Carl Icahn investit 100 millions de dollars dans Lyft, le concurrent d'Uber

 |   |  346  mots
Le géant chinois de la vente en ligne est présent au capital de Lyft, et de Kuaidi, l'Uber chinois. Ni Uber, ni Lyft ne sont actuellement cotés en Bourse.
Le géant chinois de la vente en ligne est présent au capital de Lyft, et de Kuaidi, l'Uber chinois. Ni Uber, ni Lyft ne sont actuellement cotés en Bourse. (Crédits : DR)
Lyft, qui concurrence notamment Uber, voit sa valorisation ainsi portée à environ 2,5 milliards de dollars.

Lyft, le service de voitures de transport avec chauffeur (VTC) reconnaissable par ses fameuses moustaches roses a annoncé vendredi que l'homme d'affaires Carl Icahn avait investi 100 millions de dollars dans l'entreprise, dans le cadre d'un tour de table totalisant 150 millions de dollars. Lyft, qui concurrence notamment Uber, voit sa valorisation ainsi portée à environ 2,5 milliards de dollars. Cependant, pour l'heure, ni Uber, ni Lyft ne sont cotés en Bourse.

Un élément fondamental

"Nous sommes heureux de pouvoir investir dans Lyft", a souligné le milliardaire américain dans un communiqué, ajoutant qu'il estimait que les services de VTC "vont devenir un élément fondamental de notre infrastructure de transport".

"Avec cet investissement supplémentaire, nous allons nous concentrer encore davantage sur le développement de nos activités aux Etats-Unis et apporter la meilleure expérience possible à nos passagers et nos chauffeurs", a affirmé pour sa part le président de Lyft, John Zimmer, cité dans un communiqué.

Rakuten et Alibaba

Lyft avait déjà annoncé en mars avoir levé 530 millions de dollars lors d'un tour de table qui comprenait notamment le groupe japonais de commerce en ligne Rakuten. En effet le géant nippon mise beaucoup sur ce service, alternative aux traditionnels taxis, qui selon lui ne manque pas d'avenir. Loin de là. Son fondateur et PDG, Hiroshi Mikitani déclarait ainsi en mars dernier que "des entreprises comme Lyft détiennent la clef du futur".

Le géant chinois de la vente en ligne Alibaba est quant à lui déjà présent au capital de la société.

Les entreprises de services à la personne pouvant être commandés en ligne attirent les convoitises des investisseurs en capital-risque qui ont investi dans ce secteur plus de 4 milliards de dollars l'an passé et déjà 3,8 milliards depuis le début de l'année selon un rapport du cabinet d'études CB Insights.

Carl Icahn a toutefois la réputation d'investir dans des entreprises et de demander ensuite des changements dans la gouvernance ou encore des mesures apportant plus de valeur pour leurs actionnaires.

(Avec AFP)

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :