Volkswagen : Berlin ouvre une information judiciaire contre l'ex-patron

 |   |  470  mots
Martin Winterkorn n'a pas résisté longtemps au scandale sur les moteurs diesel de Volkswagen, alors qu'à la base il était censé être reconduit dans ses fonctions pour deux ans supplémentaires, jusqu'à la fin de l'année 2018.
Martin Winterkorn n'a pas résisté longtemps au scandale sur les moteurs diesel de Volkswagen, alors qu'à la base il était censé être reconduit dans ses fonctions pour deux ans supplémentaires, jusqu'à la fin de l'année 2018. (Crédits : AFP)
Martin Winterkorn est visé par une information judiciaire pour fraude ouverte par le parquet allemand de Brunswick. Le patron du géant de l'automobile Volkswagen a démissionné la semaine dernière, en plein scandale des moteurs truqués.

Nouveau chapitre dans le dossier du constructeur automobile allemand. Outre-Rhin, le parquet de Brunswick a annoncé lundi 28 septembre l'ouverture d'une information judiciaire pour fraude à l'encontre de Martin Winterkorn, patron du géant de l'automobile Volkswagen, qui a démissionné la semaine dernière, en plein scandale des moteurs truqués.

La cellule de criminalité économique du parquet a ouvert cette information judiciaire "du fait de plaintes au pénal" déposées contre Martin Winterkorn, 68 ans, précise le parquet dans un communiqué. Parallèlement, le groupe Volkswagen lui-même a déposé plainte contre X dans la même affaire. "L'objectif des enquêtes est en particulier d'apporter de la lumière sur les responsabilités" pour l'installation sur 11 millions de voitures diesel d'un logiciel "truqueur", indique le parquet sans fournir plus d'informations.

Remplacement quasi immédiat

Face au scandale, Martin Winterkorn a annoncé mercredi 23 septembre quitter ses fonctions à la tête de Volkswagen, il a été remplacé vendredi par Matthias Müller, jusque-là chef de Porsche.

     | Lire Scandale Volkswagen, une crise qui arrive au plus mauvais moment

Le parquet de Brunswick avait déjà ouvert mercredi une enquête préliminaire plus générale sur cette affaire des moteurs truqués. Volkswagen fait aussi l'objet d'investigations notamment aux Etats-Unis, en Corée du Sud, en Italie ou en France.

Un délai jusqu'au 7 octobre

Par ailleurs, le ministère allemand des Transports a confirmé lundi que la date du 7 octobre avait été fixée à Volkswagen pour présenter des mesures et un calendrier pour réparer les voitures équipées du logiciel truqueur.

"La KBA (Autorité de sûreté automobile) a sommé Volkswagen de présenter des mesures contraignantes et un calendrier permettant de savoir quand une solution technique pour les voitures concernées peut être mise en œuvre", a déclaré Martin Susteck, porte-parole du ministère des Transports, confirmant une information du journal Bild am Sonntag.

Réaffirmant que le gouvernement allemand n'avait bien aucune connaissance de l'installation de ses logiciels falsifiant les contrôles anti-pollution avant que l'affaire n'éclate il y a dix jours aux Etats-Unis, le porte-parole du ministère a refusé de s'exprimer sur les éventuelles sanctions qui pourraient être prises à l'encontre du constructeur automobile, tant que ce délai allant jusqu'au 7 octobre courait.

Volkswagen a déjà indiqué que son plan d'action inclurait un rappel des produits concernés pour notamment mettre aux normes le logiciel controversé.

Plus de 2 millions d'Audi concernées

La liste des modèles concernés par cette tricherie de Volkswagen, groupe tentaculaire aux douze marques, est encore loin d'être complète. Audi vient tout juste d'indiquer que 2,1 millions de ses voitures étaient concernées, à savoir les berlines A1, A3, A4 et A6, la sportive TT et les 4x4 urbains Q3 et Q5.

 (Avec AFP)

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 28/09/2015 à 17:02 :
9 diesels sur 10 ne respectent pas la norme Euro 6 !
(Rapport du 14 septembre 2015 de la fédération européenne Transport & Environnement.)
Il est urgent de régulariser les taxes des carburants. Il est parfaitement anormal de voir un gasoil moins cher alors qu'il est plus couteux à produire & plus polluant!
Un manque à gagner de près de 7 milliards d'euros par an pour le budget de l'État !
Signons la pétition "essence-gasoil, mêmes taxes"
_lien:_ http://chn.ge/1JTTsq8 _
Merci
Réponse de le 28/09/2015 à 18:14 :
Ok si c'est le super qui est ramené au niveau de taxation du gazole et pas le contraire.
Sinon wallou mec!
a écrit le 28/09/2015 à 15:46 :
Et les Porsche, pas dans le lot ? La cravate semble le serrer un peu leur surdoué....
a écrit le 28/09/2015 à 15:39 :
9 diesels sur 10 ne respectent pas la norme Euro 6 !
(Rapport du 14 septembre 2015 de la fédération européenne Transport & Environnement.)
Il est urgent de régulariser les taxes des carburants. Il est parfaitement anormal de voir un gasoil moins cher alors qu'il est plus couteux à produire & plus polluant!
Un manque à gagner de près de 7 milliards d'euros par an pour le budget de l'État !
Signons la pétition "essence-gasoil, mêmes taxes"
_lien:_ http://chn.ge/1JTTsq8 _
Merci

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :