Le Rafale va-t-il enfin se poser au Qatar ?

 |   |  408  mots
Le Qatar semble proche d'un achat de 36 Rafale à la France
Le Qatar semble proche d'un achat de 36 Rafale à la France (Crédits : reuters.com)
Une délégation qatarie est actuellement en France pour négocier l'achat de 36 Rafale.

Selon plusieurs sources concordantes, une délégation qatarie de très haut niveau est actuellement en France pour négocier un contrat Rafale avec Dassault Aviation. Elle devrait rester trois semaines à Paris pour tenter de conclure un contrat portant sur l'achat de 36 Rafale. Si les négociateurs parviennent à s'entendre, une visite présidentielle de François Hollande au Qatar d'ici à la fin de l'année serait prévue pour officialiser cette commande, la première du Rafale à l'exportation.

Toute la filière aéronautique française retient son souffle sur la réussite de ces négociations, mais reste à la fois prudente et confiante. Car le Qatar souhaite acquérir le Rafale, mais à son rythme. Les observateurs les plus avertis savent depuis des semaines que les Qataris vont "prochainement" annoncer leur choix en faveur de l'avion de combat français mais "le terme prochainement est toujours relatif" avec eux, rappelle l'un d'entre eux. La patience et la ténacité sont donc nécessaires pour négocier avec les Qataris. Au final, explique-t-on à La Tribune, "nous sommes raisonnablement optimistes".

Le Qatar et la technologie française

Lors d'un toast prononcé en juin dernier à l'Elysée à l'occasion du diner officiel offert en l'honneur de l'émir, cheikh Tamim Ben Hamad Al-Thani, en visite en France, François Hollande avait fait allusion aux négociations sur la vente du Rafale, relevant que "le Qatar a toujours fait les choix pour son armée de la technologie française". "Je sais que vous avez la plus grande attention et la plus grande bienveillance par rapport aux matériels que nous vous proposons dans tous les domaines et notamment aéronautique", avait-il enchaîné. Un an plus tôt, jour pour jour, le 23 juin 2013, le président François Hollande avait déjà évoqué le dossier du Rafale avec les dirigeants qataris, lors d'une visite à Doha.

En mars, les Qataris avaient repris langue avec le Team Rafale (Dassault Aviation, Thales et Safran) en posant de nouvelles questions sur l'avion de combat. après une interruption des discussions de plus de trois mois. Des questions qui portaient sur le prix de l'appareil selon le volume d'une éventuelle commande (12, 24, 36, 72 Rafale) afin de mieux cerner la structure de coûts de l'avion de combat. Pays proche de la France, le Qatar veut équiper sa force aérienne de 72 appareils, dont au moins 36 Rafale. L'armée de l'air qatarie est actuellement équipée de 12 Mirage 2000-5.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 01/11/2014 à 10:37 :
Le Qatar achète que si la France revend les mirages à Daesch......
a écrit le 31/10/2014 à 8:18 :
Le problème avec un sujet aussi technique, c'est que le chaland croit comprendre la situation et pense pouvoir donner son avis...j'ai parcourus le fil des réactions, c'est affligeant
Réponse de le 31/10/2014 à 11:29 :
En jargon "technique" on appelle cela de "syndrome de Léonard da Vinci" ! :-))
Réponse de le 03/11/2014 à 21:30 :
Le persiflage est une spécialité bien française, et sur ce sujet, je suis bien d'accord avec vous, les commentaires sont effectivement consternants.
a écrit le 31/10/2014 à 0:01 :
Soyons optimistes pour changer et imaginons une perspective positive.
De la signature d'un contrat Qatari à la livraison du premier appareil il faudra compter environ trois ans et en considérant que 36 avions correspondent à plus de trois ans de production au rythme actuel de la chaîne de montage, cela nous projette la fin de la livraison à plus de six ans.
Cela tomberai bien car c'est a peu près le délais nécessaire aux Indiens pour nous proposer leur contrat finalisé.
Réponse de le 31/10/2014 à 22:41 :
Le contrat avec l'Inde fait apparemment 15000 pages, il y a de quoi discuter et prendre son temps pour bien lire avant de signer quoi que ce soit, ça évite les mauvaises surprises.
Le contrat sera signé avant la fin de l'année, le programme MRCA a déjà quelques années de retard et les militaires indiens ne peuvent plus attendre, ça sentait presque le coup d’État militaire avec leur dernier message officiel.
Réponse de le 07/11/2014 à 16:17 :
Une p'tite correction : ce n'est que le premier volume du contrat qui possède 15'000 pages, les deux volumes suivants possèdent 18'700 et 14'3000 pages.
a écrit le 30/10/2014 à 21:38 :
le problème avec le Rafale c'est que le temps joue contre lui, la réputation d'avion invendable depuis déjà plusieurs années ne fait pas les affaires pour Dassault. on imagine qu'il y aura un prix par avion pour le public et un autre prix RÉEL très inférieur au premier pour les acheteurs. dans le cas où les chasseurs seront vendus, bien entendu.
a écrit le 30/10/2014 à 20:20 :
Et comme d'ab on va sortir les grandes pompes au frais du contribuable; Dassault suivra sans dépenser et la délégation du Quatar repartira sans rien signer et rien acheter. Et ceux qui paieront se sera nous!!!
Réponse de le 30/10/2014 à 20:37 :
@triple a
C' est pour ça que tu est venu au monde ....pas belle la vie !
a écrit le 30/10/2014 à 19:42 :
Très bonne nouvelle, l'achat réussi!!!!
Réponse de le 30/10/2014 à 19:51 :
On ne doit jamais vendre la peau avant que l'ours soit tué. Le Rafale a été vendu à tant des pays déjà (Suisse, Brésil, Maroc, l'Inde…..)….
a écrit le 30/10/2014 à 16:56 :
Est-ce que la France va-t-elle refaire le coup Mistral avec le Qatar ? dès que les avions seront payés l'Elysée va dire que le Qatar sponsorise des militants islamistes et au nom de la morale et de la démocratie "les conditions ne seront pas réunies" pour livrer les avions aux Qatari ??
Réponse de le 30/10/2014 à 21:33 :
Pas exclu.
a écrit le 30/10/2014 à 16:56 :
Les négociateurs viennent juste pour profiter des nuits parisiennes à peu de frais puisque sponsorisées par nos politiques mais payées par le contribuable dans l'optique de faire vendre le rafale.
Réponse de le 30/10/2014 à 19:53 :
Moi je trouve scandaleux les pots-de-vin qu'on offre à Paris à tout ce beau monde aux frais des contribuables ... mais c'est ça ou rien. Pire, la plupart du temps, même comme ça, c'est RIEN !! lol
Réponse de le 30/10/2014 à 20:04 :
@ schurm ;
L' Emire possède un appartement dans le Marais , et une superbe villa à St Jean cap Ferra et le yacht qui va avec.....et pour la technologie Française on croise les doigts .
Réponse de le 31/10/2014 à 19:58 :
Faites gaffes avec vos théories plutôt farfelues, les dérapages ne pardonnent pas et vous allez vous retrouver les quatre jambes en l’air. :-))
a écrit le 30/10/2014 à 16:47 :
Le Qatar qui achète des rafales ! 36 ! Pour faire quoi ? Trop fort ! Après les hôtels, les commerces, les clubs ... maintenant des avions pour le geste, le petit contrat bidon pour flatter quelques glands, d'ailleurs on va se les prendre en pleine poire un de ces quatre ! MDR tout ça avec notre fric via le pétrole, bravo !
Réponse de le 30/10/2014 à 17:42 :
ben oui il vaut mieux qu'ils achetent aux US ... la niaiserie des réations
Réponse de le 30/10/2014 à 21:05 :
Moi c'est ce que je crois. A défaut d'avion "fiable"(si il l'est vraiment) ils pourront au moins avoir les pièces de rechange alors que pour les rafales...
Réponse de le 02/11/2014 à 17:03 :
Le Qatar ne s'entend pas toujours bien avec ses voisins, alors je pense qu'acheter 36 ou 72 Rafales ne serait pas un luxe. Celui qui domine le ciel prend un sérieux avantage dans un conflit.
a écrit le 30/10/2014 à 15:14 :
Bon, vu la taille du chef Quatarien, va falloir prévoir un trou dans le cockpit..
Réponse de le 30/10/2014 à 18:34 :
c'est surtout "Normal 1ier" qui est grand comme un nain de jardin...
Réponse de le 30/10/2014 à 19:31 :
Bien sûr c'est leur chef 'État qui pilote les avions d'arme tout comme FH ! Même pas drôle
a écrit le 30/10/2014 à 13:41 :
On va gagner !
a écrit le 30/10/2014 à 13:27 :
Bougre ! en passant de 10 mirages a 36 Rafales ils vont plus que tripler leur force aerienne!
Réponse de le 30/10/2014 à 14:10 :
Merci pour cette leçon de mathématique.
Réponse de le 30/10/2014 à 16:02 :
C'est 36 (+36 en option).
Ils possèdent des Mirage 2000-5 sans capacités de ravitaillement en vol.
Au printemps, le Qatar avait passé commande de 2 Airbus A333-MRTT, gros ravitailleur!
Réponse de le 30/10/2014 à 21:04 :
Les ravitailleurs ne sont plus forcements utiles les nouveaux rafales peuvent se ravitailler entre eux. Il suffit de mettre es réservoirs supplémentaire sur celui qui accompagne et le principal garde sa capacité accrue sans avoir besoin que le ravitailleur soit au bon moment au bon endroit (ce qui n'est pas toujours évident vu les vitesses très différentes des deux avions)
Réponse de le 30/10/2014 à 22:20 :
Super info, alors des pays vont acheter des rafales pour qu'ils se ravitaillent entre eux?
C'est juste intéressant pour des cas exceptionnels. C'est pas comme un A330-MRTT qui ou un A400M qui ravitailleraient un A400M, qui lui même pourrait ravitailler des avions de chasse.
On se demande bien alors pourquoi le Qatar a commandé 2 A330-MRTT, pour se ravitailler en boucle?
Réponse de le 30/10/2014 à 22:39 :
euuuh vu le prix d'un Rafale et ses capacités on va peut être s'en servir pour faire autre chose que la nounou. Le mrtt est fait pour ravitailler, le rafale est fait pour casser.
Cette possibilité de ravitaillement a été ajouté pour se faire la main sur les Rafales F1 de la Marine et parce que aucun autre avion était dispo sur porte avion pour servir de ravitailleur...
Réponse de le 30/10/2014 à 23:43 :
Sauf qu'un ravitailleur peut aller bien plus loin qu'un Rafale, c'est pas avec 3 bidons qu'un Rafale pourra en ravitailler un autre 3000 km plus loin.
a écrit le 30/10/2014 à 12:21 :
On croise les doigts, Mr cabirol. les sources sont en effet concordantes et il faut etre patient.
a écrit le 30/10/2014 à 11:42 :
Il suffit de lire le "vilain petit Qatar" pour être édifié sur ce pays et les gens qui le dirigent
Réponse de le 30/10/2014 à 19:57 :
mmmmmh quelque chose me dit que vous êtes un partisan de l'envahisseur Poutine….
a écrit le 30/10/2014 à 10:58 :
Qatar va-il enfin se re-poser à l'aéroport de Nice après son départ contraint l'année dernière?
a écrit le 30/10/2014 à 10:56 :
que de commentaires négatifs, tout ce qui peut rapprocher la France et le Qatar est une bonne nouvelle..
Réponse de le 30/10/2014 à 12:20 :
c'est le probleme de La Tribune , l'enregistrement n'est pas obligatoire , donc un seul troll/loser/haineux peut poster des commentaires par dizaines.
Sinon d'accord avec vous, le Qatar est un excellent partenaire pour l'economie française
Réponse de le 30/10/2014 à 12:36 :
Oui, ce genre de troll c'est une vraie plaie pour le forum.
Réponse de le 30/10/2014 à 15:13 :
Clair qu'ils ont déjà acheté la moitié de l'Angleterre. Ce serait ballot de ne pas nous acheter ce qu'on essaie de vendre depuis des lustres...
Réponse de le 30/10/2014 à 16:50 :
Rapprocher ? Mais vous parlez de quoi ? Les Russes sont donc des grands méchants alors "boubou pas de bateaux" mais le Qatar une sublime démocratie qu'il faut vénérer et on devrait se rapprocher d'eux ???? Et oh debout la dedans !!!
Réponse de le 30/10/2014 à 21:00 :
@ @dd91 : Mon avis à ce sujet serait que les personnes en faveur des contrats avec le Qatar ne sont globalement pas les mêmes personnes que celles qui sont opposés aux contrats avec la Russie...
a écrit le 30/10/2014 à 10:20 :
Évidemment pour que le Qatar achète nos Rafales, il va y avoir une grosse contrepartie en échange: il faudra leur accorder des créneaux (slot) supplémentaires de décollages et atterrissages pour leur compagnie aérienne nationale à l'aéroport de Roissy - CDG.
Bref les affaires de Dassault ne feront pas celles d'Air France !

Autre interrogation, le sort des Mirages 200 qataris ? Ils exigeront qu'il soit repris par la France, à charge pour elle ensuite de trouver un acheteur de seconde main pour ces avions.
Réponse de le 30/10/2014 à 12:34 :
Tout à fait en accord avec votre analyse. En France on a malheureusement l'habitude de parler seulement des points positifs d'un contrat tout en oubliant les frasques et détriments qui viennent avec.

Il est bien possible que d'autres concessions (et importantes) seront faites par l'Elysée mais on n'en parlera que dans 3 ou 4 ans, voire plus. Pauv' France...
Réponse de le 30/10/2014 à 14:39 :
c'est les émirats qui réclame des créneaux horaires et pas le qatar, et ceci contre l'achat des AIRBUS 350 ou 380. rien avoir avec le RAFALE.
Réponse de le 30/10/2014 à 16:08 :
Exact!
Sarkozy c'était déjà fait enfumé sur un coup de ce type, sans avoir l'achat, à l'époque, ils s'agissait des Rafale pour E.A.U.
Réponse de le 30/10/2014 à 19:55 :
Sarkozy a été le plus grand vendeur de Rafales du monde, il les a vendu à une foule de pays….. sacré Nico !
Réponse de le 30/10/2014 à 20:56 :
S'il doit y avoir un deal, il y aura un deal. Après, désolé pour Air France, mais ils ne pourront quand même pas blâmer le peu de vente du Rafale pour justifier leurs difficultés...

Concernant les mirage 2000 du Qatar, c'est pas bien méchant : il n'y en a que 12, et à la fois plus vieux et nettement moins perfectionnés que ceux des EAU. Le dossier semble bien moins complexes que les 60 Mirage 2000 -9 des EAU.
a écrit le 30/10/2014 à 9:12 :
tu fermes les yeux sur mes mercenaires islamistes, voir même tu les armes , comme en Lybie !
Réponse de le 30/10/2014 à 16:10 :
Vrai, ceci étant, si nous ne leurs vendons pas, ils achèteront américain! Vous préférez quoi?
a écrit le 30/10/2014 à 9:10 :
et en contrepartie, on devra encore fermer les yeux sur combien de filières islamistes ? se mouiller dans combien de combien de coup d'état islamistes que furent ces faux Printemps Arabe ? livrer combien d'armes à ces pseudos groupes rebelles syriens qui ne sont que des mercenaires des émirs du Golfe ? notre politique internationale est à vomir ! elle est immorale, va à l'encontre de nos principes et est même stupide au niveau financier....car en face on perd je ne sais combien de contrats chez nos anciens amis (russsie, iran, lybie, syrie et autres BRICS) sans compter le coup énorme de nos opérations militaires qui sont la conséquences des déstabilisations opérées par les emirs ...et rajouter la facture du risque djihadistes, et vous avez là un tableau bien sombre !
Réponse de le 30/10/2014 à 11:21 :
Si vous connaissiez le sujet vous sauriez qu'il existe "plusieurs" Qatar. Tous les princes ne sont pas intégristes. et beaucoup pronent même une occidentalisation de leur pays. Ceux qui ont achété le PSG, les grands magasins parisien ou qui achètent nos avions ne sont pas les mêmes qui financent l'EI. J'admet que ce n'est pas évident à comprendre pour un profane mais le minimum est de se renseigner avant de commenter sur un sujet qu'on ne maitrise pas.
Réponse de le 30/10/2014 à 12:41 :
C'est attristant que dès qu'il s'agit de vendre un produit made in France, un certain type de Français trouve tous les arguments possibles pour aller lécher les bottes d'un potentiel acheteur. Le Qatar des princes qui soutiennent les islamistes devient une "démocratie à l'occidentale", les princes esclavagistes deviennent des démocrates francophiles et ainsi de suite. C'est un comportement honteux et indigne mais cela fonctionne aussi comme miroir d'une partie de notre société, celle des profiteurs.
Réponse de le 30/10/2014 à 14:10 :
Vous vous méprenez, je ne porte pas le Qatar dans mon coeur, ce pas reste une dictature. Je dis juste qu'il ne faut pas faire l'amalgame (que vous faites aussi donc) entre tous les Qataris.
De plus, soyons réaliste, si nous ne faisions pas de business avec ce genre de pays (les dictatures) à qui vendriont nous nos armes ? C'est moche, je sais, je préfererais que nous ne vendions d'armes à personne mais dans ce cas, croyez moi, votre taux d'imposition serait encore plus élevé (oula oui) qu'il ne l'ai aujourd'hui (ba oui il faut bien les compenser ces dizaine de milliards en moins dans les caisses de l'Etat). C'est ce qu'on appelle de la real politique. C'est pas beau mais c'est comme ça.
Réponse de le 30/10/2014 à 15:19 :
@ Chich : En partie d'accord avec votre raisonnement. Néanmoins, je vous pose une question : et pourquoi la France, dans son principe de faire de la "realpolitik", ne continue-t-elle pas ses relations commerciales avec un client de loin plus fiable (les stats le prouvent) et plus intéressant (la diversification de ses marchés) comme la Russie ?
Réponse de le 30/10/2014 à 17:02 :
Voilà une très bonne question.
Réponse de le 30/10/2014 à 20:52 :
@Vincent Jo : un début de réponse serait d'évoquer la pression exercée par les alliées de l'OTAN... Cela dit, rien ne prouve encore que les relations commerciales avec la Russie vont s'arrêter. Par contre, en volume, le marché russe n'est pas si intéressant que ça, car l'industrie russe est bien plus indépendante que celle des pays du Golfe...
a écrit le 30/10/2014 à 9:06 :
Tiens, ce serait mieux de vendre au Qatar plutôt qu'à la Russie ?
Réponse de le 30/10/2014 à 17:29 :
Le Qatar est plutôt loin de nos frontières et ne les menace pas?
Réponse de le 30/10/2014 à 17:31 :
Pourquoi ne retournez vous pas sur votre ile avant qu'elle ne disparaisse sous la montée des eaux?
a écrit le 30/10/2014 à 9:02 :
Que va t-on encore sacrifier pour écouler ces Rafales? La est la vraie question?
Réponse de le 30/10/2014 à 10:05 :
Si Hollande porte une valise plein d'argent des contribuables.
Réponse de le 30/10/2014 à 13:26 :
mmmmh ca on le sait plus ou moins: on est censé payer la r&d supplémentaire pour que l'avion colle avec leur cahier des charges.

Dans cette r&d il y a un nouveau radar et des réacteurs plus puissants. Pour le radar c'est déjà fait : les rafales sortant d'atelier on la nouvelle antenne (en fait nous memes en avions besoin et c'etait sur la roadmap). Par contre pour les réacteurs...

Autre chose: l'état francais devra reprendre les mirages 2000 quataris.
Oui oui, pour qu'une entreprise privée puisse vendre à l'export nous sommes censé acheter le matériel remplacé... Libre ensuite à l'etat de trouver un repreneur sur le marché de l'occasion après avoir payé une maintenance complète et probablement un retrofit... (ces mirages 2000 ne sont pas au meme standard que ceux de l'armée de l'air donc on ne peut pas les intégrer directement dans notre propre flotte).
Réponse de le 30/10/2014 à 20:48 :
@r : vous faites une petite confusion j'ai l'impression. Ce que vous évoquez ressemble plutôt à la situation des Émirats Arabes Unis.
Réponse de le 30/10/2014 à 22:40 :
arf peut etre bien.
mea culpa!
Réponse de le 02/11/2014 à 11:23 :
pas de problème!
d'ailleurs, puisqu'on fait ce petit détour par les EAU, il faut noter que la partie n'est pas gagnée au niveau radar : non seulement ils voulaient une antenne active, et en plus de puissance équivalente à celle de ses F16 (survitaminés!). Donc il faudrait encore augmenter la puissance du RBE2 pour se caler sur le besoin émirien.
a écrit le 30/10/2014 à 8:27 :
Tiens tiens, le feuilleton Rafale reprend, et cette fois il s'agit d'une véritable démocratie populaire à la sauce principesque socialiste ! LOL

Pour des pays comme l'Inde ou le Brésil (dont les armées de l'air ont une longue tradition) le Rafale était considéré par nos experts des médias comme "trop avancé" !! mais pour le Qatar, une des plus puissantes et plus modernes armées de la planète (selon Colin Powell !) le fleuron français va tomber comme un gant, l'escarpin de Cendrillon ! LOL

Allez, hypocrisie, encore un petit coup et on repart !!
Réponse de le 30/10/2014 à 11:16 :
Le rafale devait être vendu à l'Inde et au Brésil, il ne manquait que les signatures. Mais les conflits perpétuels entre l'Etat et Dassaut (qui pour rappel à percu plusieurs dizaines de milliards de dollards d'aides publiques) ont fait capoté ces ventes au dernier moment. Il y a eu un excellent reportage sur Canal+ sur le sujet. Reportage édifiant sur comment la France mène ses gros contrats (armes, nucléaires,...)
Réponse de le 30/10/2014 à 11:58 :
Pour l'Inde, on est sur délai de négociation"normal" pour ce pays et sur une négociation exclusive.
Réponse de le 30/10/2014 à 12:17 :
cela s'apelle du realisme , l'hypocrisie et les bons sentiments on s'en contrebalance du moment cela apporte des emplois et des devises. Si le Qatar achete le Rafale , vive le Qatar !
Réponse de le 30/10/2014 à 19:08 :
@Chich"...Dassaut (qui pour rappel à percu plusieurs dizaines de milliards de dollards d'aides publiques) ..."Pouvez-vous développer? De la part de qui et pour quoi?
a écrit le 30/10/2014 à 8:04 :
à défaut de vendre, au moins on a des amis parmi les grandes démocraties de ce monde.
a écrit le 30/10/2014 à 7:54 :
Les Etats Unis ont signés un contrat de 11 mds de dollars de vente d'arme avec le Qatar.
Mais Hollande nous le dit : "Le Qatar a toujours fait le choix pour son armée de la technologie française"....
Réponse de le 30/10/2014 à 8:08 :
Vous avez entièrement raison, Hollande aurait du dire " même si vous, riches enturbannés, avez acquis pour 11 mds de Dollars de la technologie américaine, vous avez toujours aux fond de vos tiroirs un peu de miettes pour nous, vendeurs de Rafale". Cela passe mieux auprès des clients qui cherchent des fournisseurs sûr de leurs produits.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :