Uber abandonne le camion autonome

 |   |  492  mots
Uber a annoncé vouloir abandonner son programme de camion autonome Otto pour se concentrer sur ses projets de voiture sans conducteur, a annoncé lundi la société américaine.
Uber a annoncé vouloir abandonner son programme de camion autonome Otto pour se concentrer sur ses projets de voiture sans conducteur, a annoncé lundi la société américaine. (Crédits : DR)
Uber a indiqué en début de semaine qu'il allait arrêter de créer des camions autonomes consacrés au transport de marchandises sur de longues distances aux Etats-Unis, l'entreprise américaine souhaite désormais se focaliser sur cette technologie pour voitures.

Uber a décidé d'abandonner son programme de camion autonome pour se concentrer sur ses projets de voiture sans conducteur, a annoncé lundi le groupe américain.

Une manoeuvre sans haut risque

"Nous avons décidé d'arrêter le développement de notre programme de camion autonome et d'avancer exclusivement sur les voitures" autonomes, a indiqué Eric Meyhofer, à la tête d'Uber Advanced Technologies Group, dans un mail à l'AFP.

"Nous pensons que concentrer l'énergie et l'expertise de toute l'équipe sur (la voiture) est la meilleure voie à prendre", a-t-il ajouté, alors même qu'Uber avait annoncé en mars commencer à faire rouler aux États-Unis des camions autonomes pour transporter des marchandises sur de longues distances.

680 millions de dollars dépensés

Suite au rachat d'Otto, le projet de semi-remorques sans conducteur avait démarré en août 2016. Uber avait par la suite dépensé 680 millions de dollars (580 millions d'euros) pour obtenir cette startup.

Co-fondée par un ancien ingénieur de chez Waymo (filiale conduite autonome d'Alphabet/Google), Otto s'était retrouvée au cœur d'un procès en février, Waymo accusant son ex-employé de lui avoir volé des technologies sur la conduite autonome, arrivées in fine entre les mains d'Uber quand ce dernier a racheté Otto. L'affaire s'était soldée par un accord amiable, Uber acceptant de verser près de 250 millions de dollars à Waymo et promettant de ne pas se servir des brevets en question.

Lire aussi : Voitures autonomes : l'ancien patron d'Uber mis en cause par Google pour espionnage industriel

Lire aussi : Procès Uber contre Google : des SMS mettent en doute l'innocence de Travis Kalanick

Plusieurs mois après, Otto avait réalisé une première livraison. Dans les Rocheuses du Colorado, un véhicule autonome avait parcouru près de 200 kilomètres pour distribuer 50.000 canettes de bière. Des tests avaient par la suite été menés autour de San Francisco, sans accord des autorités.

Uber Freight continue de bien marcher

Uber continue néanmoins ses activités dans le transport routier traditionnel, avec son application Uber Freight, qui met depuis 2017 en relation chauffeurs routiers et entreprises désireuses de transporter des marchandises.

En rachetant la société Otto en 2016, Uber avait cherché à innover dans le fret de marchandises avec des camions autonomes et Uber Freight, son application pour smartphone, reliant les chauffeurs et expéditeurs.

Uber Freight, qui a connu une croissance "rapide", n'est pas affectée par cette décision, précise le groupe. Plus tôt cette année, Uber avait dévoilé des projets visant à associer conduites manuelle et autonome dans les camions, l'une pour les courtes distances, l'autre pour les longues.

Les constructeurs automobiles comme Ford et General Motors ainsi que les géants des nouvelles technologies tels que Tesla et Alphabet investissent massivement pour tenter de prendre l'avantage dans la course au développement des véhicules autonomes, perçus comme l'avenir du secteur.

( Avec les agences )

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 31/07/2018 à 14:47 :
C'est sur que sans conducteur le camion va avoir du mal à se vider et se recharger...C'est juste une histoire pourquoi faire? Est ce utile ou pas ? A qui ça va servir? Toutes ces questions qu'on se pose avant la création d'un projet ou d'une innovation

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :