Livreurs et chauffeurs VTC : leurs premières élections professionnelles font un flop (Uber, Deliveroo...)

L'élection des représentants syndicaux des chauffeurs et livreurs des plateformes de VTC a très peu mobilisé. La Fédération nationale des autoentrepreneurs et micro-entrepreneurs (FNAE) est arrivée en tête chez les livreurs. Chez les VTC, c'est l'Association VTC de France qui l'a emporté.

2 mn

Tenues sous l'égide de l'Autorité de régulation des plateformes d'emploi (Arpe), ce scrutin s'est clôt lundi 16 mai.
Tenues sous l'égide de l'Autorité de régulation des plateformes d'emploi (Arpe), ce scrutin s'est clôt lundi 16 mai. (Crédits : Reuters)

Le sursaut espéré dans la dernière ligne droite n'est pas venu. Présentée comme historique, l'élection des représentants syndicaux des chauffeurs et livreurs des plateformes de VTC a finalement très peu mobilisé les quelques 120.000 travailleurs indépendants collaborant pour les plateformes de type Uber ou Deliveroo. Cette élection, qui s'est tenue sous l'égide de l'Autorité de régulation des plateformes d'emploi (Arpe), doit permettre aux professionnels concernés d'acquérir de nouveaux droits et d'obtenir des améliorations de leurs conditions de travail. Un combat mené depuis de longs mois par les syndicats face aux plateformes.

Lire aussi 12 mnE-commerce : quand le statut et les conditions de travail peinent à trouver le modèle adéquat

Ouvert depuis le 9 mai, le scrutin s'est clôt ce lundi 16 mai à 13 heures. Seulement 1,83% des livreurs (sur environ 84.000 livreurs autorisés à voter) et 3,91% des chauffeurs VTC (sur environ 39.000) ont participé à ces élections, « tout en respectant le statut d'indépendant auquel la plupart d'entre eux est attachée », avait rappelé la ministre du Travail Elisabeth Borne.

« La participation n'a pas totalement été à la hauteur des enjeux », a reconnu l'Association des plateformes d'indépendants (API) dans un communiqué.« Ce constat doit prendre en compte le caractère inédit de ce processus innovant, une première en Europe, qui concerne des indépendants traditionnellement peu syndiqués ».

La FNAE et l'AVF en tête

Chez les livreurs, la Fédération nationale des autoentrepreneurs et microentrepreneurs (FNAE) est arrivée en tête (28,45%), avec 390 suffrages sur 1.547 exprimés.

La CGT (27,26%), Union Indépendants (22,32%, proche de la CFDT) et Sud Commerces (5,69%) ont dépassé le seuil de 5% indispensable pour être jugé représentatif et bénéficier de trois représentants qui seront élus pour une période initiale de deux ans. La CFTC, CNT-SO, FO, l'Unsa et la Fédération nationale des transports routiers (FNTR) sont éliminés.

Chez les VTC, c'est l'Association VTC de France qui l'a emporté (42,81%), avec 610 suffrages sur 1.541 exprimés. Union Indépendants (11,51%), l'Association des chauffeurs indépendants lyonnais (11,44%), FO (9,19%), la FNAE (8,98%), la CFTC (8,84%) et l'Unsa (7,23%) complètent le classement.

Les représentants élus pourront notamment conclure avec les plateformes des accords sur la rémunération, la santé au travail ou encore la formation professionnelle.

(Avec AFP)

Lire aussi 12 mnQuand l'algorithme contrôle tout : un danger pour les travailleurs des plateformes

2 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 2
à écrit le 17/05/2022 à 9:05
Signaler
Si ces travailleurs ne veulent pas se syndiquer, c'est leur droit. On a le droit d'être ennemi de ses intérêts dont il faudra assumer les consequences, le moment de la retraite venue.

à écrit le 16/05/2022 à 21:40
Signaler
Je voulais voter et cela n'a pas été possible car les organisateurs ne m'ont pas envoyé mes identifiants... Alors que j'en ai fait 5 fois la demande par email et par téléphone. Cette organisation déplorable des votes est une HONTE. Je ne suis pas le...

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.