n'achèterai de voiture "Française" neuve « 
La je reste pantois devant une logique aussi implacable.
Acheter étranger pour sauver l’industrie française....
Bravo...
Réponse de le 12/04/2021 à 8:02 :
tout grace aux syndicats CGT - FO - CFDT qui font tellemnt ch.. les patrons que ces derniers vont la ou il n'y a pas de syndicat
Réponse de le 12/04/2021 à 8:05 :
Les bien trop chères voitures allemandes sont par exemple faites avec des assemblages exotiques d ' europe de l' est et chinoiss..
a écrit le 12/04/2021 à 7:22 :
Ça devrait être interdit ça !!
C'est honteux !!
Il faut boycotter ces voitures !
Jamais je n'achèterai de voiture "Française" neuve .. je met française entre parenthèses car on sait très bien qu'il n'y à plus rien de français là dedans mis à part le nom..
C'est fabriqué à l'étranger, avec de la main d'oeuvre étrangère, des matériaux étranger...
a écrit le 12/04/2021 à 4:41 :
Dans un tres proche avenir il y aura trois sortes de vehicules sur les routes francaises.
Les etrangeres de qualite haut de gamme, type bmw, mercedes, audi, les poubelles types renault, peugeot moyennes gammes, et le reste les voitures essences, diesel celles des sans dents et sans pouvoir d'achat. La France se pauperise et tout un chacun continue de croire en sa splendeur passee.
micron aura brise l'avenir definitivement.
En 22 votez mieux.
Réponse de le 12/04/2021 à 7:39 :
@matins calmes a écrit le 12/04/2021 à 4:41
Citation
"En 22 votez mieux"
Veuillez préciser (vous ne répondez jamais.....): pour qui voter : FN ? LFI ? , PC ? NPA ?, Hamon ? LCR ? Verts ? Asselineau ?
Cordialement
Réponse de le 12/04/2021 à 8:04 :
Propriétaire uniquement de voitures françaises, dire que c’est des poubelles c’est un peu se foutre de la gueule du monde
Il est vrai que si tu achètes une Audi à 70000 € elle sera nécessairement de meilleure qualité qu’une Peugeot à 40000 €.
Il n’y a bien que les français pour vouloir des Audi au prix d’une Renault.
C’est comme le vin, n’espère pas avoir un Pétrus en achetant un Beaujolais, mais tout le monde ne peut pas boire du Petrus tous les jours...
Réponse de le 12/04/2021 à 9:52 :
"Les etrangeres de qualite haut de gamme, type bmw, mercedes, audi, "

Le mec qui n'y connait rien donc.

"La France se pauperise et tout un chacun continue de croire en sa splendeur passee."

Sa splendeur passée est une réalité, on efface pas le passé si ce ne sont les négationistes idiots. Mais bon 4h40 du mat pour écrire un commentaire tu devais encore faire une insomnie tellement tu es un homme heureux hein ? :-)

"En 22 votez mieux. "

Meuh !
Réponse de le 12/04/2021 à 10:48 :
"C’est comme le vin, n’espère pas avoir un Pétrus en achetant un Beaujolais, "

Sauf que le Pétrus ne vaut pas son prix, est-ce que par curiosité vous y êtes allé voir ? Un cépage cerné par les embouteillages... de bagnolles ! Encore un commentaire de quelqu'un qui n'y connait rien.

La vache 2022 arrive avec sa cohorte de gens qui s'écoutent parler. -_-
a écrit le 12/04/2021 à 0:07 :
Apparemment on va avoir une usine de fabrication de batreries qui embauchera 2000 salariés.
C'est plutôt gagnant.
a écrit le 11/04/2021 à 22:02 :
Vite un tas de subventions pour les agriculteurs, afin d'être sûr que l'industrie française disparaisse....
a écrit le 11/04/2021 à 20:13 :
La 5ème République meurt.
Qui aura le courage de revoir TOUT de fond en comble ?

Si les usines ferment, ce n’est pas seulement pas à cause du coût de la main d’oeuvre.

Il faut TOUT revoir.

2022 est l’occasion pour une véritable rupture.
Soit les français votent pour les mêmes et les choses continuent pépère jusqu’au soulèvement de millions de personnes dans les rues cette fois ou bien ils renversent la table et ils abordent TOUS les problèmes sans tabou.
Réponse de le 11/04/2021 à 21:40 :
Covid se charge de tout revoir, les mondialistes ont appuyé sur le bouton du great reset et du gvt mondial et sont là pour ça, ils ne se cachent même plus aussi ayez craintes..
Réponse de le 11/04/2021 à 21:51 :
Et ‘????? Impacts social, économique et politique ? C’ Quoi votre modèle de vie pour la France et les français ?
Réponse de le 12/04/2021 à 8:01 :
véritable rupture, cette idée 'existe pas, même les grandes révolutions 1789, 1917, la chute du mur etc ont toujours remis au pouvoir la même oligarchie. Croyez vous que dans notre pays hors discours politiques que LFI ou le RN ou autres prometteurs de modifications changeraient le système, république monarchique de notre pays, un rêve comme ceux qui prônent la constituante en fait le pourvoir aux mains du parti présidentiel. En France le pouvoir est tellment personnel que l'élu une fois en place oubliera ses promesses. Comme le dit le dicton les promesses n'engagent ………. Pour ce qui est du soulèvement là aussi j'en doute car pour un demain changeant il faut que l'armée, la police et autres corps d'état soient dans la boucle. La crise des GJ a montré que l'état régalien peut- être secoué mais pas jusqu'à la rupture. Je vous laisse à vos rêves qui sont encore le meilleur moyen de croire à demain plus vert.
a écrit le 11/04/2021 à 19:51 :
COMBIEN D'EXEMPLES va-t-il falloir mettre sous le nez des Français pour qu'ils finissent par comprendre que les gouvernements quels qu'ils soient n'ont plus aucun pouvoir pour bâtir une stratégie industrielle et empêcher les délocalisations, tant que la France reste dans l'UE et l'€ ?

Détail risible : Xavier Bertrand est le président de la région où se situe ce énième sinistre industriel qui menace 800 emplois. Il proteste bien sûr. Et puis ? RIEN. Si cet individu était élu à la place de de Macron en 2022, que changerait-il ?

RIEN puisqu'il restera dans l'UE et dans l'€. F Asselineau ce jour..
Réponse de le 12/04/2021 à 8:14 :
UE, Euro aucun rapport la concurrence internationale se moque bien de votre idée . La compétition car il s'agit d'une compétition ne sera jamais en faveur d'une France isolée. Notre système social certes un des meilleurs au monde n'est pas compatible avec cette compétition, pas plus que notre mentalité moins porter sur la compétition, le défi que nombre de pays. Dans les années 80 j'ai connu le début du boom asiatique pendant que nous dansions les fourmis travaillaient à plein régime pour connaitre notre confort matériel, tout cela sans sécu, indemnité chômage, CAF …... Aujourd'hui ce confort est de moins en moins vrai pour bon nombre de nos compatriotes le déclin est déjà dans la boucle et si nous ne voulons rien changer le nombre ne fera qu'augmenter. L apolitique est un boulet pour notre économie car elle est basée non pas pour un meilleur avenir mais exclusivement pour un bulletin de vote et cela vaut pout tous les partis et les ténors à la grande g plus ou moins forte.
Réponse de le 12/04/2021 à 11:37 :
@aucun rapport Vaste blague, vous avez en bon européiste chargé le Brexit pendant des années et voyez le résultat.. L' Angleterre annone déjà les meilleurs chiffres à venir loin des résultats apocalyptiques qu' annonçaient les anti Brexit. Sur le fond qui permet les délocalisations sinon l' article 63 du TFUE introduit avec Maastricht? Vous êtes encore une fois êtes devant votre nième contradiction.
a écrit le 11/04/2021 à 19:33 :
la Hongrie est devenu l'eldorado de délocalisations de nombreuses entrteprises,
a écrit le 11/04/2021 à 19:01 :
Les khmers verts vont tuer l'industrie automobile et grâce à la mobilité électrique de plus en plus prégnante, il faudra de plus en plus d'électricité...lorsque le parc automobile atteindra des millions de véhicules. Quant à la fabrication de batteries neuves, elle est où l'écologie ! c'est le pillage de la terre avec toutes les conséquences humaines. Et ne parlons pas du recyclage des batteries usées !
Vive les bobos avec leur certitude, quant on pense que les entreprises automobiles françaises sont de plus en plus sanctionnées par cette écologie punitive...
Il faut craindre le pire dans les prochaines années !
Réponse de le 11/04/2021 à 19:41 :
Pillage de la terre? Vous y allez un peu fort quand même... il faut dire que l'extraction du pétrole est vertueuse pour la terre alors?
Réponse de le 13/04/2021 à 9:07 :
@ Furyo,
"Pillage de la terre? Vous y allez un peu fort quand même" bah non il a parfaitement raison, au nom de électromobilité ( éco-mobilité) on pille sans retenu les ressources de matières premières, combien de trottinettes électriques, vélos électriques, scooters électriques, et autres véhicules électriques à quatre roues, qui ne servent qu'une heure (et encore je suis optimiste) par jour ? j'appelle ça "éco-gâchis 3.0" sachant qu'une batterie se décharge toute seule même sans utilisation,dû a sa résistance interne, là encore un gâchis d’énergie ! je ne dis pas que le pétrole est la panacée, mais au moins quand vous n'utilisez pas votre véhicule, le carburant ne s’évapore pas ! et je ne suis pas obligé de laisser ma voiture branchée, comme feu les autolibs ! l'extraction du pétrole n'est pas vertueuse certes, mais c'est moins pire que l’extraction des terres rares, et autres matières premières (Amérique Latine, Afrique, Chine etc..) sans compter que dans ces continents et pays, ils ne font pas travailler les enfants ...c'est bien connu !
L’écologie aveugle, avec des grandes certitudes (cf la maire de Poitier), qui font le bonheur des grands industriels, d'ailleurs c'est flagrant, tant ils font du bruit pour manifester leurs colère !
a écrit le 11/04/2021 à 17:08 :
en moins de mois les parole du pdg se sont envole
pas de fermeture de site
non il ne ferme pas le site il va rester que le gardien
les autres doivent se renseigner auprès des verts pour pour que ceci le garantisse une remuneration a vie
a écrit le 11/04/2021 à 17:00 :
Imaginons que dans dix ans ce soit la pile à combustible qui prenne le dessus, que feront-ils de leurs batteries ?
a écrit le 11/04/2021 à 16:22 :
Pour ceux qui n'ont pas encore compris que Tavares se fou autant de ses salariés que de ses clients que de l'automobile elle même....
Ce qui l'intéresse c'est le fric !
a écrit le 11/04/2021 à 16:22 :
ils n'ont pas manifeste contre la loi ecocide
ils n'avaient pas non plus manifeste contre les lois eckert florange dailymotion et tout le reste.........
ni contre montebourg qui a tout fait pour couler le peu d'industrie qui restait, et a villipnde les peugeots incapables de recapitaliser leur boite, vu que tout est parti en isf
la france ne veut plus d'industrie la france veut plumer les gens et niveler par le bas, mais la france veut quand meme des bons emplois et de la souverainete
ne pleurez pas sur ce moteur, quand ce pays dependra de la chine pour ses batteries et qu'uncle change dira non, on va autrement rigoler des manifs d'indignation
a écrit le 11/04/2021 à 14:27 :
a cause et pour satisfaire les ecolos 800 chomeurs de plus
sans oublier la sous traitance
et avec le meme principe de m macron a ferme une central nucleaire
il faudra que ces personnes assume la désindustrialisation
par une taxe sur leur carte de militant
et leur interdire les vehicules essence et diesel
avec une plaque specifique pour augmenter leur passage aux peage
Réponse de le 11/04/2021 à 16:25 :
Que viennent faire les ecolos dans la de localisation d'une activité en raison d'une MO moins chère ailleurs?

Vos fantasme sur l'écologie vous fait vraiment dire n'importe quoi
a écrit le 11/04/2021 à 11:31 :
Le moteur à essence est irrémédiablement sur le déclin. Surtout les petits moteurs. Dans leur sillage, c'est toute la chaîne mécanique qui va souffrir. Boîtes de vitesses, embrayage, systèmes d'injection, ligne d'échappement, réservoir de carburant, filtration...
Réponse de le 11/04/2021 à 14:37 :
Si depuis 30 ans ce pays et ces politiques avaient soutenu la transition vers un autre model économique, et bien nous n'en serions pas la.
Notre parc automobile entre autre serait H2 compatible, et largement électrique.
Le tout rendu possible car disposant d'un parc électronucléaire et renouvelable pérenne.
Et non pas en fin de parcours, voir tout juste émergeant.

Depuis 30 ans l'automobile se gave de subventions publiques. Et le projet est de maintenir aujourd'hui comme hier l'emploi "quoi qu'il en coute"...

Sauvez Renault en France même si a présent un robot coute moins cher en Hongrie, ou en Pologne, voir au delà.

De fait demain Renault sera nationalise.
Tout comme l'on nationalisera petit a petit Air France.

Et l'on nous gave aujourd'hui plus que jamais de discours vides de sens comme la réindustrialisation.
Réindustrialiser ce pays mais avec qui et dans quel domaine ou secteur.
Et ceci considérant que ceux qui tiennent ces discours sont les mêmes qui ont tout fait pour anéantir le potentiel industriel de l'économie France.

Un pays que ces politiques et ces discours vides de sens ont désinitialisés comme ils ont détruit notre système de sante, et comme ils digère leur pseudo campagne de vaccination.

La même idiocratie dans un millefeuille véritable arlésienne Franco Française produisant les mêmes effets pour tout avec la même approche.
Réponse de le 11/04/2021 à 14:56 :
Tout à fait d’accord avec vous. Le moteur à combustion est condamné. L’arrivée des véhicules électriques (batteries ou pile à combustible) va entraîner des arrêts massifs de fabrication d’équipements.
La robotisation ainsi que la conduite autonome de même, (camions, taxis, métros, trains, bientôt avions)
Région Occitane bientôt les premiers trains à pile à combustible (Alstom) exit les gros diesels.
Ces virages technologiques majeurs, bien que souhaitables et sans doute bénéfiques à plusieurs niveaux, vont, en contre-partie être un couperet terrible pour des dizaines de milliers d’emplois. Il est illusoire de croire que les personnels licenciés vont, du jour au lendemain, devenir roboticiens, programmeurs, informaticiens ou spécialistes de l’intelligence artificielle.
Nous avons déjà un marché du travail saturé alors que vont devenir ces personnes?
Qui peut encore croire au discours de retour du plein emploi?
Nous devenons tributaires de technologies dont les conséquences vont être catastrophiques pour certains et sans doute pour nous tous.
Réponse de le 11/04/2021 à 16:27 :
Oui, mais la de localisation n'a rien à voir avec le sujet que vous évoquez.... Tavares serait tout aussi prompt à de localiser la fabrication d'un moteur électrique dans la mesure où il est construit pour moins cher ailleurs
a écrit le 11/04/2021 à 11:21 :
""Les salariés sont très inquiets""

Pas de soucis on va leur proposer un salaire divisé par deux pour deux fois plus d'heures dans le pays des retraités fortunés et aigris.

Le rêve quoi ! ^^
Réponse de le 11/04/2021 à 12:20 :
retraités fortunés et aigris j'espère que vous ne donnez cette appréciation aux retraités français sinon c'est mal connaitre une grande partie des retraités français.
Réponse de le 11/04/2021 à 16:33 :
Retraité? oui
Fotuné... À hauteur du labeur de ma vie.
Aigri ? Non
Le labeur de ma vie c'est 43 ans de cotisation
Semaine de 48 heures
2 semaines de congés pays par an.
..... Et vous ?
Réponse de le 12/04/2021 à 9:54 :
" retraités fortunés et aigris j'espère que vous ne donnez cette appréciation aux retraités français sinon c'est mal connaitre une grande partie des retraités français. "

Euh... je comprends rien !

" Retraité? oui
Fotuné... À hauteur du labeur de ma vie.
Aigri ? Non
Le labeur de ma vie c'est 43 ans de cotisation
Semaine de 48 heures
2 semaines de congés pays par an.
..... Et vous ? "

Je ne comprends toujours rien, c'était idiot de te répandre en, plusieurs pseudos et spams gros"

SIgnalé et si je peux pas et-c...
Réponse de le 12/04/2021 à 23:32 :
"Euh... je comprends rien !" ça il y a un moment que l'on s'en est aperçu...

"SIgnalé et si je peux pas et-c... " rhoooo, ça fait du bien, hein?
Réponse de le 13/04/2021 à 9:09 :
@ multipseudos: Tu es de moins en moins clair gros ! A mon avis tu ne sais même pas ce que tu écris. ^^

Non ce qui fait du bien c'est de voir le peu que ta faible capacité intellectuelle est en mesure de produire. :-)

Signalé

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :