Grève SNCF : les perturbations prévues ce jeudi 24 mai

 |   |  211  mots
(Crédits : Philippe Wojazer)
Au 22e jour de grève contre la réforme ferroviaire, la direction de la SNCF prévoit de faire circuler la moitié des Transilien et TER, 3 TGV sur 5 et 2 Intercités sur 5.

La direction de la SNCF prévoit jeudi, au 22e jour de grève contre la réforme ferroviaire, de faire circuler la moitié des Transilien et TER, 3 TGV sur 5 et 2 Intercités sur 5, a-t-elle annoncé mercredi.

Ces prévisions sont identiques à celles annoncées pour mercredi.

En région parisienne, le trafic est annoncé "normal" sur la très fréquentée ligne A du RER. Un train sur deux circulera sur le RER B (portion Nord) et RER C, ainsi que deux RER E sur cinq.

Sur la ligne du RER D, plus de la moitié des trains sont prévus sur le tronçon Nord et, sur la portion Sud, entre deux sur cinq (branche Corbeil) et un sur deux (branche Melun).

Situation contrastée pour les TGV

Concernant les TGV, la situation est de nouveau contrastée selon les régions: l'axe Atlantique sera plus touché (un train sur deux prévu) que l'Est (quatre trains sur cinq) et les axes Nord et Sud-Est (trois sur cinq).

Trois quarts des "Ouigo" (TGV low-cost) circuleront, d'après la SNCF qui anticipe un trafic "quasi normal" sur les Eurostar et Thalys.

En revanche, le trafic régional (TER) sera "très perturbé" jeudi aux heures de pointe.

(Avec AFP)

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 25/05/2018 à 7:32 :
Au fait, pourquoi investir et le faire aussi massivement qu'on l'évoque, y compris en faisant reprendre la dette par l'Etat (donc par le contribuable), dans des infrastructures qui seront paralysées à tout moment par des grèves comme elles le sont depuis deux mois ?
a écrit le 24/05/2018 à 1:25 :
L'exécutif précise que " la reprise de la dette SNCF nécessitera un nouvel effort des contribuables " . Le Communiste Jour, du 1er Mai, travaillé et non payé est par principe le meilleur et le plus logique et de bon sens pour payer le fardeau de 46 Milliards d'eur, meme s'ils greveront ce jour-là. Rapportant 2 milliards d'eur/an, nous récupérerons donc ce Férié, dans 23 ans.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :